chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Norman Shores - Le tombeau de brume

Chronique

Norman Shores Le tombeau de brume
Vous avez de la chance, c’est Sakrifiss qui s’occupe de la chro de cet album. Pourquoi ? Parce que ses camarades vous préparaient une blague merdeuse ou un jeu de mot honteux qui vous aurait sans doute fait quitter Thrashocore. Si vous ne me croyez pas voyez plutôt ce qui vous attendait :

« Tout le monde savait que Norman fait des vidéos, eh bien maintenant il fait du black metal, et ça s’appelle NORMAN SHORES »

Pfffiouuuuu...

« Monsieur et Madame NORMAN SHORES ont un fils. Comment l’appellent-ils ? Gérard le ! Parce que Gérard le Norman Shores... »

Ah oui...Tout de même... Le niveau n’est plus ce qu’il était sur ce site !

Il y a pourtant du vrai dans ces blagounettes. Comme Norman Fait des Vidéos NORMAN SHORES est français, et comme Gérard Lenorman, le nom de NORMAN SHORES vient bien de la Normandie. Il signifie « Les rives normandes ». Ceux qui ont l’œil ont dû remarquer que sous le logo on retrouve le blason de la région. Celui-là :



L’unique membre est en fait basé à Caen, et son nom vous dit peut-être quelques chose : Fog. Le Fog qui se retrouve chez QUINTESSENCE et qui avait joué avec ANGMAR. Le Fog qui a par la suite rejoint AURVANDIL et qui est devenu hyperactif, créant seul ULFBERHT (album sorti en avril 2015) et WELTERING IN BLOOD (album sorti en février 2015) mais opérant aussi à la batterie d’OBSCURITE (album sorti en novembre 2014)... Le Fog très inspiré qui fait une musique différente dans chacun de ses projets.

Il montre d’ailleurs l’étendue de ses influences sur la version limitée de ce deuxième album de NORMAN SHORES en y intégrant deux reprises : « Ritual » de GORGOROTH et « De Mysteriis Dom Sathanas » de MAYHEM. Deux références bien éloignées de ses propres compositions qui elles se comparent avec des formations françaises telles que BELENOS, SUHNOPFER, et dans une moindre mesure AORLHAC.

Il balance ainsi un black metal direct et agressif mais avec en toile de fond des mélodies légères, venant titiller le cœur. Les ambiances, tout comme les paroles (en français), sont dédiées à des lieux, à de vieilles croyances, à un autre temps. Les noms des titres en témoignent : « Arefast à l’œil mauvais », « Eternelle allégeance », « Le Lac aux mille voix »... Et l’on se prend vite au jeu, Fog joue de son expérience pour nous plonger dans son monde et il parvient à planter un décor, par sa musique tout d’abord. Celle-ci emprunte beaucoup d’éléments à BELENOS, mode premiers albums, avec des chœurs masculins qui nous plongent dans un lointain passé (« Le gardien des âmes », « Interlude – Le tombeau de brume »...). Mais il fait aussi appel à des riffs très « black français », qui font mouche à chaque écoute comme sur « Eternelle allégeance » ou « Le gardien des âmes »...

Ces éléments sont ajoutés au déluge, à l’avalanche, au tsunami musical. NORMAN SHORES reste un groupe violent et sait transpercer le coeur (« Arefast à l’oeil mauvais », « Messe des morts ») et il se rapproche alors de nos frères d’armes québécois. Fan des premiers FORTERESSE ou SOMBRES FORETS, vous pourriez trouver votre bonheur !

Il ne manque pas grand chose à Tombeau de brume pour être au top. Peut-être aurait-il pu être plus concis ? Ou bien aurait-il fallu que les vocaux ne soient pas que bons et qu’ils tentent quelques variations ? Je ne pourrais pas vraiment dire ce qu’il y a à améliorer, mais on sent qu’il reste encore une petite marge de progression. C’est déjà un très bon album, encore un pour 2015.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Kasteel citer
Kasteel
23/09/2017 09:30
Deux écoutes pour l'instant (note plus tard) et les ambiances riches, voire saturées, j'aime vraiment !
Parfois je pense à la grandiloquence de Sear Bliss.
Et -petit détail- c'est quelque chose de voir mon blason régional revu à la sauce Black.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Norman Shores
Black Metal
2015 - Ossuary Industries
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.75/10

plus d'infos sur
Norman Shores
Norman Shores
Black Metal - 2011 - France
  

tracklist
01.   Intro - La complainte des trépassés
02.   Songes
03.   Arefast à l'oeil mauvais
04.   Le gardien des âmes
05.   Interlude - Le lac au milles voix
06.   Éternelle allégeance
07.   Le berger des ombres
08.   Messe des morts
09.   Final - Le tombeau de brume
______
10.   Ritual (GORGOROTH)
11.   De Mysteriis Dom Sathanas (MAYHEM)

Durée : 67:10

line up
parution
1 Février 2015

Essayez aussi
Arckanum
Arckanum
Fenris Kindir

2013 - Season Of Mist
  
Au Champ des Morts
Au Champ des Morts
Dans la Joie

2017 - Debemur Morti Productions
  
Carpathian Forest
Carpathian Forest
Strange Old Brew

2000 - Avantgarde Music
  
Infestus
Infestus
The Reflecting Void

2014 - Debemur Morti Productions
  
Grimoire
Grimoire
A la lumière des cendres (Rééd.)

2011 - Eisenwald Tonschmiede
  

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique