chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Necrovation - Gloria Mortus

Chronique

Necrovation Gloria Mortus (EP)
Entre les sorties de Breed Deadness Blood paru en 2008 et celle de Necrovation l'année dernière, le trio originaire de Kristianstad nous offrait en guise d'amuse-bouche un court EP deux titres intitulé Gloria Mortus. Habitué à une certaine austérité artistique, c'est sous des traits certes morbides mais beaucoup plus colorés que Necrovation signait son retour grâce à un artwork original (la couleur) mais pourtant terriblement classique (le crâne figuratif) d'Andreas Bünger. Le tout sous l'égide de Blood Harvest, un excellent label suédois officiant dans l'ombre depuis maintenant plusieurs années.

Deux titres pour moins de huit minutes. Pas de quoi s'étouffer, surtout après deux ans d'absence. Mais ne boudons pas notre plaisir et sachons apprécier ces deux titres à leurs justes valeurs. D'autant que l'un et l'autre s'avèrent d'excellente facture, à mi chemin entre le Necrovation de Breed Deadness Blood, c'est à dire "old school to the bones" et celui de son successeur sortant quelque peu des sentiers battus.

Gloria Mortus: Le titre s'ouvre sur un mid tempo sinistre et oppressant. La voix de Sebastian Gadd résonne alors dans le fond, le temps d'un cri éphémère. L'atmosphère "evil" est déjà largement palpable, notamment grâce à ce riff lourd et terrifiant ainsi que ces quelques leads menaçants. A 1:02, Necrovation décide alors d'accélérer très légèrement la cadence, alternant passages mid-tempo et parties plus relevées jusqu'à ce break à 2:14 où les Suédois décident de laisser la place à du tchouka-tchouka basique mais toujours aussi entrainant. Un premier solo vient illuminer cette franche accélération à 2:43. A 3:16, Necrovation repars une fois de plus sur du tchouka-tchouka accompagné par un deuxième solo toujours aussi froid avant de reprendre le pattern mid-tempo du début pour conclure sur un murmure.

Otherside: Le deuxième morceau de ce EP prend le contrepied de "Gloria Mortus" en démarrant en trombe sur un tchouka-tchouka toujours aussi simple mais sublimé ici par un excellent riffing et de très courts passages plus groovy à 1:03 et 2:03 (merci la double pédale). Beaucoup plus direct que "Gloria Mortus" notamment grâce à sa structure simplifiée, "Otherside" ne sacrifie pourtant ni à l'efficacité ni à l'atmosphère. L'ambiance est, je trouve, encore plus sinistre que sur le premier titre notamment lors de ces deux breaks à 1:14 et 2:35 où l'on peut entendre un riff au feeling old school qui me file encore des frissons après tant d'écoutes. Le seul défaut que je lui trouve est ce fade out beaucoup trop abrupte qui coupe littéralement l'auditeur dans son élan. Enfin bon, c'est vraiment histoire de chipoter.

Alors que j'avais laissé de côté ce EP pour je ne sais quelles raisons, force est de constater qu'il propose quand même deux excellents morceaux qui font ainsi la jonction entre le Necrovation résolument old school de Breed Deadness Blood ("Otherside") et le Necrovation moins frontal du dernier album ("Gloria Mortus"). En un peu plus de sept minutes, le groupe Suédois réussi à instaurer une atmosphère "evil" et terrifiante grâce à deux titres inspirés au riffing exemplaire. Je n'irai pas jusqu'à vous dire que ce EP est totalement indispensable mais si vous appréciez la musique de Necrovation alors n'ayez aucune hésitation.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necrovation
Death Metal
2010 - Blood Harvest
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Necrovation
Necrovation
Death Metal - 2003 - Suède
  

tracklist
01.   Gloria Mortus
02.   Otherside

Durée : 07:32

line up
parution
21 Décembre 2010

voir aussi
Necrovation
Necrovation
Breed Deadness Blood

2008 - Blood Harvest
  
Necrovation
Necrovation
Necrovation

2012 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Cruciamentum
Cruciamentum
Convocation Of Crawling Chaos (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Apocalypse Command
Apocalypse Command
Damnation Scythes Of Invincible Abomination

2011 - Invictus Productions
  
Necronaut
Necronaut
Necronaut

2010 - Regain Records
  
Trauma
Trauma
Imperfect Like a God

2004 - Empire Records
  
Tomb Mold
Tomb Mold
Primordial Malignity

2017 - Blood Harvest
  

Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique