chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Exmortus - Slave To The Sword

Chronique

Exmortus Slave To The Sword
Ça fait presque 6 ans que je dois acheter le premier album d'Exmortus, In Hatred's Flame. Mais à force de repousser, j'en avais oublié jusqu'à l'existence même du groupe. Du coup, je ne savais même pas que les Californiens avaient sorti un deuxième opus du nom de Beyond The Fall Of Time en 2011, toujours chez Heavy Artillery. Il faudra en fait attendre la fin de l'année dernière pour que je me rappelle au bon souvenir d'Exmortus par le biais de son nouveau single "Immortality Made Flesh" mis en ligne quelques mois avant l'arrivée de son troisième full-length. Et foutre Satan, quel titre! Je bave d'avance à l'idée d'écouter l'œuvre complète si tout se révèle du même niveau. Par chance, le quatuor a signé sur Prosthetic Records, à moi donc le promo MP3 deux mois avant la sortie de ce Slave To The Sword prévue début février.

Oui, on est en mars, je sais. Près de 3 mois donc que je m'enfile cet album au moins 3 fois par semaine. Pas pour m'assurer de mon jugement, non. Car dès la première écoute j'ai su que Slave To The Sword allait se placer dans le top 2014. Dès les premières secondes virevoltantes de "Rising" même, qui me collent un grand sourire aux lèvres. Même si "Immortality Made Flesh" se pose comme le meilleur titre de l'album, les autres pistes n'ont pas à rougir tant Exmortus fait preuve sur ce troisième disque d'un talent insolent. Nom d'un foutre, qu'est-ce que c'est jouissif! Laissez moi vous expliquer. Exmortus évolue dans une sorte de mélange de thrash (la base), de "death" mélodique et de power metal. Le tout sonne assez moderne, en particulier grâce à la grosse production claire et limpide. Je ne suis d'habitude pas fan de ce genre de son trop clinique, la batterie sonne d'ailleurs de façon beaucoup trop synthétique, mais il faut avouer que ça colle très bien à la musique du combo américain. La définition même d'un production réussie en ce qui me concerne. Et qu'est-ce qu'il y a de si bon là-dedans? Un seul mot: solos. Amis fans de shred, de virtuosité guitaristique, de dextérité instrumentale, de technique irréprochable, bref, de branlette de manche, bienvenue à ce qui s'impose comme le festival le plus impressionnant de l'année à ce niveau. Exmortus en fout tellement partout (il n'est d'ailleurs par rare d'entendre jouer deux guitares leads différentes sur une rythmique) qu'on ne fait même plus attention à la rythmique qui passe au second plan. Sacrés shredders les mecs, à en faire flipper les Tortues Ninja! Mais attention, si la musique de la formation est clairement démonstrative, celle-ci n'oublie jamais le feeling. Ça gazouille mais ce n'est pas juste un concours de bite, il y a toujours une trame mélodique catchie facile à suivre. Et la rythmique derrière apporte juste ce qu'il faut de groove.

Cette attention portée à la mélodie permet de savourer pendant les 50 minutes de l'opus sans indigestion. D'autant qu'Exmortus sait varier le jeu. C'est bien simple, je n'avais pas entendu pareille démonstration depuis le dernier Hexen, Being And Nothingness! L'esprit de certains solos, notamment sur l'instrumental "Moonlight Sonata (Act 3)" où le groupe reprend à sa sauce du classique, me fait d'ailleurs furieusement penser au combo de Los Angeles. Le fait que les deux formations vivent en Californie avec des membres majoritairement issus d'une minorité ethnique (hispanique pour Exmortus, arménienne pour Hexen) renforcent un peu plus leurs liens. M'est avis que les deux se connaissent très bien. Hexen est cela dit plus thrash old-school avec des élans progressifs quand Exmortus tend plus vers la new-school et l'extrême tout en connaissant fort bien ses bases (reprise de "Freewheel Burning" sur le single Immortality Made Flesh d'ailleurs). On a d'ailleurs le droit à quelques envolées vocales heavy sur le dernier morceau au titre bien cliché "Metal Is King". Les clichés du genre, Exmortus semblent d'ailleurs les embrasser à pleine bouche si on en juge par la pochette et certains titres ("Warrior Of The Night", "From The Abyss", "Battle-Born"...).

Le problème quand on place la barre si haut, c'est que dès qu'on a un petit coup de moins bien, ça se ressent plus que chez d'autres. Si Exmortus joue divinement bien 85% du temps, certains passages se font moins inspirés. Le morceau éponyme "Slave To The Sword" en est l'exemple le plus frappant. Mid-tempo un peu pataud, guitares moins flamboyantes, j'irais presque à dire qu'il fait tâche au milieu de tous ces joyaux, malgré des accélérations thrash bien senties et des solos toujours au top. Mais, coincé en deuxième position entre les énormes "Rising" et "Immortality Made Flesh", il fait un peu peine à entendre. Pris seul, "Slave To The Sword" reste pourtant un morceau très correct. D'autres séquences par-ci par-là se montrent moins emballantes ("Ancient Violence" n'est pas non plus la meilleure composition), Exmortus n'atteignant pas le même niveau en rythmique qu'en lead. Le plus gros point faible des Californiens reste toutefois le chant. Des vocaux arrachés banals qui manquent de puissance. On dirait parfois du mauvais Lamb Of God (ce n'est pas un pléonasme, j'aime bien Lamb Of God!). Face aux guitares virtuoses, le chant déçoit clairement. On y fait cela dit vite plus attention tant Exmortus a plein d'autres choses à nous offrir.

