chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
29 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Lodges - Walking On Hands And Knees

Chronique

Lodges Walking On Hands And Knees (EP)
Peut-être vous souvenez-vous de Donkey Punch ? Groupe parisien ayant sorti en 2011 un EP intitulé Middle Class chroniqué ici même pas mon très cher Ikea. Depuis la sortie de ce disque, beaucoup de choses ont changé pour le groupe qui a du notamment faire face à un changement de line-up. Ainsi, Toussaint s’en est allé voyant arriver en guise de remplaçant un certain Olivier. Jusque là, rien d’alarmant. Cependant, en septembre dernier, Donkey Punch annonçait via Facebook la fin de l’aventure... Du moins sous ce patronyme.
Fort d’un nouveau chanteur, décidé à revoir son orientation musicale, il semblait naturel pour les quatre parisiens de marquer cette nouvelle histoire en changeant tout simplement le nom du groupe. Donkey Punch est mort, vive Lodges !

Pour célébrer cette renaissance, Lodges sort aujourd’hui son premier EP intitulé Walking On Hands And Knees en collaboration avec trois labels (Swarm Of Nails, Straight & Alert et Enjoyment Records). La production à quant à elle été confié à Aslak Lefèvre, ancien guitariste/chanteur au sein de Judoboy.

Déjà disponible au format digital, une version physique devrait voir le jour incessamment sous peu. Ce sont ainsi six nouveaux morceaux que nous propose Lodges pour tout juste dix sept minutes. En comparaison, Donkey Punch proposait avec Middle Class onze titres pour une durée identique. Il est donc normal de penser que le groupe a opéré ici un certain revirement stylistique. Je commentais la chronique de mon collègue Ikea en précisant que Donkey Punch me faisait quelque peu penser aux Américains de Trash Talk. Lodges a revu sa copie et propose avec Walking On Hands And Knees un Hardcore Noisy et Chaotique quelque part entre Converge, Celeste et The Red Chord. Côté chant, la différence est flagrante. La voix d’Olivier se rapproche beaucoup de celle de Guy Kozowyk (The Red Chord). Un timbre puissant, âpre et particulièrement véhément qui ajoute de la lourdeur aux compositions de Lodges. Mais le bonhomme n’a pas qu’une seule corde à son arc et se permet quelques digressions, modulant parfois sa voix afin de proposer davantage de relief à l’ensemble (le chant presque Black sur "Downward" à 2:25, les cris sur "Wall" à 0:31, "Void/Vice" à 2:20, le break ou la conclusion de "Swarm").
Mais Lodges ne se démarque pas de Donkey Punch uniquement par le chant. Loin de l’urgence et de l’immédiateté de Middle Class (malgré un "Swarm" qui s’ouvre sur les chapeaux de roue), Walking On Hands And Knees propose une musique beaucoup plus tarabiscotée et chaotique. Noise Hardcore, Post Hardcore, Metal... Autant de genre qui se retrouvent ici brassés dans un sinistre bordel plutôt cohérent. Sans perdre en intensité grâce à des compositions relativement courtes (trois minutes en moyenne) et à une construction rythmique nerveuse, Lodges emprunte des chemins bien différents. Riffs tendus et épileptiques, batterie schizophrène, chant agressif sont mis en contrainte face à des passages plus subtils où le groupe joue la carte de la retenue passagère (on pense parfois à Kiss It Goodbye, comme sur l’excellent "Swarm"). Mid tempo vs. parties plus soutenues. Une recette qui a fait ses preuves depuis belle lurette et qui continue de fonctionner ici au service d’un Lodges qui renait de ses cendres.

Oubliez ainsi tout ce que vous saviez ou pensiez savoir à propos de Donkey Punch. C’est désormais terminé, alors salut, au revoir. Place désormais à Lodges, probablement moins frontal mais cependant tout aussi intéressant de part la qualité de ses compositions et sa mise en place impeccable. Le cul un peu entre deux chaises, Lodges ne répond à aucune scène en particulier (bien que rattaché à la scène Hardcore de par son histoire) et devraient pouvoir séduire un public peut-être un peu plus large. En tout les cas, c’est tout le mal qu’on leur souhaite aujourd’hui car Walking On Hands And Knees est un disque tout à fait encourageant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

damhxc citer
damhxc
21/01/2014 22:55
note: 3.5/5
Je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de changement avec DP.
Invité citer
CROM
21/01/2014 21:24
Bien et pas si chaotique que ça
AxGxB citer
AxGxB
30/10/2013 00:19
note: 3.75/5
S'écoute en intégralité sur Bandcamp

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lodges
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (3)  3.33/5
Webzines : (3)  3.61/5

plus d'infos sur
Lodges
Lodges
Hardcore Chaotique - France
  

écoutez
tracklist
01.   Downward
02.   Wall
03.   Void/Vice
04.   Swarm
05.   Thrust
06.   Hole In The Ears (Bonus Track)

Durée : 17:31

line up
parution
20 Octobre 2013

Essayez aussi
Ibogaïne
Ibogaïne
React

2008 - 666 Production
  
Helpless
Helpless
Debt

2017 - Holy Roar Records
  
Morse
Morse
Pathetic Mankind

2017 - Head Records
  
Slavery
Slavery
War Is Peace...Dead Is Dead

2004 - Several Bleeds Records
  
Converge
Converge
Jane Doe

2001 - EVR
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast