chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
72 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Virgin Black - Elegant...And Dying

Chronique

Virgin Black Elegant...And Dying
Sombre à souhait et très mélancholique! Voilà comment un bon album de doom metal devrait se comporter! Et les Virgin Black ne dérogent pas a cette norme! Après un premier album (Sombre Romantic) plutot décevant, décris comme étant trop ennuyant pour certains et trop innachevé pour d'autres, certe formation australienne revient en force malgré tout et nous livre ici un album riche et probablement mieux travaillé.

"Adorned In Ashes", une longue intro de plus de 6 minutes nous met dans le bain avec ses mélodies jouées par plusieurs instruments à air (réels, ou peut-être est-ce joué au clavier?) et à corde. Piano, Contrabasse, Violon cell, guitare acoustique et électrique, Bref tout y passe et le tout est bientôt accompagné d'un des chanteurs lançants des plaintes semi-opera semi-grégorien. Puis c'est le desespoir sous ça forme la plus pure; Velvet Tongue débute sous des petits airs électro bien intégrés, suivit d'une grosse guitare bien distordu typique du Doom Metal puis finalement du chant à la limite des sanglots nous provenant des 3 chanteurs. Les paroles sonts, au passage, très belles et très mélancholique. La piece se termine avec un cours mais plaisant 2-3 minutes de guitare acoustique et electrique. Ensuite vient "And The Kiss Of God's Mouth (part I)" où on a droit à un magnifique solo (surement l'un des plus jolies qui m'est été donné d'entendre) de plus d'une minute courtosie de la belle guitariste soliste, Samantha. Après ces quelques titres on peut prendre compte de la nature musicale du groupe: un Doom Metal aux tendances gothiques et Avantgardistes, hautement mélancholique, avec des paroles empreuntant les thematiques de la mort et du sentiment de viol ou de trahison très typique des deux genres mais toujours du plus bel effet.

Les chanteurs, qui sont au nombres de trois, possèdent tous une voix différerante afin de faire passer la musique plus agréablement et d'aviter qu'elle s'associe avec l'ennuie. Par exemple l'un des chanteurs possède une voix ténor excellente inspirant à la dépression (style Type-o-Negative sans l'impression d'écho), tandis qu'un autre utilise un chant plus désespéré (à la limite du sanglot comme précédemment décris) qui à la première écoute pourrait en rebuter certains (immaginez Peter Gabriel qui se met au doom) mais rassurez-vous on s'y habitue assez vite. Puis le dernier chanteur qui se fait beaucoup plus discret, prend un air plus black metal "chanté" en chuchots nous faisant penser innévitablement à la mort...

Il est évident que la patience d'écouter ces 9 titres pour un total de 74 minutes de musique dépressive n'est pas à la porté de tout le monde. Mais toujours est il que cet album ce laisse écouter magnifiquement bien et qu'aucune monotonie ne s'installe malgré la longévité des chansons ("The Everlasting", qui d'ailleurs porte bien son nom, dure près des 20 minutes!!). Vous l'aurez compris, cet album m'a tout simplement fasciné, rien de moins. Vous devrez cependant lui accorder plusieurs écoutes afin d'apprécier à sa juste valeurs le travail de Virgin black, ce que beaucoup ne font pas préférant se fier aux première impressions (à mon avis cela est une mauvaise habitude à perdre)

Bref, au final c'est un escellent disque qui s'écoute bien lorsqu'on lit un bon livre ou encore avant d'aller dormir. Si vous êtes amateur du genre n'hésitez pas et lancez vous, autrement "Elegant...And Dying" reste une bonne référence si l'on veut s'initier au style!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Borealis citer
Borealis
01/04/2004
Désolé mais je ne vois vraiment pas où se situe l'intéret du disque. Sonorités éculées, chant chiant et caricatural, écriture musicale lourde et poussive... Virgin Black cultive tous les poncifs du genre... Le pire est atteint avec les 18 minutes d'ennui de "the Everlasting" qui ne porte que trop bien son nom sans parler de l'intro de "Cult of Crucifixion"... Mauvais goût assuré.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Virgin Black
Doom Metal Avantgardiste
2003 - The End Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  8.83/10

plus d'infos sur
Virgin Black
Virgin Black
Doom Metal Avantgardiste - 1995 - Australie
  

tracklist
01.   Adorned In Ashes
02.   Velvet Tongue
03.   And The Kiss Of God's Mouth Part I
04.   And The Kiss Of God's Mouth Part II
05.   Renaissance
06.   The Everlasting
07.   Cult Of Crucifixion
08.   Beloved
09.   Our Wings Are Burning

Durée : 74 min.

line up
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique
Looking For An Answer
Dios Carne
Lire la chronique
Godflesh
Post Self
Lire la chronique
Weregoat
Pestilential Rites Of Infer...
Lire la chronique
Shining
X - Varg utan flock
Lire la chronique
Septicflesh
Codex Omega
Lire la chronique
Black Sabbath
Never Say Die
Lire la chronique
Cemetery Urn
Cemetery Urn
Lire la chronique
Anakim
Monuments To Departed Worlds
Lire la chronique
Eternal Torment
Blind To Reality (EP)
Lire la chronique
Anaboth
Ścierwo o bruk
Lire la chronique
Deserter
Coils of the Lesser Serpent
Lire la chronique