chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Maveth / Embrace Of Thorns - A Plague Through The Heavens

Chronique

Maveth / Embrace Of Thorns A Plague Through The Heavens (Split-CD)
Le label américain Dark Descent continue petit à petit sa conquête du monde avec pour l’année 2014, pas moins de vingt-quatre sorties toutes plus recommandables les unes que les autres. Parmi celles qui n’ont pas (encore) trouvé le chemin de nos colonnes, on trouve un split entre les Finlandais de Maveth et les Grecs d’Embrace Of Thorns intitulé A Plague Through The Heavens.
Illustré par le talentueux Daniel Desecrator (Athanatos, Cryptborn, Demonomancy, Slaughtbbath...), ce split propose quatre nouveaux morceaux par groupe pour un total de trente-sept minutes. Vendu à moins de dix euros le CD (il vous faudra malheureusement débourser quelques euros supplémentaires pour la version LP), je ne vois donc là aucune raison de protester ni de passer son chemin.

Les Finlandais de Maveth sont les premiers à lancer l’assaut au son d’une introduction tout aussi inquiétante que l’artwork de Daniel Desecrator. Après quelques samples discrets (chaîne de geôlier frappant le sol, cloches et tambours – que l’on retrouvera d’ailleurs à la fin de chaque morceau) résonnent alors les notes menaçantes d’un vieil orgue d’église auquel vont se joindre en chœur les voix puissantes de femmes que l’on imagine divines et diaboliques. Pour la suite, le groupe mené par Christbutcher reprend très vite là où il s’était arrêté avec Coils Of The Black Earth. Aussi, si vous êtes de ceux qui ont partagé l’avis de mon cher collègue Keyser, il y a fort à parier que vous ne serez pas davantage emballés par ces quatre morceaux (allez, trois, si l’on fait exception de cette introduction).
Pour ma part, je n’ai jamais partagé cet avis, c’est pourquoi ces longs morceaux affichant généreusement près de six minutes en moyenne ont vite su trouver grâce à mes oreilles. Car si effectivement le rythme tend désormais à privilégier les séquences mid-tempo, l’atmosphère qui se dégage de chacun des titres suffit presque à justifier l’achat de ce split. Une ambiance de mort plane ainsi à l’écoute de ce Death Metal sombre où le chant profond et massif de Christbutcher suffit à imposer le plus grand des respects (chant parfois épaulé par une voix plus criarde en atteste "The Call Of The Lord II – The Way"). Malgré tout, Maveth n’a pas perdu en chemin sa virilité et continue d’asséner avec force et panache bon nombres de riffs sournois et fuligineux à la Incantation, l’auditeur se délectant au passage de ces leads sinistres ou de ces trémolos obscurs. Les (semi) blasts n’ont pas non plus quitté le navire et certains passages brillent ainsi par leur (relative) vélocité ("The Call Of The Lord I - The Adversary" à 0:08 et 1:20 ainsi que ce long passage maitrisé où la double martèle pourtant tout du long avant de reprendre de plus belle à partir de 4:19, "The Call Of The Lord II – The Way" qui, sans jamais se laisser aller à de véritables excès de vitesse, révèle là aussi une double pédale généreuse et quelques blasts fort appréciables, "Grail Of Bloodshed" à partir de 1:13 mais surtout 1:59). Bref, Maveth continue ici d'en imposer

Nous avions quitté Embrace Of Thorns il y a maintenant cinq ans à la suite de son deuxième album intitulé Atonement Ritual. Depuis, le groupe s’est montré particulièrement productif enchainant les splits et offrant même en 2011 et 2014 deux successeurs à ce très bon album. Des actes passés pourtant sous silence mais que nous tenterons peut-être de vous présenter un autre jour. En attendant, Embrace Of Thorns s’acquitte lui aussi de quatre nouveaux morceaux où, à mon grand étonnement, la production plus nette et moins obscure vient légèrement trancher avec le dernier album du groupe sur lequel j’ai posé mes oreilles, le très étouffant Praying For Absolution. C’est sans introduction et les deux pieds dans le plat qu’Embrace Of Thorns prend en mains la suite des évènements. Hormis cette fameuse production désormais moins dense, peu de choses ont changé dans le camp des Hellènes. Son Black/Death demeure toujours aussi nerveux et belliqueux, notamment grâce à ces riffs foutrement evil et malsains mais aussi grâce à cette section rythmique, certes basique et extrêmement bas du front mais néanmoins redoutable. Alors que Maveth cultive ses atmosphères à travers des séquences principalement mid-tempo, Embrace Of Thorns préfère les façonner par la force à coup de blasts aliénants, de riffs sournois et de leads diaboliques. L’auditeur, probablement déjà épuisé, se verra naturellement contraint de déposer les armes et de s’agenouiller en signe d’obédience. Ainsi, le groupe est loin de faire pâle figure, même après la très bonne prestation des Finlandais, en offrant un Black/Death guerrier et sanguinaire absolument redoutable faisant fi de toute notion de finesse au profit d’une musique redoutable et purement destructrice.

Voici donc une "collaboration" couronnée de succès même s’il est vrai qu’on aimerait avoir entre les mains des splits n’ayant pas peur de sortir des sentiers battus, un peu comme lorsque chaque groupe reprend les titres de l’autre ou lorsque des morceaux sont composés de concert. En attendant, ces huit (enfin sept) nouvelles compositions prouvent que Maveth et Embrace Of Thorns se portent tout à fait bien, continuant à faire ce qu’ils font avec efficacité, chacun dans leur style de prédilection.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
17/09/2016 08:35
note: 7/10
J'aime pas vraiment ce format donc j'y allais en faisant le moonwalk, mais comme c'était le seul moyen de mettre la main sur les dernières chansons de Maveth...

Et ils sortent un peu par la petite porte pour moi. :| Pas que ce soit mauvais loin de là même, mais c'est un trop porté sur les ambiances, au détriment du poutrage en règle de leur compil' ou même du Coils Of The Black Earth, ou le fragile équilibre riffing/ambiance était plus effectif.

Pour ta gouverne les backing vocals sont de Naas Alcameth le chanteur de Nightbringer, également auteur de toutes les lyrics de Maveth.

Et je découvre donc Embrace Of Thorns (même si j'avais probablement écouter quelques titres via la thrashoradio :slurpSourire et j'avoue que j'y trouve plus mon compte dans un style plus proche de Dead Congregation.
AxGxB citer
AxGxB
26/12/2014 16:21
note: 7.5/10
En écoute intégrale sur Bandcamp.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Maveth / Embrace Of Thorns
Death Metal
2014 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (3)  7.33/10

plus d'infos sur
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Death Metal - 1999 - Grèce
  
Maveth
Maveth
Death Metal - 2007 † 2016 - Finlande
  

tracklist
Maveth:
01.   Introduction
02.   The Call Of The Lord I - The Adversary
03.   The Call Of The Lord II - The Way
04.   Grail Of Bloodshed

Embrace Of Thorns
05.   Conqueror Of Mortality
06.   Sempiternally Cursing The Weak
07.   The Pits Of Strife
08.   More Men, Less Axioms

Durée : 37:21

parution
20 Août 2014

voir aussi
Maveth
Maveth
Breath Of An Abomination (Compil.)

2011 - Nuclear Winter
  
Maveth
Maveth
Coils Of The Black Earth

2012 - Dark Descent Records
  
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Darkness Impenetrable

2015 - Nuclear War Now! Productions
  
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Praying For Absolution

2011 - Nuclear War Now! Productions
  
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Atonement Ritual

2009 - Nuclear War Now! Productions
  

Essayez aussi
Death
Death
Symbolic

1995 - Roadrunner Records
  
Unleashed
Unleashed
Where No Life Dwells

1991 - Century Media Records
  
Morbid Flesh
Morbid Flesh
Embedded In The Ossuary (EP)

2014 - Unholy Prophecies
  
Crucifyre
Crucifyre
Black Magic Fire

2014 - Pulverised Records
  
Taphos
Taphos
Demo MMXVI (Démo)

2016 - Autoproduction
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast