chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
48 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ritual Day - Devila Grantha

Chronique

Ritual Day Devila Grantha
La curiosité serait un vilain défaut. Et bien que j’aime découvrir de nouvelles formations, c’est effectivement ce que je me suis dit, brièvement, en écoutant RITUAL DAY. Je suis tombé dessus par hasard et je me suis hâté d’acheter Devila Grantha sur leur bandcamp juste parce que j’avais envie de goûter à du « melodic black metal » chinois. Sauf que voilà, ces compositions ne correspondent pas vraiment à ce que j’appelle du BM mélodique. Ou alors nos amis chinois n’ont pas la même notion que moi. Bon, c’est vrai qu’il y a des mélodies. Et c’est vrai que c’est du black metal. Mais il y a aussi de fortes louches de death et le résultat m’a à plusieurs reprises fait pense à BEHEMOTH version 21ème siècle. Niveau influence, pas qualité.

Ma curiosité m’a donc joué un tour, mais c’est plutôt ma naïveté qui est à blâmer. Il faut que je me décide à vivre avec mon temps, et que je me mette à écouter des extraits avant de payer quoi que ce soit. Du coup, une fois la déception « étiquettementale » passée, j’ai pu replonger dans ce deuxième opus et constater qu’il a des qualités, qu’il est bien mené, et sûrement pas raté.

Ainsi, RITUAL DAY a décidé de se vouer au metal extrême et a bien compris les ficelles du genre. Il s’applique et ne fait pas du tout pâle figure. Ne nous emballons pas trop vite cependant, il est encore loin de se hisser parmi les cadors du genre, mais il est appliqué et parvient à faire bouger la tête pendant près de 50 minutes. Les morceaux vont droit au but et font en moyenne 4, 5 minutes. Pris un par un ils s’écoutent donc sans encombre, mais il y en a tout de même 11, et là, écoutés d’une traite, il arrive qu’on ait envie de passer à autre chose.

L’album aurait pu aussi glisser un peu plus d’ambiances chinoises. Il y a quelques apparitions qui trahissent leur nationalité, comme l'intro de "Jhator" en écoute à droite et le final acoustique de « Dark Realm », mais trop peu à mon goût. Après, je comprends que les musiciens ont envie d’éviter les clichés et de ne pas mettre les mêmes gros sabots que CHTHONIC, mais vu le rendu, réussi, je me dis qu’ils auraient pu jouer un peu plus sur leurs origines.

Au final, RITUAL DAY s’écoute bien. Pas nécessairement avec attention tout du long, mais il passe idéalement en fond quand on surfe sur le net, fait sa popote, lit ses comics. Les titres qui accrochent le plus l’oreille sont « The Dead Sea Boundless » qui incorpore un chœur féminin sur le refrain et « Cursed Land » avec son côté plus ritualiste.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ritual Day
Black Death
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ritual Day
Ritual Day
Black Death - Chine
  

écoutez
vidéos
Jhator
Jhator
Ritual Day

Extrait de "Devila Grantha"
  

tracklist
01.   Mara Song
02.   Cursed Land
03.   Devila Grantha
04.   Yamantaka Madness
05.   Jhator
06.   Souletons Beads
07.   Shadow of Seduce
08.   Baghmati River
09.   A Raven's Dawn
10.   Dark Realm
11.   The Dead Sea Boundless

Durée : 48:09

line up
parution
6 Janvier 2017

Essayez aussi
Abused Majesty
Abused Majesty
Serpenthrone

2005 - Adipocere Records
  
Belphegor
Belphegor
Pestapokalypse VI

2006 - Nuclear Blast
  
Slugdge
Slugdge
Gastronomicon

2014 - Torn Flesh Records
  
Dissection
Dissection
The Somberlain

1993 - No Fashion Records
  
The Crown
The Crown
Eternal Death

1997 - Black Sun Records
  

Unearthly Trance
Stalking the Ghost
Lire la chronique
Motörhead
Motörizer
Lire la chronique
Absolvtion
Obscure Catharsis (Démo)
Lire la chronique
Charlotte the Harlot
Agamogir (EP)
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
Blizzard Of Ozz
Lire la chronique
Taphos
Demo MMXVI (Démo)
Lire la chronique
Throane
Derrière-Nous, La Lumière
Lire la chronique
Oathbreaker
Rheia
Lire la chronique
Manetheren
The End
Lire la chronique
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna
Lire la chronique
Lock Up
Demonization
Lire la chronique
Benighted
Lire le live report
Pestifer
Execration Diatribes
Lire la chronique
Black Metal Japonais - L'homme qui en savait trop
Lire le podcast
Diablerie
The Catalyst Vol. 1: Control
Lire la chronique
Sale Freux
Vindilis
Lire la chronique
Atomikylä
Keräily
Lire la chronique
Infamovs
Under The Seals Of Death
Lire la chronique
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")
Lire la chronique
Bear Mace
Butchering The Colossus
Lire la chronique
Impious
Terror Succeeds
Lire la chronique
Malevolent Creation
Retribution
Lire la chronique
Machinae Supremacy
Into the Night World
Lire la chronique
Goûter d'anniv'Asile !
Atavisma + Grusterror
Lire le live report
Mordbrand
Wilt
Lire la chronique
Omnizide
NekroRegime
Lire la chronique
Satan
Un Deuil Indien
Lire la chronique
Cnoc An Tursa
The Forty Five
Lire la chronique
Power Trip
Nightmare Logic
Lire la chronique
Code Orange
Forever
Lire la chronique