Riffs parfois un peu génériques, chant limité, un "Slave To The Sword" en deçà et, malgré mes souvenirs brumeux du premier album In Hatred's Flame qui m'a toujours échappé, je m'attendais à une musique un peu plus extrême, plus death. Voilà les quelques reproches qu'on fera à Exmortus à propos de ce nouveau disque. Bien peu comparé à la jouissance procurée par les nombreuses qualités du combo. Que dire en effet sur ce Slave To The Sword à part qu'il s'agit d'une petite perle de thrash/death/power mélodique qui fait la part belle à la paire de guitaristes talentueux composée de David Rivera et Jadran "Conan" Gonzales? Une putain d'orgie de solos et leads au feeling incroyable que je me lasse pas d'écouter et réécouter.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
01/05/2017 08:34
note: 8.5/10
coreandcoupdate a écrit :
Yep, même show !
Un Exmortus qui a progressivement mis le public dans sa poche avec des titres bien catchy ("Speed of the Strike !), du shred de barbare et un peu de Beethoven pour se rallier les indécis.
Gorod c'était mortel, comme d'habitude: la grande classe avec un grand sourire.
Je ne connaissais pas trop les groupes de Thrash, en dehors du dernier Havok... Et je dois dire que ça m'a donné envie de fouiller dans le back catalogue des Californiens comme dans celui des p'tits gars du Colorado. Pas mal des morceaux joués avaient de faux airs de classiques dès la 1e écoute: c'est un très bon signe !


N'hésite pas à lire la kro sur le dernier Warbringer. Mais tu le dis très bien : des faux airs de classiques. Tu sens les références, mais tu sens surtout qu'ils imposent leur touche.

Pour moi, Warbringer sera une référence avec ce "Woe to the Vanquished". Ils ont fait très, très fort et leur tournée le prouve complètement.
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
30/04/2017 23:45
MoM a écrit : coreandcoupdate a écrit : Et le groupe sera sur scène (... et sur Seine !) dans 5 heures !! Ca va être booooooon !

T'as eu le même show que moi vendredi : Exmortus - Gorod - Warbringer - Havok.
Tes impressions ? Sourire


Yep, même show !
Un Exmortus qui a progressivement mis le public dans sa poche avec des titres bien catchy ("Speed of the Strike !), du shred de barbare et un peu de Beethoven pour se rallier les indécis.
Gorod c'était mortel, comme d'habitude: la grande classe avec un grand sourire.
Je ne connaissais pas trop les groupes de Thrash, en dehors du dernier Havok... Et je dois dire que ça m'a donné envie de fouiller dans le back catalogue des Californiens comme dans celui des p'tits gars du Colorado. Pas mal des morceaux joués avaient de faux airs de classiques dès la 1e écoute: c'est un très bon signe !
MoM citer
MoM
30/04/2017 16:44
note: 8.5/10
coreandcoupdate a écrit : Et le groupe sera sur scène (... et sur Seine !) dans 5 heures !! Ca va être booooooon !

T'as eu le même show que moi vendredi : Exmortus - Gorod - Warbringer - Havok.
Tes impressions ? Sourire
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
29/04/2017 13:33
Et le groupe sera sur scène (... et sur Seine !) dans 5 heures !! Ca va être booooooon !
MoM citer
MoM
29/04/2017 11:59
note: 8.5/10
"Une putain d'orgie de solos et leads au feeling incroyable que je me lasse pas d'écouter et réécouter. "

Exactement. C'est vraiment d'une complicité folle, et c'est un plaisir de les écouter !
Orel Lion citer
Orel Lion
13/04/2016 10:47
Woaw, quelle jolie claque!
Après une seule écoute (réaction quasi à chaud) juste woaw!
Dans la catégorie branlage de manche, le groupe est au taquet!
Et surtout sans que cela soit trop pour en être totalement dégoûté: ça fonctionne parfaitement. Super groove, super leads et soli! On imaginerait presque qu' une gratte à la main en plein guitare héro version ultra hard serait trop facile pour eux!
Au début au niveau des vocals, j'ai pensé au gueulard d'Ensiferum tiens... Malgré le fait que cela ne soit pas leur point fort j'en conviens, cela ne dégoûte absolument pas! Ça passe comme papa dans maman! A voir au file des écoutes...
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
16/03/2016 17:31
Keyser a écrit : ... la kro est en cours depuis 15 jours...

En vieux webzinard que tu es, je vois que même quand c'est bon, tu es désormais définitivment à l'abri de l'éjaculation chroniquatoire précoce :P
Keyser citer
Keyser
15/03/2016 18:53
note: 8.5/10
coreandcoupdate a écrit : Bon alors, et le petit nouveau: tu l'as écouté Laurent ? Encore de la grosse balle qui chevauche l'épée à la main au milieu des champs de bataille !!!

Oui oui très bon aussi en effet, la kro est en cours depuis 15 jours...
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
15/03/2016 14:12
Bon alors, et le petit nouveau: tu l'as écouté Laurent ? Encore de la grosse balle qui chevauche l'épée à la main au milieu des champs de bataille !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Exmortus
Thrash/Death/Power Mélodique
2014 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  8.1/10
Webzines : (12)  7.57/10

plus d'infos sur
Exmortus
Exmortus
Power/Thrash/Death Mélodique - 2002 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Rising
02.   Slave To The Sword
03.   Immortality Made Flesh
04.   Foe Hammer
05.   Warrior Of The Night
06.   Ancient Violence
07.   From The Abyss
08.   Moonlight Sonata (Act 3)
09.   Battle-Born
10.   Metal Is King

Durée : 49'06

line up
parution
4 Février 2014

voir aussi
Exmortus
Exmortus
Ride Forth

2016 - Prosthetic Records
  

Essayez aussi
Kaizen
Kaizen
Clear The Path

2003 - XIII Bis Records
  
Altered Aeon
Altered Aeon
Dispiritism

2004 - Black Lotus Records
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique