chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ulver - Lyckantropen Themes

Chronique

Ulver Lyckantropen Themes
Tout d'abord, avant de commencer, j'aimerais préciser que de chroniquer le travail d'un groupe tel que Ulver n'est pas chose facile. La musique étant complexe et loin d'être du metal (donc difficile d'accès pour certain d'entre vous, lecteurs-auditeurs).

Alors donc me voici devant un pur chef-d'oeuvre! Vous vous direz sans doute que de commencer une chronique avec un point de vu tel que celui-ci n'est peut-etre pas conforme à une bonne chronique et pourtant je ne trouve rien d'autre de plus objectif! Tout dans cet album, qui en fait se veut être la B.O. du court métrage suédois "Lyckantropen" de Steve Ericsson, est une épopée musicale et onirique dans le monde le plus étrange jamais créé pas l'homme...ou du moins par un homme, Chris Garm Rygg!

La direction dans laquelle Ulver s'est propulsé ne peut peut-être pas plaire à tout le monde mais dire que la créativité du groupe est descendue très bas après son début Black Métal serait une pure déclaration de guerre à l'art musical en générale et je m'explique non sans raisons: La musique que nous propose Ulver n'est rien de moins qu'une musique Ambiante très riche et recherché! "Riche" parcequ'au lieu de nous envoyer des beats lents et plats on nous envois relaxer dans une atmosphère calme, paisible, tellement sereine qu'on pourrait la décrire comme étant une relaxation onirique, voire utopique(tellement c'est impossible d'en arriver à ce stade!). "Recherché" parceque j'ai rarement, voire jamais, entendu une musique qui arrive à me faire oublier les petits tracas de la vie, l'atmosphère que nous amène la musique est ultra calme et toutes les petites alternations de sons et d'ambiances nous amène à, si vous avez assez d'imagination, flotter au dessus d'une ville illuminé durant la nuit(du moins c'est ce que je ressent à l'écoute de Lyckantropen Themes)

Comme je l'ai entre-dit un peu plus haut, Ulver se veut être une formation en changement constant, la preuve irréfutable étant le passage du Black Métal à la musique Atmosphérique qu'on nous propose aujourd'hui, deux styles totalement antagonistes si vous voulez mon avis. Et pourtant le groupe en est conscient puisqu'il ne fait pas vraiment la même chose d'album en album. Certes depuis "Themes from William Blake's The Mariage of Heaven and Hell " jusqu'au petit dernier "Svidd Neger", le style musical du groupe est le même, mais à l'écoute de chaque albums l'évidence crève les oreilles: musicalement depuis "Themes..." rien n'est vraiment pareil, on y sent de plus en plus de créativité et je dirais même que l'évolution est palpable!

Je dois, malgré ces compliments élogieux, trouver un défaut (et il est minime): "Lyckantropen Themes" ne dure à peine qu'une trentaine de minutes. Cela reste tout de même regrettable puisque on aurait souhaité que le rêve se poursuive un peu plus pour pouvoir en jouir suffisamment longtemps (mais si vous voulez mon avis, la limite du raisonnable chez moi pourrait, justement, ne pas avoir de limite).

Ulver est pour moi la définition même de la "musique qui se vie" et c'est certainement un style à part entière puisque tout comme la vie elle même, la "musique vivable" est, pour beaucoup, difficile d'accès... à la différence qu'ici cette vie musicale est beaucoup plus jouissive mais aussi beaucoup moins longue(rien ne nous empêche cependant d'appuyer sur le bouton replay ;).

Là où la plupart des compositeur de musique électronique (tout sous-styles confondu)ont échoués, Ulver à réussis tout en créant un chef d'oeuvre musical où se mêle la noirceur, les émotions, les créations et les progressions de l'humain. Au final, je me rend compte que j'ai composé cette chronique avec en tête l'idée de vous faire partager une grande création issue du cerveau d'un génie, mais je me rend compte aussi que les mots ne suffisent pas pour la décrire amplement, ça serais comme décrire les couleurs à une personne aveugle de naissance! Aussi je vous conseille d'y jeter un oreille attentive car comme je l'ai dit plusieurs fois, la musique proposé par Ulver est difficile d'accès mais une fois que l'on à bien pénétré l'univers musical, les limites mentales n'existent plus!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Sreen citer
Sreen
22/03/2016 21:26
note: 9/10
N'officiant déjà plus dans le black metal ni le metal en général Ulver repoussa ces codes pour encore nous surprendre avec ce ' Lycantropen themes ' qui littéralement transporte sont auditeur dans un autre monde. Créant une ambiance énigmatique et mystérieuse l'auditeur si ressent transporté par cette musique a la fois simple mais qui arrive toute fois à toucher les émotions de l'auditeur.

Ps: Une bonne bouteille de quelconque alcool en guise de compagnon est préferable pour apprécier totalement l'atmosphère de ce disque Clin d'oeil
citer
townsend
23/06/2008 03:11
oula dite vous juste que le derniere album shadows of the sun est encore plus sublime =)
DarkLord citer
DarkLord
10/10/2006 19:28
note: 10/10
Un disue sublime, enigmatique, irréel; faisant s'effondrer le peu de raison nous habitant. Une perle.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ulver
Ambient
2002 - Jester Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (6)  8.33/10
Webzines : (6)  8.67/10

plus d'infos sur
Ulver
Ulver
Synth Pop - 1993 - Norvège
  

écoutez
tracklist
01.   Theme 1
02.   Theme 2
03.   Theme 3
04.   Theme 4
05.   Theme 5
06.   Theme 6
07.   Theme 7
08.   Theme 8
09.   Theme 9
10.   Theme 10

voir aussi
Ulver
Ulver
The Assassination of Julius Caesar

2017 - House of Mythology
  
Ulver
Ulver
Nattens Madrigal
(Aatte Hymne Til Ulven I Manden)

1997 - Century Media Records
  
Ulver
Ulver
Bergtatt
(Et Eeventyr I 5 Capitler)

1995 - Head Not Found
  
Ulver
Ulver
Kveldssanger

1996 - Head Not Found
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique