chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
67 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Caveman Cult - Savage War Is Destiny

Chronique

Caveman Cult Savage War Is Destiny
Si Caveman Cult aurait très bien pu être le titre d’un slasher movie prometteur, c’est surtout le nom d’un trio originaire de Miami adepte, depuis la sortie de leur toute première démo intitulée Rituals Of Savagery, d’un Black Metal sauvage et primitif largement inspiré par des groupes tels que Conqueror, Revenge ou Blasphemy.
Du coup, il y a de quoi être sacrément surpris lorsque l’on sait que la batterie est ici tenue par un certain Rick Smith que l’on retrouve également chez Cavity, excellent groupe de Sludge particulièrement actif dans les années 90 et surtout Torche, formation de Stoner Rock colorée et explosive dont Ikea vous a beaucoup parlé sur ces mêmes pages. Comme quoi on peut être signé sur Relapse, faire du Rock catchy et sucré tout en conservant une crédibilité ultra Metal en proposant de défoncer des crânes à coup de blasts quasi-ininterrompus.

Sorti l’été dernier en CD, en tape et en vinyle, ce premier album de Caveman Cult est un disque d’une violence inouïe. De la production à l’exécution, Savage War Is Destiny n’est rien d’autre que l’expression d’un désir primaire de destruction et de violence. Un véritable défouloir avec un début, une fin et entre les deux trente et une minutes de tabassage en règle. Un passage à tabac sans préliminaires, un viol auditif sauvage, une humiliation sadique et tout ce qu’il y a de plus gratuite... Bref, l’Homme dans ce qu’il a de plus crade et de plus féroce, libéré de ses conventions sociales qui régissent depuis des années et des années la vie de chacun et freinent inconsciemment (ou pas) nos plus bas instincts.

Concrètement, cela se traduit par une approche ultra radicale, sans compromis et surtout sans aucune nuance. Caveman Cult reprend ainsi à son compte une formule déployée avant lui par des groupes tels que Blasphemy, Conqueror et Revenge en prenant soin néanmoins d’y apporter un léger soupçon de personnalité, aussi « subtile » soit-il (la production, les éléments samplés façon musique industrielle, le chant plus Death Metal...). Ainsi, en dépit d’une production qui porte tous les stigmates bien connus des aficionados du genre (batterie largement mise en avant, voix quelque peu perdue à l’arrière-plan, guitares étouffées…), Savage War Is Destiny demeure un album relativement plus facile d’accès que n’importe quel disque de Revenge. Et cela grâce à des riffs un poil plus évident à discerner ainsi qu’à l’absence de ces fameux soli chaotiques et dissonants si chers à Vermin.
C’est là à peu près la seule différence car pour le reste, blasts, mitrailles, breaks brises-nuques, introductions martiales et autres vociférations inintelligibles constituent l’essentiel de ce disque à la cadence de feu soutenue et surtout ininterrompue (ou si peu)... Une batterie dont les attaques de caisse claire au son très sec, nous martèle le crâne sans discontinuer. Du bourrage de crâne dans ce qu’il a de plus bête et de plus méchant. Une véritable punition auditive aussi primaire que jouissive qu’on imagine très bien comme un moyen de torture extrêmement efficace pour les non-initiés. Car il n’y a là aucune recherche mélodique mais simplement l’envie de faire mal, de rendre fou et d’y prendre un plaisir non dissimulé.

Intense et épuisant, Savage War Is Destiny se destine à tous les amateurs de Black Metal bestial et primitif qui n’ont rien contre l’idée de s’enfiler ce genre d’album sans aucune relief, sans aucune recherche mélodique et surtout sans autre but que celui de vouloir violenter l’auditeur et l’abrutir à coup de caisse claire martelée sans interruption, de riffs sournois et compacts... Une éruption de violence gratuite et malsaine qui fait mal autant qu’elle excite. Argh, Fuck, Kill ! Guerre, feu, village ! Bref, vous voyez le topo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Caveman Cult
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Caveman Cult
Caveman Cult
Black Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   F. F. F. (Intro)  (00:33)
02.   The Bludgeoning  (01:42)
03.   Iron Scourge  (03:08)
04.   Ceremonial Disembowelment  (04:14)
05.   Altar Of Crushed Enemies  (01:49)
06.   La Eterna Guerra Sangrienta  (04:16)
07.   Caveman Cult  (02:13)
08.   Barbaric Bloodlust  (03:12)
09.   Death Before Surrender  (03:15)
10.   Supremacy Of The Savage Hordes  (03:24)
11.   Caverns Of Atrocity  (03:16)

Durée : 31:02

line up
parution
17 Mai 2016

Essayez aussi
Blut Aus Nord
Blut Aus Nord
What Once Was... Liber II (EP)

2012 - Debemur Morti Productions
  
Katharsis
Katharsis
VVorld VVithout End

2006 - Norma Evangelium Diaboli
  
Agrypnie
Agrypnie
Aetas Cineris

2013 - Supreme Chaos Records
  
Code
Code
Resplendent Grotesque

2009 - Tabu Recordings
  
Mgla
Mgla
With Hearts Toward None

2012 - Northern Heritage
  

Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (...
Lire la chronique