chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Forgotten Tomb - Love's Burial Ground

Chronique

Forgotten Tomb Love's Burial Ground
Avec Love’s Burial Ground, Forgotten Tomb continue doucement mais sûrement sa montée en puissance dans le paysage extrême européen (et mondial), s’insinuant sournoisement pour mieux pervertir. Herr Morbid est ainsi désormais entouré d’un véritable groupe et a fait du concept de Négativité le leitmotiv de l’être Forgotten Tomb. Ce concept est ainsi au centre de ce Love’s Burial Ground, bien plus qu’auparavant en tout cas. Forgotten Tomb nous délivre ainsi sa sombre vision de la vie à travers un dark/black dépressif très réussi, à la fois désespéré et rageur.

L’album débute véritablement avec le titre « Kill Life », après quelques arpèges, la musique se fait rageuse avec blasts et riffs incisifs, mais elle sait aussi se faire lancinante et hypnotique pour mieux faire son emprise sur l’auditeur. Les titres sont comme à l’accoutumée assez longs et tournent tous autour de dix minutes environ, certains trouverons certes cela lassant, mais cet étirement des titres renforce l’installation de l’ambiance crasseuse et sombre de l’album. Avec un titre comme « Alone », qui se révèle être une des meilleures pièces de l’album (le final mélodie/double pédale est d’ailleurs franchement magistral), on se rend aussi compte que Forgotten Tomb développe plus qu’avant son coté dark metal, ou les mélodies lancinantes se révèlent très efficaces et ou l’ombre de Katatonia époque « Dance Of December Souls/Brave Murder Day » plane indéniablement (la meilleure à mon goût soit dit en passant). L’album oscille entre rage et passages plus lourds, qui se complètent bien. On notera toutefois le très rentre-dedans « Forgotten Tomb MMIII » qui est en fait le réenregistrement d’un titre du premier MCD « Obscura Arcana Mortis ». Les deux titres dont la musique a été écrite par le guitariste Razor SK se révèlent très bon, l’intro au piano sur « House Of Nostalgia » s’inscrit d’ailleurs très bien au sein du disque avant de s’enchaîner sur un riff particulièrement pesant. Les passages rapides sont assez présent sur le disque et la voix décharnée et ultra saturée de Herr Morbid renforce cette la rage de la musique.
On pourra par contre se demander quelle est l’utilité des titres issus de la collaboration avec Nordvargr, qui auraient pus être intéressants, mais qui se révèlent être des passages surtout très silencieux et ou ils faudra tendre l’oreille pour déceler les quelques touches d’ambiant…

Coté production c’est ma foi très honorable, l’album bénéficie d’un son assez lourd et épais pour être efficace, sans pour autant donner dans la surenchère, et garde et garde un grain poisseux très plaisant. Le groupe a en quelques sortes enregistré « à la maison » et a pu explorer plus en profondeur les facettes de son « son ». Love’s Burial Ground se révèle être un album extrêmement efficace, sans doute plus abouti que son prédécesseur « Springtime Depression ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

DarkLord citer
DarkLord
08/02/2006 21:01
note: 8.5/10
Cet album est une tuerie( et tueras beucoup aussi... lol). Des chef d'oeuvre tel Alone, ou l'intro de House of Nostalgia.
Holy citer
Holy
15/10/2004
ca y'est je vien de l'écouter au complet! cet album est une merveille.

perso il n'arrive pas à surpasser le STL, mais il a le mérite de surpasser largement le Springtime Depression

Comme tu dis, Alone est une pièce monumentale! digne d'être comparé à un Disheartenment!
Holy citer
Holy
12/10/2004
j'ai vraiment hâte d'entendre ce nouveau méfait!

déjà que ta chro est bien alléchante!
Chris citer
Chris
07/10/2004
moi qui ne suit vraiment pas fan de black, j'ai été surpris par la qualité d'Alone, le 3ème titre...après j'aurais du mal à m'enfiler tt l'album, mais ds l'absolu c pas si mauvais que je le pensais ;p

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Forgotten Tomb
Dark/Black dépressif
2004 - Adipocere Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (7)  8.5/10
Webzines : (17)  7.67/10

plus d'infos sur
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Black Doom Metal - 1999 - Italie
  

tracklist
01.   Malus Vivendi Pt.I (Intro)
02.   Kill Life
03.   Alone
04.   House Of Nostalgia
05.   Malus Vivendi Pt.II (Intermezzo)
06.   Love's Burial Ground
07.   Slave To Negativity
08.   Forgotten Tomb MMIII
09.   Malus Vivendi Pt.III (Outro)

line up
voir aussi
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Obscura Arcana Mortis (MCD)

2000 - Treblinka Productions
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Songs To Leave

2002 - Selbstmord Services
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
...And Don't Deliver Us From Evil

2012 - Agonia Records
  
Forgotten Tomb
Forgotten Tomb
Springtime Depression

2003 - Adipocere Records
  

Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique