chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

War Master - Blood Dawn

Chronique

War Master Blood Dawn (EP)
Comme je vous l’avais déjà fait remarquer lors de ma chronique du fort recommandable Pyramid Of The Necropolis, War Master a malheureusement du faire face à quelques changements de line-up significatifs avec notamment le départ de son chanteur, Daniel Shaw. Ce dernier est parti regonfler les rangs de Blaspherian après les avoir quitté une première fois en 2008. Mais ce n'est pas tout puisque le groupe texan a également du faire face au départ de son batteur Stephen Bower. Deux défections qui auraient pu être fatal à War Master mais qui au final ne semble pas avoir perturbé plus que ça ce groupe dont l’affiliation avec Bolt Thrower reste, encore aujourd’hui, des plus évidentes.

Si le remplaçant de Stephen Bower semble être un illustre inconnu, on ne peut pas en dire autant de celui succédant à Daniel Shaw puisque derrière le micro on trouve désormais un certain Rahi Geramifar dont le nom devrait évoquer quelque chose aux amateurs de Grindcore. En effet, on a déjà pu retrouver ce dernier pousser la chansonnette chez Insect Warfare et Hatred Surge.

Après cette phase active de recrutement, War Master est donc repassé par la case studio pour accoucher d’un court EP à l’artwork évocateur et qui d’ailleurs n’est pas sans me rappeler celui du bien nommé War Master de vous savez qui (ce même crâne empalé sur une lance, ce même chant de bataille en feu, ces mêmes couleurs rouges/orangés...). Un mimétisme évident qui transparaît une fois de plus dans la musique des Texans.
A vrai dire, ma seule crainte à l’écoute de Blood Dawn était de ne pas retrouver cette lourdeur dans les vocalises de Rahi Geramifar. Et bien c’était sans compter ses facultés d’adaptation lui permettant d’offrir à War Master ce même growl guerrier et implacable tout à fait en adéquation avec le reste. D’ailleurs à ce propos, War Master reprend exactement là où il s’était arrêté c’est à dire singeant l’un des meilleurs groupes de Death Metal que la Terre ait connu, les inégalables Bolt Thrower. On retrouve ainsi cette même atmosphère belliqueuse et sanglante pour un EP sans surprise mais alors d’une efficacité hors du commun. War Master a conservé la même production que sur Pyramid Of The Necropolis, soit un son moderne dans sa restitution mais indéniablement tourné vers le passé avec des guitares abrasives et granuleuses, une batterie sèche et sans artifice et enfin une basse discrète mais toujours présente. Côté compositions, là encore, pas de surprise. Et c’est tant mieux car peu de groupes peuvent se targuer d’avoir réussi à approcher d’aussi près l’univers des Anglais. War Master passe ainsi en mode char d’assaut dès les premières mesures de "Bastard Horde" avec une recette simple mais depuis longtemps approuvé: riffs vengeurs et conquérants (cette intro sur "Immortalized By Sacred Flame"!), double pédale particulièrement généreuse résonnant tels des tambours de guerre, accélérations Punk/Thrash bien old school, solos épiques et guerriers à vous faire frissonner... le tout servi dans une atmosphère de champs de bataille imbibé de sang et encore fumant. Décidément, War Master a bien travaillé sa copie.

Inutile de tergiverser autour de la musique de War Master. Les intentions du groupe ont toujours été très claires et Blood Dawn ne déroge pas à la règle. Le groupe texan continue donc de rendre hommage à la bande de Coventry et, une fois de plus, le fait extrêmement bien. Un palliatif de très bonne qualité qui devrait faire plaisir à tout ceux à qui Bolt Thrower manque terriblement (larme à l’œil).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
28/11/2013 10:19
note: 3.75/5
S'écoute en intégralité sur Bandcamp

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
War Master
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
War Master
War Master
Death Metal - 2009 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Bastard Horde
02.   Blood Dawn
03.   The Flesh That Does Not Rot
04.   Immortalized By Sacred Flame

Durée : 14:34

line up
parution
7 Août 2013

voir aussi
War Master
War Master
Pyramid Of The Necropolis

2011 - Rescued From Life Records
  

Essayez aussi
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Vile

1996 - Metal Blade Records
  
Binah
Binah
Hallucinating In Resurrecture

2012 - Dark Descent Records
  
Desecration
Desecration
Cemetery Sickness

2014 - Metal Age Productions
  
Laethora
Laethora
March of the Parasites

2007 - The End Records
  
Deranged
Deranged
Struck by a Murderous Siege

2016 - Agonia Records
  

Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique