chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
39 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ritual Day - Devila Grantha

Chronique

Ritual Day Devila Grantha
La curiosité serait un vilain défaut. Et bien que j’aime découvrir de nouvelles formations, c’est effectivement ce que je me suis dit, brièvement, en écoutant RITUAL DAY. Je suis tombé dessus par hasard et je me suis hâté d’acheter Devila Grantha sur leur bandcamp juste parce que j’avais envie de goûter à du « melodic black metal » chinois. Sauf que voilà, ces compositions ne correspondent pas vraiment à ce que j’appelle du BM mélodique. Ou alors nos amis chinois n’ont pas la même notion que moi. Bon, c’est vrai qu’il y a des mélodies. Et c’est vrai que c’est du black metal. Mais il y a aussi de fortes louches de death et le résultat m’a à plusieurs reprises fait pense à BEHEMOTH version 21ème siècle. Niveau influence, pas qualité.

Ma curiosité m’a donc joué un tour, mais c’est plutôt ma naïveté qui est à blâmer. Il faut que je me décide à vivre avec mon temps, et que je me mette à écouter des extraits avant de payer quoi que ce soit. Du coup, une fois la déception « étiquettementale » passée, j’ai pu replonger dans ce deuxième opus et constater qu’il a des qualités, qu’il est bien mené, et sûrement pas raté.

Ainsi, RITUAL DAY a décidé de se vouer au metal extrême et a bien compris les ficelles du genre. Il s’applique et ne fait pas du tout pâle figure. Ne nous emballons pas trop vite cependant, il est encore loin de se hisser parmi les cadors du genre, mais il est appliqué et parvient à faire bouger la tête pendant près de 50 minutes. Les morceaux vont droit au but et font en moyenne 4, 5 minutes. Pris un par un ils s’écoutent donc sans encombre, mais il y en a tout de même 11, et là, écoutés d’une traite, il arrive qu’on ait envie de passer à autre chose.

L’album aurait pu aussi glisser un peu plus d’ambiances chinoises. Il y a quelques apparitions qui trahissent leur nationalité, comme l'intro de "Jhator" en écoute à droite et le final acoustique de « Dark Realm », mais trop peu à mon goût. Après, je comprends que les musiciens ont envie d’éviter les clichés et de ne pas mettre les mêmes gros sabots que CHTHONIC, mais vu le rendu, réussi, je me dis qu’ils auraient pu jouer un peu plus sur leurs origines.

Au final, RITUAL DAY s’écoute bien. Pas nécessairement avec attention tout du long, mais il passe idéalement en fond quand on surfe sur le net, fait sa popote, lit ses comics. Les titres qui accrochent le plus l’oreille sont « The Dead Sea Boundless » qui incorpore un chœur féminin sur le refrain et « Cursed Land » avec son côté plus ritualiste.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ritual Day
Black Death
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Ritual Day
Ritual Day
Black Death - 2000 - Chine
  

écoutez
vidéos
Jhator
Jhator
Ritual Day

Extrait de "Devila Grantha"
  

tracklist
01.   Mara Song
02.   Cursed Land
03.   Devila Grantha
04.   Yamantaka Madness
05.   Jhator
06.   Souletons Beads
07.   Shadow of Seduce
08.   Baghmati River
09.   A Raven's Dawn
10.   Dark Realm
11.   The Dead Sea Boundless

Durée : 48:09

line up
parution
6 Janvier 2017

Essayez aussi
Suffering Hour
Suffering Hour
In Passing Ascension

2017 - Blood Harvest Records
  
Dissection
Dissection
Live Legacy (Live)

2003 - Nuclear Blast Records
  
Necrophobic
Necrophobic
Mark Of The Necrogram

2018 - Century Media Records
  
Vortex Of End
Vortex Of End
Fvlgvr.Lvx.Terror

2015 - Deadlight Entertainment
  
Cyanic
Cyanic
Litanies Of Lust Unholy

2012 - Ghastly Music
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique