chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

And So I Watch You From Afar - And So I Watch You From Afar

Chronique

And So I Watch You From Afar And So I Watch You From Afar
And So I Watch You From Afar a été plus qu'un simple vent de fraîcheur. Si on veut être honnête, on ne pourra que louer l'incroyable puissance des titres qui composent ce premier opus daté de 2009. Le quatuor originaire d'Irlande du Nord aura avec cette première livraison éponyme gagné des galons plus que mérités dans le monde du Math-rock et du Post-rock. Justement là ou ces styles ont pour habitude de se fondre et de contempler, ils trouvent dans ce disque une nouvelle lecture, véritable signature reconnaissable entre mille.

En premier lieu, il convient de remarquer l'aspect frontal qui caractérise bon nombre de passages. Rien que sur le premier titre, on est frappés par cette pulvérisation en règle, vraiment peu habituelle pour un groupe de ce genre. « Set Guitars To Kill », en plus de porter son nom d'une manière adéquat est un esthétisme de la violence par la beauté. On pourrait comparer ce morceau au parcours initiatique des deux héros de « The World Is Mine », l’œuvre phare d'Hideki Arai. Là où l'ambiance démarre par une violence simple, pure et tout simplement frappante, la progression amène petit à petit vers cette mise en profondeur, en beauté et en abîme de l'émotion. Un choix vraiment novateur là ou bon nombre de formations qui pratiquent ces styles se contentent d'offrir en introduction une longue envolée teintée de post-rock. La facilité, voilà le piège qu'évite directement And So I Watch You From Afar.

La valse profonde, chaotique et métissée de sentiments en tout genre continue ainsi de plus belle au travers de ces titres tous plus surprenants les uns que les autres ( Diable, quel riff avide de puissance dans « Clench Fists, Grit Teeths... GO ! »). La petite bande est si talentueuse qu'elle semble livrer ce qu'elle veut sans aucun problème. Funambules musicaux, les guitaristes semblent varier au gré de leurs envies et de leur feeling les ambiances présentes dans l'album. Titubant dangereusement entre plan farfelus, pures décharges de planant post-rock et riffing bulldozer pouvant faire trembler nombre de groupes de Metal/Hardcore, les insulaires ont la maîtrise de tout leur art, comme s'ils contrôlaient entre leurs mains une petite planète toute entière.

Mais And So I Watch You From Afar n'est pas qu'un monstre de technique et si l'on est béat à l'écoute de cette première sortie, c'est surtout par l'intensité démentielle que propose les compositions. Le groupe a compris que la technique n'est pas l'émotion et qu'elle ne sera toujours qu'un des chemins qui permettra d'y parvenir. Les notes agencées, parfois avec la lourdeur d'une tonne de plomb, parfois avec l'agilité d'un écureuil bondissant de branche en branche, peuvent permettre de varier les registres, au point que l'auditeur se retrouver projeté comme s'imbriquant sans fin dans des toiles de peintures diverses s'enchaînant à toute allure.

Un imaginaire si fort et si bien retranscrit dans les titres des morceaux, offrant une expression ou une phrase reflétant parfaitement l'ambiance présente. Le fabuleux « I Capture Castles » ou l'on s'imagine au milieu du titre, naviguant dans les cieux sur un vaisseau steampunk à la recherche de Laputa ou sur des mers turquoises, humant la brise marine violente mais tellement belle. Chaque mélodie propose un voyage riche et mécanique qui fera office d'engrenage avec le suivant. « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage » serait-on tenter de lâcher à la fin de la galette... On n’omettra pas non plus de mentionner cette rage d'adolescents en colère contre leur pays et leur situation. Contestataire sans être politisé, la groupe créé juste des hymnes pour une génération et des événements (l'explicite « TheseRIOTSareJUSTtheBEGINNING »). Un brin provocateur – le fameux fighting-spirit-so-Irish probablement - dans le monde très gentil du math-rock (« Dont waste time doing things you hate ») tout en conservant une innocence et une douceur très sucrée : le succès musical provient en partie du fond intellectuel qui galvanise les membres.

Ce disque éponyme n'est pas un « must-have » pour les amateurs de Math-rock, ni pour les lecteurs de Thrashocore. C'est un must-have pour quiconque se réclamant d'aimer et de connaître la musique. And So I Watch You From Afar est une valeur sûre du genre et c'est cet album qui représente la genèse du groupe, toujours aussi présente aujourd'hui.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
13/08/2014 16:07
note: 9/10
Tu peux checker 65daysofstatic, Maybeshewill, Clever Girl, This Town Needs Guns, Sleeping People... Tous officient avec des variations, mais ça reste de qualité.
Streker citer
Streker
09/08/2014 22:10
FleshOvSatan a écrit : Ah ah, t'as vu les choses en grand ! Cool ça ! J'aime moins "Gangs" à titre perso mais ça reste qualité !

Pour l'instant j'ai reçu seulement Gangs, que je viens d'écouter 3 / 4 fois, ça reste très bon. Ca met la pêche.

Je me langui vraiment de recevoir les deux autres !

Si t'as d'autres groupes dans le genre je suis preneur Clin d'oeil
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
08/08/2014 14:37
note: 9/10
Ah ah, t'as vu les choses en grand ! Cool ça ! J'aime moins "Gangs" à titre perso mais ça reste qualité !
Streker citer
Streker
08/08/2014 13:59
Oui j'ai déjà commandé les 3 Albums !
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
07/08/2014 18:54
note: 9/10
Content que ça te plaise ! Hésites pas non plus à écouter le dernier également chroniqué. Plus léger mais tout aussi fou !
Streker citer
Streker
07/08/2014 18:10
Je crois qu'après le La Dispute - Somewhere At The Bottom Of The River Between Vega And Altair. C'est ma plus belle découverte sur thrasho !.

Merci Flesh.

Commandé !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
And So I Watch You From Afar
Math-Rock / Post-Rock / Instrumental
2009 - Smalltown America
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (4)  8.63/10

plus d'infos sur
And So I Watch You From Afar
And So I Watch You From Afar
Math-Rock / Post-Rock - 2005 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Set Guitars to Kill
02.   A Little Bit of Solidarity goes a Long Way
03.   Clench Fists, Grit Teeth...Go!
04.  I Capture Castles
05.   Start a Band
06.  Tip of the Hat, Punch in the Face
07.   If It Ain't Broke...Break It
08.   These Riots Are Just the Beginning
09.   Don't Waste Time Doing Things You Hate
10.   The Voiceless
11.   Eat the City, Eat It Whole

Durée : 64.36 min.

line up
parution
4 Mars 2009

voir aussi
And So I Watch You From Afar
And So I Watch You From Afar
All Hail Bright Futures

2013 - Sargent House
  
And So I Watch You From Afar
And So I Watch You From Afar
Heirs

2015 - Sargent House
  

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique