chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
57 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Fistula - The Shape of Doom to Cumm)))

Chronique

Fistula The Shape of Doom to Cumm)))
C'est chose entendue : Fistula aime Grief.

Mais, c'est chose moins entendue : Fistula s'aime aujourd'hui surtout lui-même, au point de nous ressortir la même recette depuis Northern Agression et son sludge / punk basique.

Vous avez le sentiment d'avoir déjà lu cela dans une chronique précédente ? C'est normal. Je ne vois pas pourquoi je changerais mon introduction alors que les Ricains ont visiblement abandonné toute notion de créativité. Ce manque d'idée nouvelle handicapait cruellement Longing for Infection et c'est la même chose pour The Shape of Doom to Cumm))). Au-delà d'une durée courte (vingt-cinq minutes qui parviennent quand même à ennuyer, un record ?) et une production un poil plus metal, rien à dire de particulier sur les virages que prend ici Fistula, connus de longue.

Ce qui était une déception sur Longing for Infection devient donc franchement embarrassant sur The Shape of Doom to Cumm))). Qu'est-il arrivé à cette joyeuse horreur aussi débile que hors-du-temps qu'était Fistula ? Misant tout sur l'attitude, elle ne semble vouloir s'adresser qu'aux amateurs de sludge « pour lui-même », comme un groupe de death old school rétrograde n'apportant rien de neuf au genre, pas même un soupçon de personnalité (chose qu'avait pourtant la fistule, regardez vos étagères et souvenez-vous). On a donc ici du morceau qui va vite pour montrer qu'on est punk, du morceau qui va moins vite pour montrer qu'on aime Grief, des élans un peu metal mais foirés pour montrer qu'on est un peu extrême mais punk avant tout et du riff qui, malgré des vitesses qui vont vite ou moins vite, ne donne jamais à s'extasier car on est des bonhommes pour qui l'émotion se conjugue au féminin, espèce de tapette ! Pas pour eux ces trucs, la rage, la passion, la saleté même (le son grésille comme le reste : en surface, sans atteindre le crade croquant que j'aime dans le sludge). Et tant pis si tu t'emmerdes, c'est que tu n'es pas un des leurs.

Un album qui plaira sans doute aux fans de Marsault donc, ceux s'imaginant qu'être vulgaire et con est être subversif, où Fistula fait des chansons sur « les gars durs », ces enculés qui vapotent, les boucs, les bordels, et à quel point la bande à Corey Bing est trop négative à se moquer d'un disque apprécié de Refused. Un album tellement fier de ne servir à rien que je ne vois pas pourquoi je m'en servirais. Sinon, la pochette est de Eric C. Harrison et donne l'impression d'être un détail oubliable d'une œuvre plus grande. Ce qui va très bien à The Shape of Doom to Cumm))), dont le seul mérite est de donner envie d'écouter l'époque où Fistula se situait plus haut qu'ici.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

Krokodil citer
Krokodil
14/12/2016 15:05
Fistula - enfin Corey Bing - je trouve qu'il ferait un très bon épisode de Pascal le grand frère. Sauvetage quasi impossible :
- tu veux faire quoi Corey quand tu seras grand ?
- Rien, j'serai jamais grand tavu.
- tu trouves ça cool de manquer de respect à ton public ?
- trooo, c'est punk tavu.
- et sinon ça donne quoi le prochain album de Fistula ?
- t'es con ou kwa, il vient de sortir
Ikea citer
Ikea
14/12/2016 13:44
note: 3/10
gulo gulo a écrit : dont aucun que je range dans la même catégorie de "bon" que Grief

Ah ça, on est bien d'accord (encore que, Idiopathic frôle Grief de pas très loin pour moi).

N'empêche, vivement le nouveau Thou Mr Green
gulo gulo citer
gulo gulo
14/12/2016 12:55
note: 0/10
Ceux que tu cites sont les mêmes que les miens ; de bons albums ; dont aucun que je range dans la même catégorie de "bon" que Grief - c'est pas moi qui leur file des concurrents disproportionnés, c'est eux qui leur jurent allégeance à longueur de... longueurs.
Ikea citer
Ikea
14/12/2016 12:20
note: 3/10
Je te trouve dur, j'aime sincèrement Idiopathic, We The Beast, Loser... Par contre, il y en quelques-uns que je n'ai plus écouté depuis un moment et qui risquent de moins bien passer aujourd'hui (Burdened by Your Existence par exemple).
gulo gulo citer
gulo gulo
14/12/2016 12:04
note: 0/10
Le premier quiproquo crée un malentendu sur quoi la suite fait son nid. Un truc comme ça.
Enfin, de mon point de vue, Idiopathic c'est deux morceaux.
Ça relativise mes plusieurs fois.
Ikea citer
Ikea
14/12/2016 12:01
note: 3/10
Je ne sais pas, ils sont arrivés à conclure plus d'une fois par le passé ! Mr Green
gulo gulo citer
gulo gulo
14/12/2016 11:51
note: 0/10
Marsault ? Plutôt Les Grosses Têtes du sludge, pour moi.
A moins que Jean-Claude Dus... ? Ne nous auraient-ils pas emballés (toutes proportions gardées, en ce qui me concerne) "sur un malentendu" ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fistula
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs : (1)  0/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fistula
Fistula
Sludge - 1998 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Serial Vapist
02.   Promiscuity Ingenuity
03.   Goat Brothel
04.   Sabbath Wants to Do a Split with Me
05.   Tough Guy
06.   Black Maggot
07.   Negative

Durée : 25 minutes 29 secondes

line up
parution
1 Novembre 2016

voir aussi
Fistula
Fistula
Ignorant Weapon (EP)

2015 - Patac Records
  
Fistula
Fistula
Longing for Infection

2016 - Autoproduction
  
Fistula
Fistula
Idiopathic

2003 - Shifty Records
  
Fistula
Fistula
We, the Beast (EP)

2009 - Choking Hazard Records
  
Fistula
Fistula
Goat (EP)

2010 - Crucial Blast
  

Essayez plutôt
Grief
Grief
Dismal (Compil.)

1993 - Common Cause
  
Iron Monkey
Iron Monkey
Iron Monkey

1996 - Union Mill
  
Sludge
Sludge
Yellow Acid Rain

2004 - Mighty Music
  
Grief
Grief
...And Man Will Become the Hunted

2000 - Pessimiser Records
  
Baroness
Baroness
First & Second (Compil.)

2009 - Hyperrealist
  

Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (...
Lire la chronique