chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Der Weg einer Freiheit - Unstille

Chronique

Der Weg einer Freiheit Unstille
A première vue, Der Weg Einer Freiheit est loin de verser dans le black orthodoxe. Pas de nom blasphématoire, d'imagerie sanglante ou négative, de satanisme avéré… en gros, soit les apparences sont extrêmement trompeuses, soit le propos est tout autre. Auteur d'un convaincant premier album qui révélait déjà un certain potentiel, DWEF envoie avec Unstille une claque aussi inattendue que jouissive.

Les Allemands possèdent cette faculté déconcertante de faire passer leurs compositions comme une lettre à la poste, peu importe la durée de celles-ci. Les Bavarois cultivent un véritable sens de la mélodie qui marque et frappent fort d'entrée de jeu grâce à l'excellente « Zeichen ». L'agressivité du black metal n'est jamais reléguée au second plan mais les musiciens calment le jeu grâce à des moments planants qui aident à mieux digérer l'ensemble. Si cette construction n'est pas des plus originales, elle n'en reste pas moins efficace. Et comme DWEF est intelligent, il conserve cette formule et l'applique à d'autres reprises sans jamais tomber dans la redondance.

Unstille a cette force d'être extrêmement varié tout en restant simple, ne perdant jamais de vue un fil conducteur qui offre une solide cohérence à l'album. « Lichtmensch » et « Zu Grunde » montrent la facette plus agressive du trio, où la section rythmique devient un véritable rouleau compresseur. Pas de ballades sous les étoiles au clair de lune comme on peut en retrouver sur « Nachtsam », uniquement une volonté de se montrer percutant. Seulement, là où tout aurait pu n'être qu'un déballage technique froid et clinique, les Allemands dévoilent une autre facette. Une certaine forme de mélancolie qui transparaît durant toute l'écoute, en particulier via les riffs. Cette façon de transmettre de l'émotion tout en conservant une maîtrise constante de leurs instruments et structures est probablement la plus grande force du disque.

« La voie d'une liberté » porte son nom à merveille. La musique communique constamment avec son auditoire, cherche à toucher et émouvoir sans en faire des caisses. C'est grâce à une telle recette que DWEF sort la tête de l'eau. Jouer sur un tel terrain est risqué. Il peut toujours y avoir LA longueur de trop, qui casse tout l'intérêt d'une piste. Le lead sans intérêt qui fait retomber l'ambiance. Or, non. Unstille est justement dosé. « Zeichen » et « Zerfall », culminant toutes deux à plus de dix minutes, ne souffrent d'aucun essoufflement. Mieux encore, on tient là les deux pièces maîtresses de l’œuvre, où le chant possédé de Tobias enfonce le clou.

Der Weg Einer Freiheit ne plaira peut-être pas aux amateurs de black metal à l'ancienne. Le côté moderne et les incartades atmosphériques risquent de laisser les puristes sur le carreau. Justement dosé mais jamais aseptisé, communicant des sensations diverses entre rage et rêverie, les Allemands se sont surpassés et le résultat de leurs efforts paye.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Streker citer
Streker
27/08/2015 23:01
Comment ca se fait qu'on puisse pas mettre de note sur la version mobile ?!
Streker citer
Streker
27/08/2015 23:00
Rien à dire de plus un très bon album. Meilleur que le dernier et un poil moins bon pour moi que le premier. Mérite un gros 9 ou 9.5
NightSoul citer
NightSoul
27/08/2015 15:45
note: 9.5/10
Un de mes albums phares de cette année !
J'adore ce groupe depuis ces débuts et cet album ne faillit pas une seule seconde.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Der Weg einer Freiheit
Black Metal
2012 - Viva Hate Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  9.1/10
Webzines : (20)  8.18/10

plus d'infos sur
Der Weg einer Freiheit
Der Weg einer Freiheit
Black Metal - 2009 - Allemagne
  

tracklist
01.   Zeichen
02.   Lichtmensch
03.   Nachtsam
04.   Zu Grunde
05.   Vergängnis
06.   Zerfall

Durée : 46 minutes

line up
parution
23 Août 2012

voir aussi
Der Weg einer Freiheit
Der Weg einer Freiheit
Der Weg Einer Freiheit

2010 - Viva Hate Records
  

Essayez aussi
Blood Of Kingu
Blood Of Kingu
Sun In The House Of Scorpion

2010 - Candlelight Records
  
Infestus
Infestus
Chroniken Des Ablebens

2008 - Debemur Morti Productions
  
Setherial
Setherial
Ekpyrosis

2010 - Regain Records
  
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
The Work Which Transforms God

2003 - Appease Me Records
  
LVTHN
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)

2014 - Amor Fati Productions
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique