chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dead Limbs - Spiritus/Sulphur

Chronique

Dead Limbs Spiritus/Sulphur
 Sérieux, le terme black atmosphérique est utilisé à tort et à travers pour dénommer tout et n’importe quoi. Dès qu’un ajoute légèrement un élément apparemment éloigné du trve de base, il est classé dans cette catégorie. Et s’il appuie plus encore sur cet élément, là il a le droit de devenir black expérimental, post-black, folk ou viking. Mais s’il ne dépasse pas une certaine ligne, il est atmosphérique. Du coup DEAD LIMBS est décrit par son label, mais par le bandcamp du groupe lui-même, comme faisant du black atmosphérique. C’est plus par commodité d’étiquette que par une quelconque ressemblance avec les formations les plus représentatives du style. Pas parce que les Brésiliens inventent quelque chose de nouveau, mais parce qu’ils piochent dans beaucoup d’artifices différents pour les greffer un à un à leur black metal.

DEAD LIMBS est un trio mené par Asclepius, Saturnus et Poimandres. Et même si vous ne le connaissez pas encore il a tapé dans l’œil de Northern Silence Production, ce qui est en soi un gage de qualité, ou au moins d’intérêt évident. Et c’est vrai que bien que Spiritus / Sulphur soit un premier album il y a une assurance, une maturité et une maitrise très respectables. Les principales influences admises et citées sont AGALLOCH et MGLA. Deux groupes auxquels je n’avais absolument pas pensé au fil des écoutes, mais des références qui ne sont pas si farfelues que ça au final. Car c’est vrai qu’il y a des parties très introspectives et en semi clairs comme chez les premiers. Tout en restant sobre, le groupe glisse des éclaircies mélancoliques. Et comme chez les seconds il y a des envolées de riffs mélodiques déchainés. Mais voilà, on n’a aucunement l’impression d’écouter une copie de l’un ou de l’autre. D’abord parce que d’autres éléments sont fortement présents. Des teintes post black apparaissent, comme sur l’instrumental désespéré « The Thorncrown’s Blessing », le long et pourtant très digeste « Awake ! O Sleeper of the Land of Shadows » mais aussi tout au long de l'opus, par bribes. Du coup la référence à DEAFHEAVEN me semble indispensable, mais je le répète cet album ne devient pas pourtant du post black pur pour autant. C'est une texture parmi d'autres. Et ça c'est aussi grâce aux vocaux qui ont beaucoup d’intonations proches du death mélo, et qui peuvent varier et aller dans un timbre plus clair.

Ce serait exagéré de faire des comparaisons avec ENSLAVED, BORKNAGAR ou ARCTURUS parce que les ambiances ne sont pas les mêmes. Ni le rendu, ni le style. Mais il y a bien une même envie de varier. Pas pour se démarquer, mais parce que c’est son identité. Et ça c’est l’un des points les plus plaisants et réussis de ces 6 pistes. Tout est tellement bien mis en place qu’on ne tique à aucun moment. Et que l’on ne se lasse pas. Mais c’est aussi ce qui manque pour une note plus haute : des parties plus marquantes, qui viennent remuer plus notre âme.

Un très bon travail en attendant. Un album conseillé pour les fans de black ouverts à d’autres possibilités.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Sulphur citer
Sulphur
26/01/2017 17:41
note: 7.5/10
En écoute sur Youtube. https://www.youtube.com/watch?v=H8YZ_FUt7EI&t=129s
Confirmation. C'est sympa, mais en effet un peu léger.
Tout de même très bien.
Kedran citer
Kedran
22/01/2017 21:48
Vraiment pas mal oui. A peine 35min par contre
Sulphur citer
Sulphur
22/01/2017 10:47
note: 7.5/10
De même. J'écoutais les deux titres dispos sur le Bandcamp du groupe, et ça à l'air bien sympa. Merci.
Dysthymie citer
Dysthymie
22/01/2017 10:44
Le titre en écoute est pas mal du tout !
NightSoul citer
NightSoul
22/01/2017 10:28
Je prends ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead Limbs
Black metal atmosphérique
2017 - Northern Silence Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Dead Limbs
Dead Limbs
Black metal atmosphérique - Brésil
  

tracklist
01.   Golden Age
02.   Echoes Of Yore
03.   The Craven's Pilgrimage
04.   Monolith of Deceived Hollows
05.   The Thorncrown's Blessing
06.   Awake! O Sleeper Of The Land Of Shadows

Durée : 35:54

parution
27 Janvier 2017

Essayez aussi
Negură Bunget
Negură Bunget
Tău

2015 - Lupus Lounge
  
Eïs
Eïs
Wetterkreuz

2012 - Prophecy Productions
  
Summoning
Summoning
Stronghold

1999 - Napalm Records
  
Àrsaidh
Àrsaidh
Roots

2013 - Darker Than Black
  
Entartung
Entartung
Peccata Mortalia

2014 - World Terror Committee Records
  

The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique
Animals as Leaders
Weightless
Lire la chronique
Les 10 ans de SLH.. et les 20 ans de Benighted
Benighted + Smash Hit Combo
Lire le live report
Aisuragua
In Morte Veritas
Lire la chronique
Rapture
Paroxysm Of Hatred
Lire la chronique
Dimmu Borgir
Eonian
Lire la chronique