chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Cradle Of Filth - Nymphetamine

Chronique

Cradle Of Filth Nymphetamine
Parfois je m'étonne moi même. Ce 28 septembre, jour de la sortie officielle du nouveau Cradle Of Filth en Europe, me voilà précipité chez mon disquaire préféré pour l'acheter. Alors véritable acte de trendy ou grande conscience professionnelle par rapport à toi cher lecteur, qu'importe (et quoi que vous pensiez, je vous emmerde :D). Enfin bref, je dois avoir quelque fois des sursauts nostalgiques, "Cruelty and the Beast" étant un des albums qui m'a permis de découvrir le metal. Pour son septième album intitulé "Nymphetamine", le combo anglais (enfin à l'origine) n'a pas franchement innové, distillant un même black "melting-pot" metal, peut être un peu plus axé sur le heavy et le gothique cette fois-ci, avec un Dani au mieux de sa forme (mais ça ne fait pas tout malheureusement...).

Je vais aller droit au but : cet album m'a beaucoup déçu (en attendais-je trop ?). Pourtant j'avais été assez emballé par le premier extrait disponible, "Nymphetamine" sur lequel le groupe s'est offert les services de Liv Kristine (ex-Theatre of Tragedy, Leaves' Eyes). Certes, ce morceau est assez "easy-listening", mais plutôt bien foutu et très touchant. Bien qu'il soit le seul de cette trempe sur l'album, le reste n'en est pas pour autant moins gothique. Leur musique s'est adoucie (relativement tout de même car ça reste assez extrême), avec un bon nombre d'incrustations de piano et de choeurs. Mais l'évolution la plus significative demeure le côté heavy vraiment très très présent : il n'y a qu'à écouter les titres "Filthy Little Secret" ou encore "Toffin Fodder" sur lesquels il ne manque plus que la voix de Bruce Dickinson pour faire de Cradle Of Filth, un groupe de heavy (j'exagère, mais c'est un peu ça). Difficile alors de voir où le groupe veut en venir, l'ensemble étant plutôt hétérogène, entre black ("Gilded Cunt", ...), black gothique ("Nemesis", "Gabrielle", "Nymphetamine", ...) ou heavy ("Filthy Little Secret", "Toffin Fodder", ...). On ressent d'ailleurs toutes ces influences dans le son et la manière de jouer des différents membres du groupe, entre Adrian Erlandsson qui nous fait une prestation thrash/death et les guitaristes qui se tapent des solos purement heavy, ... Enfin bon.

C'est peut être con, mais je trouve que la durée exagérément longue (plus de 75 minutes) de cet album est également un gros défaut, se le farcir en entier nécessitant une plage horaire assez conséquente (d'environ 75 minutes pour être précis. Quoi je radote ?). A la limite, si tous les morceaux étaient géniaux, je dis pas, mais ça n'est malheureusement pas le cas de mon point de vue. Quoi qu'il en soit, "Nymphetamine" aurait gagné à être plus court, ça ne fait aucun doute. Mais ce qui manque le plus à cet album, et c'est là que ça fait mal, ce sont les émotions. Où sont passés les frissons qui me traversaient le corps à l'écoute de "Cruelty and the Beast", "Dusk and her Embrace" ou encore "Midian" ? A part quelques passages ici et là, le tout manque cruellement d'âme, chose d'autant plus inexcusable que c'est l'élément le plus important de leur musique. Heureusement, l'album se rattrape grâce certains excellents morceaux comme "Nymphetamine", "Nemesis", "Absinthe With Faust" ou encore "Swansong for a Raven" qui possèdent encore un réel fond, et une production énorme : en effet, le son est vraiment monstrueux, très précis et puissant. Le livret est toujours aussi riche et complet mais pour une fois, la pochette est presque jolie (la preuve que le groupe est en pleine évolution :D).

En bref, Cradle Of Filth est devenu un de ces groupes dont certains attendent tout tandis que d'autres n'attendent plus rien et ce n'est malheureusement pas "Nymphetamine" qui y changera quelque chose. En gros, si vous n'aimiez pas les dernières productions du groupe, il n'y a pas vraiment de raisons pour que vous passiez de l'autre côté et pour les adorateurs de la dernière heure, il n'y a pas non plus de raisons pour que vous vous mettiez à haïr votre sextette préféré :) Pour ma part, "Nymphetamine" est un album dispensable, dont le plus gros défaut est sans conteste, son manque de profondeur (d'où un intérêt limité). A vous de voir, mais moi je retourne m'écouter "Dusk and her Embrace".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Kleim Antyne citer
Kleim Antyne
08/11/2005 12:55
note: 7/10
Oui, depuis leurs deux derniers albums on entend dire que Cradle est devenu un groupe commercial, qui font tout le temps la même chose et blablabla.... Ce dernier opus n'est pas mauvais, même s'il n'arrive pas à la hauteur de Midian qui s'écoute de la première à la dernière seconde avec un véritable plaisir. Cradle poursuit sur la lancée qui s'était déjà éloignée de ses origines. Les nostalgiques le resteront mais ceux qui aiment Cradle n'en seront pas fâché comme tu dis Dead !
Niktareum citer
Niktareum
21/02/2005
note: 8.5/10
c marrant comme en écoutant la même chose en "n'entend" en fait pas vraiment la même chose...perso je mle trouve excellent cet album! beaucoup mieux que "Damnation..." ou "Midian" (celui la vraiment a part 2 ou 3 chansons...)
bien sûr on n'arrivera jamais a retrouver l'ambiance froide et gothique de "Dusk..." ou le sublime de "Cruelty..." mais faut s'y faire, en même temps le groupe n'est plus vraiment le même c normal que la musique est changé!
sinon cet album me fait un peu parfois penser a "Vempire..." chépa pourquoi...
Dead citer
Dead
02/10/2004
note: 6/10
Désolé Mikael, mais je ne revens pas mes CDs de metal (enfin ceux que j'achète Moqueur). Par contre, si tu veux, j'ai du Distress et du Evil Divine que Gibert n'a pas voulu Gros sourire

