chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

D.S.K. - From Birth

Chronique

D.S.K. From Birth
Déjà 4 albums pour les Death / Grindeux de DSK. « From Birth » est l’émanation purulente de leur talent à composer des titres d’une intensité marquante, au travers de 12 titres (dont une cover de NAPALM DEATH) pour presque une heure de gros son. Doté d’une bonne production, « From Birth » décoiffe par son agressivité permanente, aucune chanson n’étant là pour calmer le jeu, mais plutôt pour en remettre une couche niveau brutalité. Blasts beats succèdent à mid-tempos au sein d’une même chanson, couvert par un chant Grind particulièrement ignoble (dans le bon sens du terme) de violence, qui laisse parfois sa place à un gros chant Death et quelques passages parlés. Les riffs oscillent entre thrash, death et hardcore, et globalement DSK fait penser à une version Death des premiers NAPALM DEATH, gardant l’énergie et l’agressivité sans concession du Grind tout en cumulant les riffs pour créer des titres bien longs qui valent leur pesant de brutalité.
J’avoue ne pas avoir été particulièrement soufflé par aucun des titres, les riffs manquant de ce coté super efficace qui fait qu’une chanson de NAPALM DEATH est souvent un hymne de brutalité. Pour ce qui est de la teneur globale en agressivité (difficile de ne pas se répéter), pas de problèmes par contre DSK tient toutes ses promesses et cette heure d’ « Ultra Death Metal » comme le groupe définit son style tiendra lieu de vraie libération sonore. A voir sur scène, où le groupe doit vraisemblablement libérer pleinement son potentiel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

citer
boullus
27/09/2004
Bonne chronique mais je ne suis pas d'accord pour dire que les riffs ne sont pas efficace, notament sur la chanson "anniversaire" my eyes are corrupted, ou la fameuse mosh part de with my organs, je ne parle même pas de repudiate ou the shell...ci c'est pas efficace ca!!
Dsk a voir en live absolument!
narog citer
narog
25/09/2004
Après le "Total Death Metal", l'"Ultra Death Metal"... plus propre et métissé, plus festif, mais qui ne serait pas déplaisant pour autant si j'étais amateur du genre.

Tout ça pour ammener sur fond de vague justification du commentaire la question majeure que chaque lecteur de cette chronique n'aura pas manqué de se poser:

Dans quoi le pommeau de douche est-il rentré?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
D.S.K.
Death / Grind
2004 - Thundering Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (11)  6.85/10

plus d'infos sur
D.S.K.
D.S.K.
Brutal Deathcore/Grind - France
  

tracklist
01.   Alive but broken
02.   My Fist
03.   My eyes are corrupted
04.   En la ciudad
05.   Repudiate
06.  Introduction to Not
07.   Suffer is mine
08.   With My Organs
09.   Death K
10.   The Shell
11.   Policy of worst
12.   Walls Of Confinement (napalm death)

line up
voir aussi
D.S.K.
D.S.K.
Oppressed / Deformed

2006 - Thundering Records
  

Essayez aussi
21 Lucifers
21 Lucifers
In The Name Of...

2008 - Pulverised Records
  
Dragged Into Sunlight
Dragged Into Sunlight
Hatred For Mankind

2011 - Prosthetic Records
  
Cephalectomy
Cephalectomy
The Dream Cycle Mythos (EP)

2008 - Discorporate Music
  
Cephalectomy
Cephalectomy
An Epitaph To Tranquility

2009 - Discorporate Music
  
Napalm Death
Napalm Death
The Code Is Red... Long Live The Code

2005 - Century Media
  

Ragnard Rock 2016
Forteresse + Graveland + He...
Lire le live report
Satyricon
Nemesis Divina
Lire la chronique
Wederganger
Halfvergaan Ontwaakt
Lire la chronique
Cobalt
Slow Forever
Lire la chronique
Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Worship The Grave
Lire la chronique
Thrasho en interview sur Horns Up
Lire le podcast
Allobrogia
Sonnocingos
Lire la chronique
Hoth
Oathbreaker
Lire la chronique
Hortlak
Hortlak
Lire la chronique
Grandes vacances
Jouer au blindtest