chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
74 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Season of Ghosts - The Human Paradox

Chronique

Season of Ghosts The Human Paradox
A l'exception de quelques groupes qui ont éveillé mon intérêt dans ma jeunesse et que je continue à suivre, le metal symphonique à chanteuse n'est plus franchement un style qui me parle, musicalement je veux dire car je reste évidemment sensible au charme des demoiselles sur le devant de la scène. Au charme de leur voix bien sûr. Certes, Sophia Aslanides est plutôt jolie ce qui ne gâche rien mais si aujourd'hui j'aborde la chronique du premier album de son projet Season of Ghosts, c'est bel et bien grâce à son chant. Après 3 années passées en compagnie des trublions de Blood Stain Child avec lesquels elle aura notamment accouché du fantastique "Epsilon", Madame a décidé de se faire la belle et de fonder ce groupe dont elle est seule maître à bord afin de donner vie à ses visions. Vous ne trouviez pas Blood Stain Child assez aventureux ? Vous allez être déçu.

Découvert sur le tard, "Epsilon" a été un véritable coup de coeur pour moi et Sophia n'y est pas pour rien. Sa voix puissante et sensible au milieu du délire mélodico-synthétique des japonais est parvenue à créer une fantastique alchimie qu'il sera difficile de recréer. La personnalité de Sophia ne se retrouvait donc pas dans ce mélange nerveux et hautement épique ; son petit coeur noir a visiblement besoin de place pour s'exprimer et c'est à travers un voyage plein de rebondissements inspiré des films d'horreur et de science-fiction qu'il le fait. Car "The Human Paradox" se révèle assez hétérogène. Les 3 premiers titres ouvrent l'album sur une note de metal gothique à tendance symphonique plutôt bien sentie, efficace et burné avec une grosse dose d'électronique comme je les aime. Compositions directes, mélodies rafraîchissantes, refrains imparables, la belle navigue certes en terrain connu mais parvient à insuffler assez de personnalité à sa musique pour se démarquer. Malheureusement, sans être mauvaise, la suite se montre décevante. La chanson éponyme qui suit par exemple revient à un style plus calme et classique, sorte de piano/voix évoquant les premières heures de Within Temptation. Ainsi, jusqu'au bout de ces 45 minutes, les compositions vous sembleront probablement plus familières, qu'elles soient douces ("Reincarnation", "The Road to Acheron") ou musclées ("Beautiful Eternal Things", "Quantum - Through the Looking Glass"). L'électronique passe finalement au second plan et laisse pleinement s'exprimer claviers et guitares aux côtés du chant féminin. Seule exception au tableau, "[Ne]: Mesis - The Kiss of Justice" et son électro-pop dont le jusqu'au-boutisme émerveillera probablement autant qu'il fera grincer des dents. Personnellement j'aurais aimé en entendre plus des comme ça. Vous l'aurez compris, on est très très loin de son précédent groupe ce qui n'empêche évidemment pas la voix de Sophia de briller. La demoiselle s'est forgée un univers à la mesure de son talent vocal et l'ensemble tient ici principalement sur sa prestation. Que les titres soient plus ou moins intéressants, la beauté et la sensualité de son chant accordent à chaque pièce une grâce naturelle et une sensibilité à fleur de peau qui déborde d'émotions.

"The Human Paradox" porte bien son nom en fin de compte, paradoxalement ausi bon que frustrant. Globalement, ce premier essai ne manque ni de personnalité, ni de classe, ni de bonnes idées et propose d'excellents morceaux aux airs addictifs ("Dream; Paralysis", "Time Travellers", ...). D'un autre côté, c'est le manque d'ambition qui l'emporte sur la longueur : après l'explosion des premières minutes, le soufflet retombe petit à petit pour laisser place à la déception, l'album retrouvant les chemins balisés du metal gothique symphonique, Sophia en backup histoire de sauver les meubles. Je reste donc un peu sur ma faim, ce qui ne m’empêchera pas d'être le premier à sauter sur la suite. Et de croiser les doigts au passage.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Season of Ghosts
Electro Pop-metal gothique symphonique (nique-nique)
2014 - Coroner Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (14)  7.45/10

plus d'infos sur
Season of Ghosts
Season of Ghosts
Electro Pop-metal gothique symphonique (nique-nique) - 2013 - International
  

vidéos
Trailer
Trailer
Season of Ghosts

Extrait de "The Human Paradox"
  
Dream; Paralysis
Dream; Paralysis
Season of Ghosts

Extrait de "The Human Paradox"
  

tracklist
01.   Nothing Disappears Without a Trace  (1:30)
02.   Genesis - The Phoenix Syndrome  (4:08)
03.   Time Travellers  (4:03)
04.   Dream; Paralysis  (4:48)
05.   The Human Paradox  (3:50)
06.   [Ne]: Mesis - The Kiss of Justice  (5:36)
07.   Beautiful Eternal Things  (5:38)
08.   Dreaming in the Gray Lands  (0:58)
09.   The Road to Acheron  (4:28)
10.   Quantum - Through the Looking Glass  (3:48)
11.   Reincarnation  (5:59)
12.   There and Back Again  (1:35)

Durée : 46 min.

line up
parution
8 Décembre 2014

Savage Master
Creature Of The Flames (EP)
Lire la chronique
Gevlerkt
De Grote Sterfte
Lire la chronique
Doedsvangr
Satan ov Suns
Lire la chronique
Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique