chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sombre Croisade - Litanie au mal

Chronique

Sombre Croisade Litanie au mal
SOMBRE CROISADE est encore un groupe français à suivre, et de près. Créé en 2008, il était tout d’abord uniquement composé de Malsain, un guitariste / batteur qui s’investit également chez les dépressifs de SUICIDAL MADNESS. C’est d’ailleurs de ce même groupe qu’est venue peu après la deuxième âme du groupe, Alrinack. Ce bassiste / chanteur est très actif et on le retrouve également dans son one man’s band LOUP NOIR ainsi que dans P.H.T.O. Le duo ainsi formé est sorti de l’ombre en 2010 avec un split réunissant leurs deux projets communs, SUICIDAL MADNESS et le SOMBRE CROISADE qui nous intéresse aujourd’hui. Après les 4 morceaux qui y figuraient, on découvre enfin un véritable album, sorti en 2012 par le label Mortis Humanae Productions et il est plus que fourni, il est carrément bourré jusqu’à la gueule et totalise 77 minutes... Difficile d’en rajouter plus !

Et pourtant il n’y a que 8 titres. Mais voilà, ils sont longs, bien longs, et rien que le premier avoisine le quart d’heure ! Deux autres dépassent les 10 minutes et deux autres encore dépassent les 9 minutes. Même le morceau instrumental qui clôt l’album ne se prive pas et atteint 4:19 ! Le groupe a voulu être généreux, et si l’on apprécie le geste, on avouera tout de même que cela entraine quelques longueurs injustifiées. Certains titres auraient profité d’être amputés de deux ou trois minutes. C’est cependant le seul reproche que l’on pourra formuler tant le reste est succulent. SOMBRE CROISADE s’est trouvé un talent pour allier du trve pas trop trve à du dépressif pas trop dépressif. Il en résulte une musique qui dose avec justesse des mélodies touchantes à la finlandaise et des accès de déprime à la MAKE A CHANGE... KILL YOURSELF.

Ainsi, après une introduction rappelant ARYOS puisqu’elle se base sur la même idée : des cris de jouissance féminine superposés sur un prêche en pleine messe, les ambiances se font à la fois malsaines, torturées et mélancoliques ! L’équilibre est respecté et l’on a l’impression que l’obscurité qui emplit SOMBRE CROISADE est à la fois crainte et désirée. C'est à dire qu'on se sent tiraillé entre la peur du gouffre qui se trouve devant nos pieds, et l'envie d'y plonger pour abréger nos souffrances. C'est exactement la même sensation qu'avec les autres Français de THE ARRIVAL OF SATAN et SACRIFICIA MORTUORUM période Maturum Est. Aussi bien le fond que la forme rappelle ce dernier, jusque dans la production un tantinet étouffée, idéale pour le style.

Parmi ces morceaux au rythme lent et qui font la part belle aux breaks ou apports de guitares acoustiques, on trouve un intrus : une 6ème piste qui est en fait une reprise de "Kuoleva Lupaus", morceau de HORNA figurant sur leur album culte Envaatnags Eflos Solf Esgantaavne. On y retrouve Saddy, le vocaliste de P.H.T.O. et également de SUICIDAL MADNESS, prouvant les liens entre toutes ces formations. Cette reprise est fidèle à l’originale tout en lui donnant une touche « SOMBRE CROISADE », jouée de façon plus tortueuse, moins mélodique, plus lente, et surtout avec des textes remaniés interprétés en français. Le titre est ainsi devenu « La Promesse d’un Mortel ». Evidemment l’original n’est pas égalé, d’une part parce que c’était mission impossible, d’autre part parce que ce morceau trop envolé ne correspond pas vraiment à l’univers du groupe.

Quoi qu’il en soit, les autres titres, personnels, sont de très bonne facture dans le style black lancinant à la mélancolie malsaine. Une suite est déjà prête, plus « pêchue » selon les dires du groupe. Cela fait envie, même si j’aurais préféré qu’on nous annonce que les morceaux allaient y être plus compacts et que les vocaux, toujours en français, seraient plus audibles. C'est vrai quoi, j'adore lorsque des paroles sont criées dans un français compréhensible, comme c'est trop peu le cas ici. J'aurais aimé plus de passages comme ce " Je vois un homme qui mange un homme, telle la Méduse, esprit envolé, corps vide d'existence propre... L'envol." Surtout que les textes du groupe ont de la gueule !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Gauchet citer
Gauchet
15/12/2017 18:30
Want!
Invité citer
STN
10/05/2013 12:37
"un talent pour allier du trve pas trop trve à du dépressif pas trop dépressif"
J'ai ri.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sombre Croisade
Black Metal Mélancolique
2012 - Mortis Humanae Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  6.5/10

plus d'infos sur
Sombre Croisade
Sombre Croisade
Black Metal Mélodique - 2008 - France
  

tracklist
01.   Alienante Transparence
02.   Tournoyantes Ombres
03.   Litanie au Mal
04.   Ultime Rebellion
05.   L'envol
06.   La Promesse d'un Mortel (Cover Horna feat Saddy)
07.   Suave Explosion
08.   Outro/Onirisme

Durée : 77:04

line up
parution
21 Novembre 2012

voir aussi
Sombre Croisade
Sombre Croisade
Balancier des âmes

2017 - Pest Records
  

Essayez aussi
Mystic Forest
Mystic Forest
In the End...

2012 - Deus Ex Machina Division
  
Blood Red Fog
Blood Red Fog
On Death's Wings

2014 - Saturnal Records
  
Asyndess
Asyndess
L'Accomplissement

2002 - Sacral Productions
  
Drowning The Light
Drowning The Light
An Alignment Of Dead Stars

2009 - Avantgarde Music
  
Sale Freux
Sale Freux
« Adieu, Vat ! »

2016 - France d'Oïl Productions
  

Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique