chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
60 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Zubrowska - The Canister

Chronique

Zubrowska The Canister (EP)
Il y a quasiment pile poil deux ans Zubrowska me laissait pantois avec son troisième album « Zubrowska Are Dead », une explosion d'énergie aussi vivifiante que désespérée, comme un gros majeur pointé aux galères accumulées récemment par le groupe. Après un nouveau remaniement des troupes (arrivée du bassiste d' Eryn Non Dae Mikael André à la guitare, de Théo Astorga derrière les fûts et d' Anthony Fleire à la quatre cordes), c'est donc sous la forme d'un EP que nous retrouvons avec une joie immense l'un des combo français les plus intéressants et talentueux de ces dix dernières années. Intéressants car Zubrowska n'a eu de cesse de faire évoluer son grind death déjanté lui intégrant éléments hardcore, mathcore, voire franchement rock, talentueux car les sudistes sont constamment parvenus à intégrer ces évolutions au sein de compositions forçant le respect par tant de maîtrise et de savoir faire. Et autant faire clair d'entrée de jeu : ce n'est pas « The Canister » qui viendra mettre un terme à cette discographie sans faute, bien au contraire!

Si la petite introduction de « Let's Grow A Dead » pourra rappeler à quelques uns une certaine « The Call To Redemption » ce n'est certainement pas un hasard puisque les Toulousains ont laissé le soin à leur ami Matthieu Pascal (Gorod) d' ouvrir les portes de la roulotte pour 21 minutes de folie furieuse qui feront grimper au rideaux tous les fans acquis au groupe ainsi que les nouveaux conquis qui arriveront par milliers c'est obligatoire (ou alors je rentre dans les ordres). Et si j'utilise les termes de ''folie furieuse'' ce n'est pas non plus un hasard : ''folie'' car la musique de Zubrowska est toujours aussi déjantée, joyeusement bordélique (« Let's Grow A Dead » à 2'41) mais tellement carrée, et ''furieuse'' car nos six amis avaient certainement mangé du bison lors de l'exercice de composition de cet EP qui s'avère peut-être l'enregistrement le plus in your face sorti jusqu'ici par le groupe. Car une fois passée cette petite intro en trompe l'oeil, « The Canister » n'est qu'une énorme débauche d'énergie débridée, de rythmiques bouillonnantes (tchouka tchouka, blasts, break irrésistibles), torturant des riffs de guitare alambiqués à l'acide des dissonances aigues (« Memento Mori » à 2'38) dans un joyeux bordel on ne peut plus organisé tant le talent de composition des gus est énorme. Et si les cinq titres sont globalement dans la continuité de ce que le groupe nous propose depuis leur premier effort (de « Meant To Fade » qui n'aurait pas fait tache sur « One On Six » à « Memnto Mori » que l'on croirait issue de « Zubrowska Are Dead « ) les Toulousains continuent d'expérimenter et ne se posent aucune limite, fondant leur style avec brio dans une sorte de fusion assez étonnante sur « The Fat Beaver Syndrome ». Toujours portée par un duo vocal Julien/Claude au meilleur de sa forme, on retrouvera également des accents hardcore un peu plus marqués accentuant encore la marque de la grosse giffle qu'est « The Canister » (« Let's Grow A Dead » à 1'15, « Memento Mori » à 2'53, « There Comes A Time, Friend » à 1'50).

Encore une fois mise en valeur par une prod organique impeccable (cette basse gourmande!) et un mix signé El Mobo, la musique de Zubrowska est une fois de plus un véritable orgasme auditif. Ne souffrant d'aucun défaut, « The Canister » et son artwork une fois de plus très soigné (j'ai hâte d'avoir le digipack entre les mains!) est la bonne surprise de cette fin d'année. Même si j'adore le groupe depuis « One On Six » je dois avouer que je ne m'attendais pas à un EP d'une telle qualité (pourtant avec une sortie prévue pour le 25 décembre ça annonçait un beau cadeau). Vingt minutes de pur bonheur qui je l'espère permettront à Zubrowska d'atteindre enfin le niveau de notoriété qu'ils méritent, et quand bien même ce ne serait pas le cas, bravo messieurs!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
20/12/2012 19:30
note: 5/5
Ikea a écrit : Tellement cool.
Headbang Moqueur

Toujours en écoute par ici! Headbang
Ikea citer
Ikea
20/12/2012 13:17
note: 4/5
Tellement cool.
chaussure citer
chaussure
13/12/2012 14:01
note: 4/5
déboite, comme d'hab.

je viens de me piner la cheville comme jamais sur le refrain tubesque de "memento mori", les fameuses 2'53...
j'arrête la danse.

citer
(ancien membre)
08/12/2012 13:57
note: 3.5/5
Un poil trop fourre tout et alambiqué mais carrément maîtrisé et original.
De temps en temps ça fait du bien
Niktareum citer
Niktareum
08/12/2012 13:46
note: 5/5
Crom-Cruach a écrit : Na zdrovié !
Ouais je sais ça s'écrit pas pareil, Nikta' t'es pas drôle.
(je prends les devants)

Moqueur
Et sinon t'en penses quoi de cet EP??
citer
(ancien membre)
08/12/2012 13:41
note: 3.5/5
Na zdrovié !
Ouais je sais ça s'écrit pas pareil, Nikta' t'es pas drôle.
(je prends les devants)
Niktareum citer
Niktareum
08/12/2012 13:11
note: 5/5
Et ce petit bijou est en écoute intégrale et précommande sur leur bandcamp Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Zubrowska
Grind Deathcore Rock
2012 - Bollocks Records
notes
Chroniqueur : 5/5
Lecteurs : (3)  3.83/5
Webzines : (2)  4.56/5

plus d'infos sur
Zubrowska
Zubrowska
Grind/Death/Math/Rock - 2001 † 2013 - France
  

tracklist
01.   Let's Grow a Dead
02.   Meant to Fade
03.   The Fat Beaver Syndrome
04.   Memento Mori
05.   There Comes a Time, Friend

Durée : 20'58

line up
parution
25 Décembre 2012

voir aussi
Zubrowska
Zubrowska
One On Six

2004 - Xtreem Music
  
Zubrowska
Zubrowska
Zubrowska Are Dead

2010 - Bollocks Records
  
7th Nemesis / Klone / Zubrowska
7th Nemesis / Klone / Zubrowska
Reader's Choice (Split-CD)

2009 - VS Webzine Records
  

Album de l'année
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique
Monster Magnet
Mindfucker
Lire la chronique
Whoresnation
Mephitism
Lire la chronique