chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
56 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

AUM - Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum

Chronique

AUM Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum
Devenu en quelques années l’un des labels les plus prolifiques de la scène Black / Death underground, Iron Bonehead continue à avoir le nez creux et ainsi sortir de sa besace quelques découvertes toujours aussi réjouissantes à l’image de cet obscur projet hexagonal répondant au nom de AUM. D’ailleurs pour tout vous dire, on ne sait pas grand-chose de cette mystérieuse entité si ce n’est qu’elle est menée par un seul et même protagoniste aujourd’hui exilé au Tibet (et ce pendant les trois prochains mois).
Après plusieurs années passées dans l’ombre et l’anonymat le plus total (le projet a en effet été initié courant 2011), AUM a sorti il y a quelques jours un premier album intitulé Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum. Une entrée en matière fracassante et avant tout auréolée par une très forte spiritualité. Car ce titre énigmatique n’est pas le fruit d’une élucubration éthylique mais fait directement référence à un puissant mantra que l’on peut retrouver dans le bouddhisme tibétain. Méditation et Death Metal, un curieux mélange qui pourtant prend sens ici grâce au travail méticuleux de cet inconnu qui, on peut le dire, a pris le temps de mûrir son projet.

Reprenant à son compte une œuvre du peintre John Martin publiée en 1832 ("Illustrations to the Bible: The Covenant"), l’artwork aux tons gris laisse également deviner cette approche religieuse et personnelle sur laquelle a été construit tout l’album (la présence au premier plan d’une divinité bouddhiste et ces écritures en sanscrit). Une vision qui, sur la base de la méditation fondée sur des préceptes bouddhistes, va mettre au centre de l’équation les notions de Vie et de Mort un peu à la manière d’un Cult Of Fire ou d’un Death Karma... Une voie spirituelle que semble d’ailleurs vouloir emprunter de plus en plus de formations ces dernières années mais qui, de part ces sonorités orientales vibrantes (la puissance du dungchen, cet énorme cor en bronze) continue d’avoir un charme certains en dépit d’une originalité réduite désormais à peau de chagrin.

Mais si Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum ne créera probablement pas la surprise, il n’est pas non plus le genre d’album à faire sourire. Construit sur un enchevêtrement de séquences mid-tempo ("Moksha" à 1:45, les premières minutes de "Patisandhi" et "Dattatreya", l’écrasant "Dukkha"...) et de passages beaucoup plus soutenus (la première minute de « Moksha », ces nombreuses accélérations sur "Patisandhi" et "Dattatreya", le vicieux "Brahmastra"...), AUM met en avant une certaine variété de rythme qui lui permet ainsi de nuancer ses atmosphères. Entre moments de pure terreur (ces séquences blastés où vient se poser ce growl granuleux) et passages plus introspectifs à grands renforts d’instruments tibétains et de voix méditatives ("Moksha" à 1:29, les dernières secondes de "Patisandhi" et les premières de "Dukkha", "Dattatreya" à 6:30, les toutes dernières secondes de "Brahmastra"...), l’immersion est rendue naturellement plus aisée. Pour autant, Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum ne doit en aucun cas s’aborder avec légèreté.
Adepte de ce qu’il qualifie simplement de Death Metal occulte, celui qui se cache derrière AUM n’a aucune prétention particulière et surtout pas celle de réinventer la roue. Ce dernier se "contente" ainsi d’enchaîner les riffs de qualité avec notamment une prédisposition certaine pour les trémolos particulièrement sinistres (car malgré la dénomination apportée ici par le principal intéressé, nous ne sommes quand même jamais bien loin du Black Metal). Rien de tordu ni de très compliqué mais un sens de l’efficacité plutôt affûté qui permet ainsi d’adhérer très vite à ces compositions redoutables, qu’elles soient menées à plein régime ou bien plus en retenue. La production très organique signée Fog (ex-Nécropole, ex-Angmar) n’y est pas étrangère non plus. Entre ces guitares rugueuses et légèrement en retrait qui ne cessent de vous ronger les conduits, ce chant profond et monocorde qui n’est pas sans rappeler celui d’I.S.K.H. des Russes de Pseudogod et cette batterie entêtante et naturelle tout en "incisivité", on est très vite embarqué dans ce déluge mêlant Death Metal, Black Metal et religion bouddhiste.

En dépit d’une recette qui n’a rien de très originale en soit, je dois bien vous avouer que j’ai été très agréablement surpris par ce premier album. Débarqué sans crier gare sur l’un des labels les plus crédibles du moment, AUM livre ici avec Om Ah Hum Vajra Guru Padma Siddhi Hum un disque extrêmement solide quelque part entre Death Metal et Black Metal dans une atmosphère religieuse et occulte à couper au couteau. Une musique sombre souvent intransigeante, parfois plus "méditative", reprenant à son compte un mode opératoire qui n’a rien de très nouveau tout en y insufflant paradoxalement un brin de personnalité afin de mieux se démarquer. Un beau début pour ce projet français.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
12/10/2016 09:00
Une bien belle découverte, venant d'un label dont la qualité n'est plus à démontrer.

Sans rien renouveler au genre l'ensemble est suffisamment bien foutu et sombre pour plaire aux amateurs de musique légèrement "true" et occulte

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
AUM
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  6.71/10

plus d'infos sur
AUM
AUM
Death Metal - France
  

tracklist
01.   Moksha  (05:41)
02.   Patisandhi  (06:40)
03.   Dattatreya  (03:39)
04.   Dukkha  (07:03)
05.   Brahmastra  (04:19)
06.   Hemvati  (05:54)
07.   Vipashyana  (08:04)

Durée : 41:20

parution
21 Septembre 2016

Essayez aussi
Death
Death
Symbolic

1995 - Roadrunner Records
  
Aeon
Aeon
Bleeding The False

2005 - Unique Leader Records
  
Herpes
Herpes
Doomsday (Démo)

2010 - Nihilistic Holocaust
  
Grave Miasma
Grave Miasma
Endless Pilgrimage (EP)

2016 - Sepulchral Voice Records
  
Abyssal
Abyssal
Novit Enim Dominus Qui Sunt Eius

2013 - Autoproduction
  

Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (...
Lire la chronique