chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Invincible Force - Satan Rebellion Metal

Chronique

Invincible Force Satan Rebellion Metal
Ah, le Chili, ça faisait longtemps! Pas de death metal evil old-school cette fois par contre. Plutôt du blackened death/thrash evil old-school. Pas du tout la même chose! Avant la sortie début mars sur Dark Descent Records de ce premier full-length d'Invincible Force, je n'avais jamais entendu parlé de ce groupe. Mais avec un tel nom, tiré comme toute personne de bon goût l'a tout de suite remarqué, du morceau d'ouverture du premier opus de Destruction, Infernal Overkill (le meilleur!), et un tel titre d'album (sérieusement, Satan Rebellion Metal, ce n'est pas genre le titre le plus coolos de tous les temps?!), il m'était difficile de résister à la tentation. La géniale pochette de Mark Riddick, un de mes dessinateurs préférés, me donnait aussi fortement envie. Démon ailé, têtes de mort, serpents, logo old-school à mort, décidément, Invincible Force alignait les bons points! La provenance du quatuor, le Chili, terre d'accueil de nombreuses formations de qualité, ainsi que le label (est-il encore besoin de présenter Dark Descent qui enchaîne depuis plusieurs années maintenant les sorties excellentes), finissaient de me convaincre que ce truc était fait pour moi.

Bingo! Putain que c'est bon! Très con et très court (24 minutes pour un full-length, sérieux les gars?!) mais foutrement bonard! La fiche promo indiquait notamment comme influences Possessed, Nifelheim et Desaster. S'il y a de cela, surtout pour le premier, Les Sud-Américains se montrent toutefois beaucoup moins black metal que les deux autres. Il y a bien un peu de BM dans la musique d'Invincible Force autour de quelques riffs par ci-par là ("Rise The Wrath Of Satan" à 1'17, "Desolation" à 0'55 et l'intro de "Bringers Of Armageddon" en particulier) mais il s'agit en fait surtout de death/thrash, à l'ancienne. J'ai d'ailleurs mis longtemps à trouver à quel groupe me faisait penser les Chiliens. Je restais bloqué sur Desaster en sachant pertinemment que ce n'était pas ça. Puis, enfin, au bout d'une vingtaine d'écoutes (oui je percute pas vite des fois, on commence à se faire vieux!), vint la révélation. Invincible Force c'est la version sud-américaine de Gravehill! Du chant râpeux et teigneux jouissif (avec toutefois plus d'écho ici) aux riffs death/thrash percutants typés 80's, en passant par la production à la fois puissante, grasse et agressive, tout rappelle les Californiens, comme par hasard eux aussi signés chez Dark Descent. Pas étonnant du coup que j'adore! En ce qui vous concerne, pour apprécier ce Satan Rebellion Metal, il ne faut rechercher ni l'originalité ni la complexité. Si au contraire un petit tour de death/thrash old-school simple et ultra efficace aux quelques atours blackisant ça vous dit, nul doute que l'opus comblera vos attentes. L'efficacité, voilà bien le maître-mot de ce disque. Morceaux courts (3 minutes en moyenne), structures élémentaires, riffing direct et dépouillé, tout est fait pour que l'écoute passe vite avec le maximum de plaisir régressif. On oublie pas d'ailleurs les rythmiques entraînantes proposant en général du blast plus ou moins rapide (c'est qu'ils bourrent bien les cons, il n'y a qu'à voir sur l'ouverture de "Bringers Of Armageddon", la meilleure piste de l'œuvre!), soit du tchouka-tchouka binaire, soit du mid-tempo headbangant (attention au coup du lapin sur le slayeresque "Summoning The Black Destruction"!). Le groupe ne s'encombre pas non plus de solos, en très petit nombre (2-3 à tout casser) et plutôt du genre vibrato chaotique qui ne ressemble pas à grand chose. Bref, c'est pas compliqué, c'est même très rétrograde, mais qu'est-ce que ça fait du bien! Les huit titres, tous de grande qualité ("Onwards To War", plus banal, un peu deçà toutefois) s'enchaînent ainsi sans que l'on voit le temps passer. On tape du pied, on bouge la tête et on est content. Car même si tout ça fleure bon le old-school et la neuneuïtude, Invincible Force fait montre, mine de rien, d'un sacré talent. On saluera ainsi en premier lieu un riffing certes très classique mais surtout bien inspiré, le groupe privilégiant la qualité à la quantité. Les Chiliens riffent super bien, point très important dans le genre, entre death et thrash metal parsemés de quelques motifs plus black. Invicible Force est encore un groupe jeune, formé en 2007 avec quelques démos et splits à son actif, mais possède déjà ce feeling, ce sens du riff qui appartient aux meilleurs. Pas un mauvais riff dans ce Satan Rebellion Metal, que du bonheur! Big up d'ailleurs pour le riff principal de "Unholy Trinity" qui clôture l'album et fait penser à du vieux Whiplash. Quand on vous dit que c'est le pied!

