chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
27 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Opeth - Orchid

Chronique

Opeth Orchid
C'est ici que toute la saga du majestueux groupe Opeth débute. C'est avec ce premier album, ne le cachons pas, qu'on a pu se rendre compte de la force innée qu'Opeth possédait en 1994 et rien ne semble avoir vraiment changé aujourd'hui (sauf pour quelques petits détails). En effet, à cette époque Opeth avait déjà son propre son et son propre style d'écriture qui encore aujourd'hui nous émerveille. Le tout était au moins tout aussi puissant qu'a l'heure actuelle. Bref je n'ai qu'une chose à dire: ne jamais sous estimer Opeth car ils vous prouveront le contraire!!

Opeth a ce coté mélancolique et poétique qui n'est pas près de nous déplaire, et c'est à la vue de titres comme "In Mist She Was Standing", "Under The Weeping Moon" ou encore "Forest Of October" semblant raconter avec véhémence l'exaspération qu'éprouve le groupe sur les forêts du mois d'octobre qui sont sur le point de mourir, qu'on peux en prendre compte! Il y a aussi beaucoup d'alternance au travers des chansons ("Under the Weeping Moon"). Cela peux commencer avec un début très lent puis qui, petit à petit, accélère doucement (Under The Weeping Moon) ou vice-versa (The Twilight Is My Robe). On peux aller jusqu'à se demander si ce n'est pas une autre chanson qui débute subitement. Bref ils sont très fort!

Des arrangements originaux dont des petits chuchotement perdus quelque part au milieu des chansons. Des effets d'échos non abusifs, du piano très mélancolique ("Silhouette") et les fameuses guitares acoustique que les guitaristes utilisent pour nous émerveiller davantage ("In Mist She Was Standing"). Et comme si cela n'était pas assez, quelques mélodies provenant des guitares électriques retentissent ("In Mist She Was Standing", "Forest Of October"). Et sans oublier les quelques solos, ma foi, bien réussis ("Forest Of October", "The Twilight Is My Robe"). À noter qu'il peux y avoir plusieurs solos dans les chansons ("The twililght Is My Robe" qui contient 3 solos!!!). La puissance insolite de la double pédale est, elle aussi, bien présente! A cours d'arguments tellement je suis dépassé par l'originalité de ce groupe, je vous dis qu'il y a même du tam-tam dans "Requiem" qui est, en passant, un instrumental assez joyeux!

Mikael Akerfeldt chante au niveau d'une voix Black-Death (un peu la même que dans « Morningrise » pour ceux qui voudraient une indication.) Et cela semble donner un aspect plus agressif au milieu de ces pleurnichements de guitares :). Même si Mikael chante presque toujours de la même façon laissez-moi vous assurer qu'aucun signe de monotonie ne s'installe et c'est très bien. Quand bien même qu'il y ait une voix Black-Death, ne cachons pas qu'Opeth a su s'attirer beaucoup de fidèles en faisant de l'alternance avec la voix, passant de la voix Black-Death en quelques secondes pour laisser la place à une voix mélodique non accablante et au contraire très jouissive!

Opeth est, pour ma part, mon groupe de Death préféré(bien que franchement différent du reste de la scène). Non seulement à cause de l'originalité de leur style mais aussi et surtout grâce à son style qu'il s'est créé lui-même au cours des années. Si vous avez la chance d'aller les voir en concert n'y manquez surtout pas car le groupe possède une énorme précision en live. Et une dernière chose: si jamais vous ne possédez pas cet album-ci et que vous voulez l'obtenir, pensez à acheter, à la place, la réédition qui contient une chanson bonus ("Into The Frost Of Winter"), ce sera plus intéressant pour vous. À l'écoute de ce morceau bonus, on peut se rendre compte qu'elle sonne comme une démo, mais il s'agit ici d'une chanson rare enregistré lors d'une session de répétition datant de 1992. Une partie de la chanson s'est retrouvée beaucoup plus tard sur l'album "Morningrise" dans la chanson intitulée "Advent".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

citer
Sboob
13/04/2010 23:10
Tuerie !! Premier album écouté, et surement mon préféré, pi, The Twilight Is My Robe *_*
Northern Wolf citer
Northern Wolf
01/06/2009 11:43
note: 10/10
Orchid est l'album d'Opeth qui m'a le plus marqué, bouleversé... Rien que pour sa pochette, je me suis posé pas mal de questions, je me suis donc jeté dessus après avoir lu quelques critiques. Une écoute, bah rien de spécial, une 2e ah y'a quelques passages intéressants tout de même, une 3e le coup de foudre. Magnifique ! Quelle ambiance hors du commun, un album assez progressif et black metal à la fois, avec des passages acoustiques à vous faire pleurer, sans parler de la voix claire d'Akerfeldt déjà parfaite pour l'époque. Bref, si vous recherchez des ambiances mystérieuses, de l'émotion, Orchid est un album fait pour vous. C'est pour tout cela que je lui met la note maximale!
Ander citer
Ander
15/01/2008 11:01
note: 9.5/10
Ouep, si quelqu'un pouvait la réécrire ça serait pas du luxe...

Pour un premier album, c'est clairement un coup de maître. Même si l'ensemble manque un peu de cohérence, (surtout par rapport aux albums plus récents comme Still Life, Blackwater Park, ou Deliverance), on décroche pas. Les passages plus ambiants sont vraiment magnfiques, je pense à ceux des deux premières chansons. L'interlude au piano est également superbe. Y a encore que les soli qui me marquent pas plus que ça...

A part ça Requiem, la seconde interlude est un peu inutile, ils auraient pu l'inclure dans The Apostle In Triumph, d'ailleurs, l'intro de ce morceau était prévu pour être dans la chanson même au départ, y a eu des problêmes avec la gravure du CD d'après ce que j'ai lu...
citer
PSYKUP
15/10/2006 14:23
Chronique un peu pourrie quand même.
Dead citer
Dead
21/06/2004
note: 10/10
Un album magique. Le meilleur album d'Opeth pour moi !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Opeth
Death Metal Progressif
1995 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (27)  8.78/10
Webzines : (15)  8.26/10

plus d'infos sur
Opeth
Opeth
Rock progressif - Suède
  

tracklist
01.   In Mist She Was Standing
02.   Under The Weeping Moon
03.   Silhouette
04.   Forest Of October
05.   The Twilight Is My Robe
06.   Requiem
07.   The Apostle In Triumph

Durée totale : 65:31

bonus track (réédition) :

08.   Into The Frost Of Winter

line up
voir aussi
Opeth
Opeth
Still Life

1999 - Peaceville Records
  
Opeth
Opeth
Deliverance

2002 - Music For Nations
  
Opeth
Opeth
Morningrise

1996 - Candlelight Records
  
Opeth
Opeth
Pale Communion

2014 - Roadrunner Records
  
Opeth
Opeth
My Arms, Your Hearse

1998 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
Kalisia
Kalisia
Cybion

2009 - Autoproduction
  
Unmoored
Unmoored
Indefinite Soul-Extension

2003 - Code666
  
Unmoored
Unmoored
Kingdoms Of Greed

2000 - Pulverised Records
  
Aabsinthe
Aabsinthe
In Search Of Light

2007 - Rupture Music
  
Augury
Augury
Concealed

2004 - Galy Records
  

Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique
Acherontas
Ma-IoN (Formulas Of Reptil...
Lire la chronique