chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
47 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Necrovation - Gloria Mortus

Chronique

Necrovation Gloria Mortus (EP)
Entre les sorties de Breed Deadness Blood paru en 2008 et celle de Necrovation l'année dernière, le trio originaire de Kristianstad nous offrait en guise d'amuse-bouche un court EP deux titres intitulé Gloria Mortus. Habitué à une certaine austérité artistique, c'est sous des traits certes morbides mais beaucoup plus colorés que Necrovation signait son retour grâce à un artwork original (la couleur) mais pourtant terriblement classique (le crâne figuratif) d'Andreas Bünger. Le tout sous l'égide de Blood Harvest, un excellent label suédois officiant dans l'ombre depuis maintenant plusieurs années.

Deux titres pour moins de huit minutes. Pas de quoi s'étouffer, surtout après deux ans d'absence. Mais ne boudons pas notre plaisir et sachons apprécier ces deux titres à leurs justes valeurs. D'autant que l'un et l'autre s'avèrent d'excellente facture, à mi chemin entre le Necrovation de Breed Deadness Blood, c'est à dire "old school to the bones" et celui de son successeur sortant quelque peu des sentiers battus.

Gloria Mortus: Le titre s'ouvre sur un mid tempo sinistre et oppressant. La voix de Sebastian Gadd résonne alors dans le fond, le temps d'un cri éphémère. L'atmosphère "evil" est déjà largement palpable, notamment grâce à ce riff lourd et terrifiant ainsi que ces quelques leads menaçants. A 1:02, Necrovation décide alors d'accélérer très légèrement la cadence, alternant passages mid-tempo et parties plus relevées jusqu'à ce break à 2:14 où les Suédois décident de laisser la place à du tchouka-tchouka basique mais toujours aussi entrainant. Un premier solo vient illuminer cette franche accélération à 2:43. A 3:16, Necrovation repars une fois de plus sur du tchouka-tchouka accompagné par un deuxième solo toujours aussi froid avant de reprendre le pattern mid-tempo du début pour conclure sur un murmure.

Otherside: Le deuxième morceau de ce EP prend le contrepied de "Gloria Mortus" en démarrant en trombe sur un tchouka-tchouka toujours aussi simple mais sublimé ici par un excellent riffing et de très courts passages plus groovy à 1:03 et 2:03 (merci la double pédale). Beaucoup plus direct que "Gloria Mortus" notamment grâce à sa structure simplifiée, "Otherside" ne sacrifie pourtant ni à l'efficacité ni à l'atmosphère. L'ambiance est, je trouve, encore plus sinistre que sur le premier titre notamment lors de ces deux breaks à 1:14 et 2:35 où l'on peut entendre un riff au feeling old school qui me file encore des frissons après tant d'écoutes. Le seul défaut que je lui trouve est ce fade out beaucoup trop abrupte qui coupe littéralement l'auditeur dans son élan. Enfin bon, c'est vraiment histoire de chipoter.

Alors que j'avais laissé de côté ce EP pour je ne sais quelles raisons, force est de constater qu'il propose quand même deux excellents morceaux qui font ainsi la jonction entre le Necrovation résolument old school de Breed Deadness Blood ("Otherside") et le Necrovation moins frontal du dernier album ("Gloria Mortus"). En un peu plus de sept minutes, le groupe Suédois réussi à instaurer une atmosphère "evil" et terrifiante grâce à deux titres inspirés au riffing exemplaire. Je n'irai pas jusqu'à vous dire que ce EP est totalement indispensable mais si vous appréciez la musique de Necrovation alors n'ayez aucune hésitation.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necrovation
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Necrovation
Necrovation
Death Metal - 2003 - Suède
  

tracklist
01.   Gloria Mortus
02.   Otherside

Durée : 07:32

line up
parution
21 Décembre 2010

voir aussi
Necrovation
Necrovation
Necrovation

2012 - Agonia Records
  
Necrovation
Necrovation
Breed Deadness Blood

2008 - Blood Harvest Records
  

Essayez aussi
Revel In Flesh
Revel In Flesh
Emissary Of All Plagues

2016 - Cyclone Empire Records
  
Karnarium
Karnarium
Otapamo Pralaja

2012 - Nuclear Winter
  
Vorum
Vorum
Poisoned Void

2013 - Woodcut Records
  
Spheron
Spheron
Ecstasy Of God

2013 - Apostasy Records
  
Demonic Oath
Demonic Oath
Crypt Of Mournful Summoning (Démo)

2012 - Impious Desecration
  

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique