chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
63 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Missa Mortvm - Et Lux Perpetua Luceat Eis​.​.​.

Chronique

Missa Mortvm Et Lux Perpetua Luceat Eis​.​.​.
MISSA MORTVM vient du Chili. Non, ne me dites pas que c’est la première que vous entendez parler de black chilien sinon cela voudrait dire que vous êtes passé à côté de ma chro la plus lapidaire de tous les temps ! Sur plus de 500 chroniques ce n’est vraiment pas rien. Il s’agissait de ANTARTANDES et c’était pour leur immonde Rising Okkult Spiritus. Mais attention, le Chili a des bonnes formations et il ne faudrait pas les prendre pour plus guignolos qu’ils ne sont. Il faut écouter NOCTURN et ANIMUS MORTIS pour se rendre compte qu’ils savent faire du bon black classique.Oui, classique, car jusqu’à maintenant je n’ai pas vraiment eu la chance d’écouter un groupe de cette origine avec une personnalité propre.

MISSA MORTVM n’est pas encore le groupe qui fera exploser sa scène mais il a tous les arguments pour botter des culs. Formé en 2011, il n’avait sorti aucune demo avant de proposer en janvier 2015 ce premier album autoproduit. Il n’était disponible qu’en téléchargement mais c’était sans compter sur le label russe Satanath Records qui l’a édité en CD à l’été dernier. Des Chiliens chez des Russes, il fallait bien qu’il y ait de la qualité pour que ça se fasse.

C’est bien entendu le cas avec 41 minutes détonantes et étonnantes qui tapent dans différents genres de black tout en restant continuellement logiques et pertinentes ! J’ai beau écouter encore et encore ces 5 titres, je n’arrive pas à mettre une étiquette. C’est comme un corps difforme qui aurait une tête trve black, des bras et jambes mélodiques, un tronc orthodoxe et des poils occultes (on rigole SVP). Du coup on pourrait parler de « Trve black mélodique et orthodoxe à tendance occulte ».

L’occultisme se trouve dans les ambiances de messe noire qui apparaissent à plusieurs reprises. Cela se manifeste avant tout sur la première minute de l’album puisque « Cantos Profanos » commence par des incantations de magie noire. On en retrouvera sur « Amissa Anima ». Des chœurs murmurés nous plongent aussi dans ce genre d’atmosphères (fin de « Ire Viam de Lumine »). La musique en elle-même est agressive, certes trve, mais avec de fortes résonances d’orthodoxe, avec un son froid et raw ayant de grosses ressemblances avec THRONE OF KATARSIS. De nombreux éclairs mélodiques viennent ajouter des teintes grises à ce tableau noir, principalement dans des riffs rappelant la scène française, MORTIFERA, EPHELES, voire même KRISTALLNACHT comme sur « Caos Nocturno », titre qui débute d'ailleurs très bien grâce à ces éléments pour poursuivre dans quelques longueurs.

C'est le reproche le plus flagrant à faire, des longueurs à répétition. Les titres auraient été meilleurs avec quelques coupes. C’est dommage car sans cela, l'album est fait avec une réelle efficacité. Il devrait plaire aux extrémistes du black metal qui ne demandent pas à chaque groupe d’avoir sa patte personnelle, mais d’être au moins capable de reproduire ce style comme il le mérite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sakrifiss citer
Sakrifiss
16/11/2015 17:10
Oui, je l'avais mis au début dans la liste et je l'ai enlevé. Je le conseille aussi !
AxGxB citer
AxGxB
16/11/2015 16:37
Hetroertzen est largement conseillé à tous ceux qui veulent découvrir également le Black chilien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Missa Mortvm
Black Metal
2015 - Satanath Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.13/10

plus d'infos sur
Missa Mortvm
Missa Mortvm
Black Metal - 2011 - Chili
  

tracklist
01.   Cantos Profanos
02.   Oh Bene Subtritus...
03.   Caos Nocturno
04.   Amissa Anima
05.   Ire Viam de Lumine

Durée : 41:31

line up
parution
22 Août 2015

Essayez aussi
Aosoth
Aosoth
Ashes of Angels

2009 - Agonia Records
  
Sa Meute
Sa Meute
50 contre 1

2006 - Stronghold Diaphora
  
Lifestream
Lifestream
Post Ecstatic Experience

2015 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Arizmenda
Arizmenda
Stillbirth in the Temple of Venus

2014 - Crepusculo Negro
  
Wolfnacht
Wolfnacht
Ypervoreia

2017 - IG Farben
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique