chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
19 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Immortal - At The Heart Of Winter

Chronique

Immortal At The Heart Of Winter
Comme on dit par chez moi, Immortal a « le cul entre deux chaises » (du moins avait étant donné que le groupe s’est séparé il y a peu.). Vous me pardonnerez je l’espère cette expression franchouillarde à la con qui n’a pour seul mérite de bien résumer le cas Immortal. Je m’explique. Immortal est un des piliers fondateurs de la scène Black-Metal norvégienne. Cependant, soucieux de ne pas évoluer dans un même registre musical tout au long de sa carrière, le groupe a peu à peu dirigé son Black-Metal originel vers quelques chose de plus accessible, au risque de mécontenter les fans de la première heure. Mais ne vous méprenez pas, par « plus accessible » il ne faut pas comprendre pour autant « plus commerciale », la musique du groupe n’ayant rien en commun avec celle de Cradle Of Filth par exemple. Ceci étant dit, je me garderai bien d’entrée dans le débat « groupe intègre ou groupe vendu ? » pour me focaliser uniquement sur la musique distillée par Immortal tout au long de « At The Heart Of Winter », l’album le plus représentatif du changement opéré par le groupe.

Ce qui caractérise le plus cet album, c’est tout d’abord son homogénéité. Il n’y pas un titre qui se démarque plus qu’un autre et, de ce fait, ce disque s’apprécie comme un tout, ce qui, vous me direz ne rend pas la musique d’Immortal si accessible que cela. Difficile donc d’avoir un avis partagé concernant cet album : ou on aime, ou on aime pas. Ceci est d’autant plus vrai que, les titres étant relativement longs, il n’est pas évident de s’imprégner de la musique, à tel point que l’on pourrait presque qualifier Immortal de groupe de Black-Metal progressif. La production de ce disque est excellente et met le duo Abbath (guitare-basse-chant) - Horgh (batterie) dans des conditions sonores propices à développer les ambiances glaciales chères au groupe. Mais, chez Immortal, nul besoin de claviers (hormis l’intro du morceau-titre) pour recréer l’atmosphère d’un hiver norvégien. Toutes les mélodies de ce disque proviennent ainsi de la guitare, qu’il s’agisse de magnifiques arpèges en son clair (« Solarfall », « Tragedies blows at horizon ») ou de riffs en tremolo-picking parfaitement construits (« Where dark and light don’t differ », « At the heart of winter »). On notera également l’utilisation de riffs plutôt connotés Heavy-Metal (« Where dark and light don’t differ » et son excellent riff « tournoyant » sur le refrain, « Tragedies blows at horizon ») qui renforcent le caractère mélodique de cet album. Les deux musiciens sont techniquement irréprochables même si l’on peut émettre un bémol concernant le chant d’Abbath, manquant de puissance, qui pourra être un frein pour certains auditeurs (je trouve pour ma part qu’il colle parfaitement à la musique).

Enfin, le groupe a choisi (judicieusement) de confier la réalisation de la pochette du CD à l’excellent illustrateur français Jean-Pascal Fournier (Edguy, Yaerning, Rain, ...) ce qui à deux avantages. Premièrement, l’illustration est en totale adéquation avec la thématique de l’album et, deuxièmement, on échappe pour une fois aux tronches des musiciens couvertes de corpse-paints qui font franchement clichés.

Avec cet album, considéré par beaucoup comme le meilleur de la discographie du groupe, Immortal a réussi à se forger un son identifiable entre mille, alliance parfaite d’arrangements riches et d’ambiances envoûtantes, sans pour autant trahir ses origines. Une vraie réussite.

DOSSIERS LIES

Illustrateurs de metal (partie 1)
Illustrateurs de metal (partie 1)
Février 2008
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
MrBlack12
11/09/2014 16:36
Que des riffs classieux sur cet album !! Pure epicness

Vraiment dommage que Horgh ne se soit pas foulé sur les parties de batterie beaucoup trop linéaires.. Il a enlevé un grain de folie à Immortal présent sur un Pure Holocaust par exemple. Pareil pour les albums suivants d'ailleurs sauf peut-être Sons Of...
ChoKos citer
ChoKos
28/05/2007 22:11
Un poil trop heavy pour que cet album me fasse réellement de l'effet... enfin je comprends qu'on puisse l'adorer quand même
Alesya citer
Alesya
23/04/2007 16:25
note: 10/10
L'album qui tourne en boucle chez moi en ce moment! Un vivier de riffs intéressants et mélodiques, on se laisse emporter par les compos sans s'ennuyer un moment... Faudrait que je jette une oreille sur Damned in Black s'il est du même niveau!
Colosseam citer
Colosseam
22/04/2007 23:41
note: 9/10
Excelent album! Pourtant aucunement adepte du black metal norvegiens, j'accorde a cet album un 9 sur 10 sans probleme, melangeant heavy et black, beaucoup moins criare que les multiples groupes a la voix digne d'un chat egorgé vif, et avec ça des compo' riches et puissantes, que demander de plus?
DarkLord citer
DarkLord
08/02/2006 20:47
peut être le meilleur album du groupe avec damned in black
rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
25/02/2005
note: 9/10
si il en existe un , allez sur : http://immortal.battlegrim.net/ !!!!!!

un site bien interressant !
voila les gars !
Dead citer
Dead
06/12/2004
Ca veut dire que le groupe n'a plus de base de données d'information, même à titre postume ? C'est en effet vraiment dommage. En tout cas, c'est une démarche totalement anti-commerciale que l'on ne peut que saluer. Vive les trues Gros sourire
Evil_Nick citer
Evil_Nick
06/12/2004
note: 9/10
non je crois que le site officiel n'existe plus (depuis le split semble-t-il). c'est pour ça que j'ai pas mis le lien. c'est assez dommage d'ailleurs parce qu'il était assez bien fait (design, contenu) Déçu
Dead citer
Dead
06/12/2004
Sinon, ils ont plus de site web Immortal ? Je l'ai pas trouvé...
Dead citer
Dead
06/12/2004
J'ai jamais vraiment accroché à cet album. Mais il faudrait peut etre que je m'y remette. Sinon Cradle Of Filth c'est bien Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Immortal
Black-Metal
1999 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (44)  9.28/10
Webzines : (19)  8.83/10

plus d'infos sur
Immortal
Immortal
Black Metal - Norvège
  

tracklist
01.   Withstand the fall of time
02.   Solarfall
03.   Tragedies blows at horizon
04.   Where dark and light don't differ
05.   At the heart of winter
06.   Years of silent sorrow

line up
  • Abbath / Chant, Guitare, Basse, Claviers
  • Horgh / Batterie

voir aussi
Immortal
Immortal
Pure Holocaust

1993 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
Diabolical Fullmoon Mysticism

1992 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
Sons Of Northern Darkness

2002 - Nuclear Blast
  
Immortal
Immortal
Battles In The North

1995 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
All Shall Fall

2009 - Nuclear Blast
  

God Dethroned
The World Ablaze
Lire la chronique
Hideous Divinity
Adveniens
Lire la chronique
Evoken
Antithesis of Light
Lire la chronique
Abigail au Fall Of Summer 2016
Lire l'interview
Ghost Bath
Starmourner
Lire la chronique
Terrifier
Weapons Of Thrash Destruction
Lire la chronique
The Arson Project + Warfuck
Lire le live report
Asyndess
L'Accomplissement
Lire la chronique
Fleshdoll
Hearts Of Darkness
Lire la chronique
Malevolent Creation
Stillborn
Lire la chronique
Withdrawal
Undiluted Fervour (EP)
Lire la chronique
Lex Riders, rétrospective
Lire l'interview
Mental Disease
Non Serviam (EP)
Lire la chronique
C'est quoi le trve black metal ? Un yaourt nature (pardi) !
Lire le podcast
Sinister
Syncretism
Lire la chronique
Deez Nuts
Binge & Purgatory
Lire la chronique
Lamb Of God
The Duke (EP)
Lire la chronique
Pagan Megalith
Viharjárás
Lire la chronique
Armament : Etre Thrash en Inde
Lire l'interview
Smash Hit Combo
Playmore
Lire la chronique
Nicolas Merrien pour la sortie du livre "Black Sabbath - Children Of The Grave"
Lire l'interview
Nicolas Merrien
Black Sabbath - Children Of...
Lire la chronique
Conan + Downfall of Gaia
Lire le live report
Bloodhammer
Kuusi hymniä syvyyksistä
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Rot Prophet
Lire la chronique
Razend
White Goat 2
Lire la chronique
Keiser
The Succubus
Lire la chronique
While She Sleeps
You Are We
Lire la chronique
Martröð
Transmutation Of Wounds (EP)
Lire la chronique
Memoriam
For The Fallen
Lire la chronique