chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Kuolemanlaakso - Tulijoutsen

Chronique

Kuolemanlaakso Tulijoutsen
Parce que le malheur n'a pas qu'un visage, Mikko Kotamäki s'emploie visiblement à nous en montrer toutes les facettes. Plus connu pour ses lamentations avec Swallow The Sun, il faut savoir que l'homme s'adonne aussi au black metal avec Atvar au sein de Verivala et s'implique également vocalement dans ce jeune projet au nom à coucher dehors qui signifierait "Vallée de la mort" d'après Metal Archives. Tout un programme. Encore du doom/death me direz-vous. En effet, on pourrait se demander ce que le Finlandais a à raconter de plus dans ce domaine. Mais Kuolemanlaakso n'a finalement pas grand chose à voir avec ses autres travaux.

Oubliez la tristesse et la mélancolie de Swallow The Sun, la musique de Kuolemanlaakso ne s'embarrasse que de peu de sentiments pour embrasser un style on ne peut plus brut, tirant énormément sur le death et parfois même sur le sludge. Cette entité est faite pour broyer du noir et sans ménagement : froides, écrasantes, les compositions prennent leur temps pour que chaque pincement de corde, chaque coup de baguette, chaque hurlement, vous rapproche un peu plus des ténèbres. Ni les anecdotiques claviers utilisés pour donner un peu de profondeur, ni le chant clair léthargique d'un Mikko méconnaissable viendront atténuer le propos ; ici les guitares sous toutes leurs formes sont reines et les hurlements sont rois. D'ailleurs, si Kotamäki ne se foule pas côté chant clair, il ne lésine pas sur le reste de ses prédispositions vocales, proposant une alternance de voix death et black d'une rare puissance. Malgré tout, projet Finlandais oblige, l'album demeure résolument mélodique, relayé principalement par la guitare lead, les claviers et le chant.

A l'exception de deux titres, "Tulijoutsen" se révèle très homogène. Plus ou moins rugueux, plus ou moins incisifs, les titres observent cette même logique de composition basée sur une atmosphère dénuée d'humanité, un matraquage de violence psychologique ne pouvant conduire qu'à la mort. Et au milieu de ces joyeux moments, se dressent "Tuonen tähtivyö" et "Glastonburyn lehto". Le premier surprend par son arrière goût de Draconian ou l'association des guitares et des chants masculin/féminin font des merveilles, secondées par des claviers aux sonorités plus synthétiques. On distinguerait même un petit coeur derrière cette créature sans pitié. Mais l'ovni de ces 57 minutes est sans conteste "Glastonburyn lehto", sorte de mélange entre swing et folk traditionnel aux faux airs de Moonspell. Un gros délire du quintette qui offre une petite bouffée d'air pas déplaisante au milieu d'un ensemble étouffant.

Toutefois, peut-être par sa trop grande linéarité ou tout simplement parce que ce n'est pas forcément le doom/death qui me parle le plus, "Tulijoutsen" ne propose pas grand chose de marquant. Malgré un travail de composition exemplaire ne laissant rien au hasard et une prestation sans faille, le parti pris d'intérioriser tout ressenti ne m'a pas spécialement touché et cette ambiance volontairement impersonnelle aurait presque tendance à lasser sur la longueur. Je passe mon tour sur ce coup là.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kuolemanlaakso
Doom/Death
2014 - Svart Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (20)  8.02/10

plus d'infos sur
Kuolemanlaakso
Kuolemanlaakso
Doom/Death - 2010 - Finlande
  

tracklist
01.   Aarnivalkea
02.   Verihaaksi
03.   Me vaellamme yössä
04.   Arpeni
05.   Musta
06.   Glastonburyn lehto
07.   Tuonen tähtivyö
08.   Raadot raunioilla

Durée : 57 min.

line up
parution
28 Février 2014

Essayez aussi
Hypocrisy
Hypocrisy
The Fourth Dimension

1994 - Nuclear Blast Records
  
Cemetary
Cemetary
Godless Beauty

1993 - Black Mark Productions
  
Black Sun Aeon
Black Sun Aeon
Routa

2010 - Cyclone Empire Records
  
Oceanwake
Oceanwake
Sunless

2015 - ViciSolum Productions
  
Solothus
Solothus
No King Reigns Eternal

2016 - Doomentia Records
  

Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Animals as Leaders
Weightless
Lire la chronique
Les 10 ans de SLH.. et les 20 ans de Benighted
Benighted + Smash Hit Combo
Lire le live report
Aisuragua
In Morte Veritas
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Dimmu Borgir
Eonian
Lire la chronique
The Dali Thundering Concept
Savages
Lire la chronique