Ce qu'il y a de bien aussi avec ce genre de groupe, c'est qu'on sait tout de suite si l'on va aimer. Vous adhérez complètement à la pochette ultra metal, au nom tribute du groupe et au titre d'adolescent attardé de l'album? Vous êtes tellement old-school que vous avez encore un téléphone à cadran tournant? Jeans slim ou leatherpants, perfecto et cartouchière font partie de votre panoplie de true metal warrior of death from Hell? Vous trouvez que Satan a l'air d'être vachement cool comme mec? Avant même d'écouter l'album, je peux vous assurer que vous allez adorer ce Satan Rebellion Metal, brûlot de blackened death/thrash old-school aussi efficace que jouissif. Moi, ça fait trois mois que je m'éclate dessus. Chouette découverte!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Orel Lion citer
Orel Lion
26/05/2015 16:35
note: 8/10
Après quelques écoutes: direct, sans concession, dans notre face! J'adore! Par contre ça me fait bizarre de me dire "J'ai une heure et quelque à tuer... et si j'écoutais trois fois le dernier Invicible Force?"... 'tain c'te durée...
Batu citer
Batu
25/05/2015 15:51
note: 8/10
Botte des culs en masse.
Niktareum citer
Niktareum
19/05/2015 13:43
note: 8/10
Écouté 2 fois hier soir et je n'ai qu'un mot à dire : Headbang
AxGxB citer
AxGxB
18/05/2015 16:15
note: 8/10
Je suis en train de le réécouter. Bien vu la référence à Whiplash ("War Monger") Clin d'oeil
Orel Lion citer
Orel Lion
18/05/2015 10:51
note: 8/10
Bon bin... vais être obligé de l'écouter dirait-on Sourire
AxGxB citer
AxGxB
18/05/2015 08:55
note: 8/10
Très bonne surprise en effet. Invincible Force n'invetne rien mais sait comment s'y prendre pour tout défoncer. 24min, pas le temps de s'ennuyer!
Ikea citer
Ikea
17/05/2015 21:32
note: 7.5/10
Vendu.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Invincible Force
Blackened Death/Thrash
2015 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  7.75/10
Webzines : (3)  6.73/10

plus d'infos sur
Invincible Force
Invincible Force
Blackened Death/Thrash - 2007 - Chili
  

tracklist
01.   Rise The Wrath Of Satan
02.   Scraps Of The Dead
03.   Necromance
04.   Summoning The Black Destruction
05.   Desolation
06.   Onwards To War
07.   Bringers Of Armageddon
08.   Unholy Trinity

Durée : 24'09

line up
parution
10 Mars 2015

Essayez aussi
Charon
Charon
Sulphur Seraph
(The Archon Principle)

2012 - Sepulchral Voice Records
  
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers
  
Scythian
Scythian
Hubris In Excelsis

2015 - Hells Headbangers
  

Découverte de l'année
Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report