Pour en revenir à COF, je suis tout à fait d'accord avec toi langoustator sur le fait que le précédent était trop long. Je pense d'ailleurs que la chronique devrait bientôt arriver. Et sinon je l'ai réécouté encore : toujours rien. Il manque vraiment quelque chose à cet album. Et pourtant c'est bien fait, y'a pas à chier.
citer
darkclem
02/10/2004
bah moi j ai eté assez agreablement surpris justement,je trouve que le groupe tente de nouvelles voies qui apportent un du nouveau, certes y a du travail, mais je trouve que par rapport au derniers albums en date c est mieux , c est moins "copier coller"
Bien sur c est pas aussi bon que Dusk ou Cruelty, mais y a un effort je trouve, encourageant pour la suite si ils continuent dans cette direction!!! : )
langoustator citer
langoustator
01/10/2004
J'ai pensé tout comme toi, masi en moins bien rédigé. Clin d'oeil
Trop de heavy là-dedans, et trop long (ce qui était déjà le cas du précédent)
Mikaël citer
Mikaël
01/10/2004
Dead : je le cherche en échange si tu veux Moqueur

Sinon j'ai pour ma part été agréable surpris.

Oui l'album manque de ce que tu qualifies d'âme. J'avoue qu'aussi con que ça puisse paraitre mais Cradle Of Filth a été le seul groupe m'ayant fait "peur" à l'écoute de ce qu'ils faisaient. Bon c'était il y a presque 2 ans mais bon je n'ai malheureusement jamais retrouvé quelque chose me procurante ses sensations (et bien entendu Cradle ne me les procure plus).

Le tout est moins agressif (je me suis réécouté "Beneath The Howling Stars" recement et c'est vrai que c'est autre chose).

Un truc que je supporte toujours pas dans ce groupe c'est cette sorte d'ambiance gothique créée à l'aide de choeur féminin chiant au possible.

En revanche je trouve qu'il y a vraiment quelques titres de qualités ("Gilded Cunt", "Nymphetamine Overdose", "Swansong For A Raven" et "Coffin Folder"Clin d'oeil le reste étant tout à fait écoutable voir agréable (je l'ai pas encore écouté assez).
Dead citer
Dead
01/10/2004
note: 6/10
J'aimerai tout de même savoir si quelqu'un a eu la même impression que moi en l'écoutant :|
Chris citer
Chris
01/10/2004
je t'avais dit que tu gachias ton argent Clin d'oeil et dire que cet homme va acheter le nouveau Mnenic d'ici peu...ami lecteur j'espère que tu te rend compte des sacrifices que nous faisons pr toi Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cradle Of Filth
Heavy/Black gothique
2004 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (22)  6.59/10
Webzines : (27)  7.63/10

plus d'infos sur
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Black Metal Symphonique - 1991 - Royaume-Uni
  

vidéos
Nymphetamine (edit)
Nymphetamine (edit)
Cradle Of Filth

Extrait de "Nymphetamine"
  

tracklist
01.   Satyriasis
02.   Gilded Cunt
03.   Nemesis
04.   Gabrielle
05.   Absinthe With Faust
06.   Nymphetamine (Overdose)
07.   Painting Flowers White Never Suited My Palette
08.   Medusa And Hemlock
09.   Coffin Fodder
10.   English Fire
11.   Filthy Little Secret
12.   Swansong For A Raven
13.   Mother Of Abominations
14.   Nymphetamine (edit)

Durée totale : 75:38

line up
voir aussi
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Cruelty And The Beast

1998 - Music For Nations
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Godspeed On The Devil's Thunder

2008 - Roadrunner Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Bitter Suites To Succubi (EP)

2001 - Sony Music / Abracadaver
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Darkly, Darkly, Venus Aversa

2010 - Peaceville Records
  
Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Hammer of the Witches

2015 - Nuclear Blast
  

Déception de l'année
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast