chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sytris - Pod sztandarami otchłani

Chronique

Sytris Pod sztandarami otchłani (EP)
Mais zut alors. En écoutant les infos cette année, j’ai entendu parler de Brexit, de Trump, de fille de Brest, de Portugal champion d’Europe, d’Alep et je ne sais plus quoi encore, mais rien sur SYTRIS !? SYTRIS ! Le groupe polonais que vous avez tort de ne pas connaître. Eh bien il a splitté ! Et personne n’en parle !

Il aura tenu près de 10 ans, principalement emporté par Xaos Oblivion, le musicien et chanteur hyperactif de ARYMAN, XAOSIS, TEMPLE OF THE MIST, et d’autres qu’on ne compte même plus. Donc quoi ? « Pas grave s’il arrête juste un de ses nombreux projets ? » Mais non justement ! C’était le meilleur, de loin, de très loin. Il faisait un black metal sombre et terrifiant, prenant, chaud bouillant, avec des riffs qui faisaient tressaillir comme avec MGLA, mais la plupart du temps sur un rythme plus lent, sur un mid-tempo angoissant. Exemple :



Et pouf, tout à coup SYTRIS s’éteint. Il part avec un dernier chant du cygne, très et trop court. C’est un EP de 3 titres, ne totalisant que 23 minutes. Mais c’est une belle fin, qui prouve à nouveau que cette formation avait la légitimité d’exister et qu’elle avait encore des choses à dire. Bon, la troisième piste est un peu à part et même dispensable puisqu’il s’agit d’une conclusion ambiant de 10 minutes. Oui, c’est le problème. Ce titre censé être juste une petite conclusion qui ferme l’album est finalement le plus long... Faites comme moi, écoutez-le deux ou trois fois et zappez-le par la suite. Concentrez-vous sur les deux premières pistes, excellentes.

Pour le coup « Reign of Underworld » et « Pod sztandarami otchłani » sont véritablement dans l’esprit MGLA. Deux titres puissants et entrainants avec des riffs qui tournoient et convainquent aisément. La comparaison s’impose d’elle-même mais pourrait aussi décevoir les plus exigeants. En évitant les rythmes plus lents auxquels il nous avait habitué, le Polonais perd tout de même en nuances et se positionne alors un léger cran au-dessous de ses précédentes sorties. Enfin je le répète, c’est si l’on veut être exigeant, car les 15 minutes sont tout de même de très bon niveau. C'est court, mais c'est un bel au revoir.

Au revoir à SYTRIS, en espérant que Xaos Oblivion reporte les éléments qu’il y incorporait pour un autre de ses projets.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sytris
Black Metal
2016 - Werewolf Promotion
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sytris
Sytris
Black Metal Torturé - 2007 † 2016 - Pologne
  

tracklist
01.   Reign of Underworld
02.   Pod sztandarami otchłani
03.   Grań

Durée : 23:04

parution
31 Octobre 2016

voir aussi
Sytris
Sytris
Koszmar (EP)

2013 - Hell Is Here Production
  
Sytris
Sytris
Confessions of the Fall

2012 - Hell Is Here Production
  

Essayez aussi
Carpathian Forest
Carpathian Forest
Morbid Fascination of Death

2001 - Avantgarde Music
  
False
False
False

2015 - Gilead Media
  
Nehëmah
Nehëmah
Requiem Tenebrae

2004 - Oaken Shield
  
Celebratum
Celebratum
Instinct

2005 - Metal Age Productions
  
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Häxan

2008 - Under The Sign Of Garazel Productions
  

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique