chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Iskald - Nedom Og Nord

Chronique

Iskald Nedom Og Nord
Pour ce baptême de la première sortie 2014 (déjà…), direction la Norvège. Iskald revient livrer son black metal mélodique hivernal mi-janvier, trois ans (quasiment jour pour jour) après la très bonne surprise The Sun I Carried Alone (dans mon bilan 2011). Toujours chez Indie Recordings, le duo semble avoir passé un cap. Plus présent sur les réseaux sociaux (enchaînement de messages sur son mur Facebook) et calant de nombreuses dates pour l’année prochaine (festivals ainsi qu’une tournée européenne en compagnie de Kampfar et Hate), Iskald souhaite convertir encore plus de disciples à sa cause. Place au quatrième album Nedom og Nord.

La musique d’Iskald reste identique, les adeptes retrouveront ce black metal incisif typiquement scandinave. Un tempo soutenu, une batterie martiale imposante (double pédale écrasante, production aidant), des hurlements « gorge en sang » de Simon Larsen (en anglais et norvégien) ainsi qu’un accent mélodique très prononcé (règle du tremolo pénétrant et des arpèges éthérés) répondent à l’appel. Par-dessus ce socle, un feeling thrashy (black/thrash d’ailleurs selon « Metal Archives ») et rock rappelant sans équivoque ses camarades de Vreid mais aussi Antestor (dernier en date). Le groupe ne déroge pas à son nom (« glacial » en norvégien) ni au titre de l’album (« Balade dans le Nord ») ou encore à ses origines (comté de Nordland), l’ambiance gelée est encore une fois bien concrète. Pourtant, presque « banals », les deux premiers titres défilent sans vraiment accrocher nos tympans. Plutôt inquiétant pour la suite… Heureusement l’arrivée de « Iskald » changera la donne. Archétype de l’efficience de leur style. Ces mélodies (à température négative) poignantes associées à la virulence de leur black metal demeurent imparables. La touchante « The Silence » (suivant) aux vers torturés et riffs plombants (« dépressif » ? Il n’y a qu’un pas) confirmera leur talent.

Ces deux morceaux majeurs mis de côté, là où le précédent album démontrait une musique aux idées mieux canalisées et structurées, Iskald replonge dans les défauts de ses débuts, à savoir des compositions trop décousues. Malgré un nombre d’écoute conséquent, ce constat s’impose. Des plans juxtaposés les uns aux autres sans réelle continuité et trop surchargés. Assez frustrant car si l’on pioche dans cet amas de riffs et de breaks, certains possèdent un potentiel énorme si ils étaient mieux exploités. La construction mais aussi les prises de risque, un cran en dessous ici (évolution entre Revelations of Reckoning Day et The Sun I Carried Alone). Seul le (très bon) titre éponyme surprendra vraiment, piochant carrément dans les riffs post-rock (le break à 6:47, étrange ressemblance à « A Hint And The Incapacity » d’Envy). Une mode décidément ces derniers temps mais l’association au black metal sied parfaitement (le Woods Of Desolation qui sort le mois prochain en est le parfait exemple), je ne rechigne pas, au contraire.

Hétérogène et inégal (trois des six titres sont « passables »), ce quatrième album Nedom og Nord ne marquera pas autant que son aîné (enchaînement de titres frissonnants). L’opus est pourtant de qualité, la touche black mélodique du grand d’Iskald est bien présente. On notera ainsi quelques passages léchés, accrocheurs et provoquant même une kératose pilaire (les morceaux « Iskald », « The Silence » et « Nedom og Nord » se démarquent clairement du reste). Un bon album au final mais qui ne risque pas de passer l'épreuve du temps.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Iskald
Black Metal mélodique
2014 - Indie Recordings
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (19)  7.5/10

plus d'infos sur
Iskald
Iskald
Black Metal mélodique - 2005 - Norvège
  

écoutez
tracklist
01.   A Fading Horizon
02.   Underworldly
03.   Iskald
04.   The Silence
05.   Nidingsdåd
06.   Nedom og Nord

Durée : 50:12

line up
parution
13 Janvier 2014

voir aussi
Iskald
Iskald
The Sun I Carried Alone

2011 - Indie Recordings
  
Iskald
Iskald
Revelations of Reckoning Day

2008 - Indie Recordings
  

Essayez aussi
Aegrus
Aegrus
Devotion for the Devil

2015 - Drakkar Productions
  
Dodsferd
Dodsferd
Wastes of Life

2015 - Moribund Records
  
Baptism
Baptism
As the Darkness Enters

2012 - Northern Heritage
  
Selvans
Selvans
Lupercalia

2015 - Avantgarde Music
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast