chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
81 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dawohl - Potestas.Ratio.Iustitia

Chronique

Dawohl Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
« Mais pourquoi sont-ils aussi méchant ? » Parce que ça fait du bien de brutaliser son auditoire, tout simplement. DAWOHL est Français, nous vient de Mulhouse, et « POTESTAS . RATIO . IUSTITIA » est la première production 5 titres d’un groupe que l’on sent très aguerri, au point d’avoir eu la confiance de Max Otero (MERCYLESS) pour apparaître en guest sur un titre (ou alors c’est juste qu’ils boivent des bières ensemble le WE, allez savoir).

Dans une optique à la HATE ETERNAL, MYRKSKOG (période « Superior Massacre »), INTERNECINE & consorts, DAWOHL aligne pendant un gros quart d’heure 4 compos + une intro succulentes (les compos en tout cas, car je suis moins fan de l’intro symphonique, mais passons), qui rivalisent sans peine avec les pontes du genre précités. La production en béton armé y est pour quelque chose, mais pas que ; c’est aussi parce que les riffs tiennent carrément la route, que la section rythmique est de toute beauté avec un Kevin Folley (BENIGHTED) appelé en renforts pour les solos de triangle… et accessoirement aux percussions, que l’on passe en définitive un sacré bon moment à se faire défourailler les esgourdes dans un sens puis dans l’autre. L’EP évite également l’écueil fréquent dans le genre des vocaux trop monotones, le vocaliste P.G.M alternant grunts, growls et chant hurlé pour un peu plus de diversité dans ce monde de blats. S’il ne fallait retenir qu’une compo, ce serait la « mercyless » (hihi) « Deus Ex Machina », qui ne laisse comme mon jeu de mots pourri ne l’indique pas assez peu de répit à son auditeur, et possède un passage en lead guitar très sympatoche, rappelant la grande époque de HOUR OF PENANCE (« Misconception » me concernant). Ajoutez à cela un artwork chiadé, des paroles « dépeignant une dystopie basée sur un amoralisme et une rationalité poussés à leur paroxysme, dans une société eugénique et totalitaire, le tout influencée par des œuvres d’anticipations comme « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, « 1984 » de George Orwel… » (ça s’est vu que j’ai pompé la bio du groupe ?)... et un prix cool (6,66 €, ZE PRICE OF ZE BEAST), et vous obtenez un premier coup de maître, pour qui aime son Métal brutal et furieux. J’en suis.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Dawohlpropaganda citer
Dawohlpropaganda
14/10/2014 19:32
AVE

Merci pour cette excellente chronique !

Au passage nous avons dévoilé une lyrics video de l'un des titres, pour ceux que ça intéresse :

https://www.youtube.com/watch?v=gyjm5womYug#t=13


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dawohl
Brutal Death Metal
2014 - Trendkill Recordings
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.75/5

plus d'infos sur
Dawohl
Dawohl
Brutal Death Metal - 2009 - France
  

vidéos
Damnatio Memoriae
Damnatio Memoriae
Dawohl

Extrait de "Potestas.Ratio.Iustitia"
  

tracklist
01.   Canticum Belli
02.   Decimate
03.   Deus Ex Machina
04.   Damnatio Memoriae
05.   Verba Imperiosa

line up
parution
20 Juin 2014

Essayez aussi
Inimicality
Inimicality
Relics Of Disorder (Démo)

2008 - Autoproduction
  
Neuraxis
Neuraxis
Trilateral Progression

2005 - Willowtip Records
  
Aborted
Aborted
The Haematophobic EP (EP)

2004 - Listenable Records
  
Condemned
Condemned
Desecrate The Vile

2007 - Lacerated Enemy Records
  
Infinitum
Infinitum
The Sixth Extinction

2012 - Obsidian Records
  

Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report