chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Temtris - Enter The Asylum

Chronique

Temtris Enter The Asylum
Si depuis ses débuts en 1999 le combo australien nous avait habitués à devoir être patient entre chaque sortie il s’est ce coup-ci montré plus pressé que les autres fois pour proposer une suite au agréable « Shallow Grave ». Cependant si tout a été composé et enregistré rapidement cela s’est fait avec deux nouveaux membres, car le guitariste historique Llew Smith et le batteur Ben Hart ne font désormais plus partie de la bande, du coup vu la vitesse à laquelle ce « Enter The Asylum » a été créé et mis en boîte on pouvait se demander si la qualité serait au rendez-vous et hélas c’est une déception légitime qui nous attend.

En effet on s’aperçoit dès le départ que les nouveaux venus n’ont pas le talent ni la fougue de leurs prédécesseurs, les mecs jouent bien il n’y a rien à redire mais ils répètent le même schéma plus ou moins invariablement que le titre soit bon ou pas. Car si leurs précédentes compositions tenaient la route sur la durée ici en revanche c’est plutôt l’inverse, pourtant après le morceau-titre ainsi qu’avec « Mind Games » on retrouvait bien leur Heavy à tendance mélodique et aux passages remuants intéressants qui permettait de passer un bon moment sans prise de tête (même si l’on retrouvait les mêmes fautes de goût au niveau du chant). Mais les soucis arrivent dès « Break the Skin » qui s’égare à cause d’une durée beaucoup trop longue et qui souffre en plus d’une grosse linéarité, à l’instar de « Empty Room » qui ne varie pas des masses tout du long. D’ailleurs le quintet a eu la mauvaise idée de proposer trop de compos d’autant plus que leur construction assez similaire et interchangeable fait que l’on a souvent l’impression d’écouter plus ou moins les mêmes choses, à cela il faut en plus souligner le problème récurrent du chant car s’il était déjà pointé du doigt auparavant il atteint un niveau plus élevé cette fois-ci car Genevieve a la fâcheuse tendance à forcer sa voix et à vouloir en faire trop. Du coup le thrashisant « Darkness Falling » ou l’ultime plage « Phoenix » qui font partie des bons moments musicaux de l’ensemble sont gâchés par la prestation de sa vocaliste (qui encore se retient pas mal là-dessus).

En plus avec une pochette très laide qui ne met vraiment pas l’album en valeur (une constante chez eux) on ne peut pas dire que l’on ressorte emballé de l’écoute et c’est la déception qui prédomine tant on a l’impression que l’ensemble a été un peu fait à la va vite, il aurait sans doute mieux valu qu’ils prennent un peu plus leur temps pour fignoler l’ensemble de ces cinquante et une minutes, qui pouvaient facilement être réduites de trois-quatre morceaux notamment « Lament » triste et sirupeux à souhait (qui fait penser à du sous-EVANESCENCE) et « Seasons of Decay » dont le tempo relativement mollasson ne décolle jamais. Bref un résultat très moyen qui ne marquera pas les esprits et loin de ce que les insulaires avaient pu nous offrir par le passé car il y’a trop de déséquilibre pour réussir à entrer dans leur univers.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Temtris
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  6.39/10

plus d'infos sur
Temtris
Temtris
Heavy - 1999 - Australie
  

vidéos
Enter the Asylum
Enter the Asylum
Temtris

Extrait de "Enter The Asylum"
  

tracklist
01.   R.A.M. (Random Access Memory)
02.   Enter the Asylum
03.   Mind Games
04.   The Summoning
05.   Break the Skin
06.   Darkness Falling
07.   Too Deep
08.   Empty Room
09.   Night Stalker
10.   Seasons of Decay
11.   Lament
12.   Phoenix

Durée : 51 minutes

line up
parution
9 Avril 2016

Essayez plutôt
Iron Maiden
Iron Maiden
Iron Maiden

1980 - EMI
  

Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Animals as Leaders
Weightless
Lire la chronique
Les 10 ans de SLH.. et les 20 ans de Benighted
Benighted + Smash Hit Combo
Lire le live report
Aisuragua
In Morte Veritas
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Dimmu Borgir
Eonian
Lire la chronique
The Dali Thundering Concept
Savages
Lire la chronique