chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bornholm - Primaeval Pantheons

Chronique

Bornholm Primaeval Pantheons
La scène black hongroise n’est pas la plus connue. Elle recèle cependant certains mérites, le premier d’entre eux étant de générer des groupes atypiques (Thy Catafalque ou Sear Bliss) ou, lorsque le propos est plus classique, des groupes habités (Niedergang en dernier lieu, Forest Silence, Marblebog…). Bornholm est de ceux-là, qui empruntent aux deux écoles, mi-chemin entre épique, originalité et black metal racé. Primaeval Pantheons est son déjà quatrième effort longue durée, après notamment un March for Glory and Revenge qui m’avait particulièrement séduit (tout comme leurs artwork, souvent de toute beauté, le dernier faisant toutefois exception…).

Et de l’épique, de la guerre, du sang, du sentiment d’être au cœur d’une grande bataille, de franchir les montagnes à cheval, tu auras. Dès Eye of Knowledge, tu es plongé au cœur des hostilités. Le son est ample, très ample, le souffle de l’aventure te happe, comme ces guitares très incisives, particulièrement thrash dans leur attaque et rapide dans leur allure. Ce premier titre atteste de la patte Bornholm sans hésitation. Les chœurs païens en arrière-plan ramènent à l’époque March of Glory, comme la batterie qui dresse son mur rythmique. L’intensité de ce premier titre figure le tir nourri de l’ennemi, juste brisé par le pont central qui ramène du calme, en laissant par ailleurs souffler un vent de nostalgie sur le champ de bataille. C’est bien encore l’esprit Moonsorrow qui traverse ces compos.

L’équilibre global entre agressivité et mélodie, attaque brutale et nostalgie des temps anciens est parfaitement trouvé, comme sur les albums précédents (Seventh Reign). Point de (mauvaise) surprise ici. Les petits riffs heavy (sur la fin de Eye of Knowledge ou sur le départ d’Atavism ou dans sa structure même ; vers les 3’35 sur Runes of Power) enrichissent les structures comme autant d’enluminures sur un ouvrage ancien. Ils offrent une dynamique élevée aux titres (ils portent littéralement Atavism) en offrant de nombreuses relances aux morceaux.

Techniquement, il faut le souligner, les titres proposent du très haut niveau. Le mid-tempo arrêté sur un grand nombre de titres permet de mettre en valeur cette technique et les idées / arrangements qui parsèment le titre (les riffs orientalisant sur Runes of Power par exemple ; la mélodie tournante sur March of Saturn). Les changements de rythme sont nombreux ; la structure évolue en fonction du propos ou de l’instant figuré par le titre, avec beaucoup de naturel et, disons-le clairement, une grande science de la composition (le caractère quasi prog’ de Runes of Power, très beau morceau). L’enchevêtrement – c’est le terme exact – de riffs thrash et ultra aériens est une merveille ; il est réalisé sans faux pas, sans fausse note (Old, superbe morceau encore ; Iron Crown ; Bloodstorm). L’ensemble confère à l’architecture des morceaux une richesse appréciable, sans être indigeste.

Si l’on met à part un dernier long titre un peu inutile, cet album est à recommander sans difficulté aux amateurs de black épique, de haut vol, qui ne rechignent pas à la mélodie et aux accents heavy. Vous ne serez pas déçus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

TarGhost citer
TarGhost
16/02/2017 20:20
Coucou raz' ! Ta chro me donne bien envie...j'étais resté sur l'album "On the way of hunting moon" et son artwork forestier qui accompagnait a merveille son black juste ce qu'il faut mélodique. Je youtube de ce pas Clin d'oeil
Raziel citer
Raziel
13/02/2017 08:09
note: 8/10
Techniquement, ça reste indiscutable.

Mais ce n'est plus non plus le type de BM que j'apprécie. J'aime le harsh, le BM des bas-fond.

Là, on est sur du propret mais très qualitatif, objectivement.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
12/02/2017 12:32
note: 6/10
Ca m'a surpris que tu aies apprécié cet album !
Je l'ai trouvé assez fade et très passe partout. Je me dis que je ne dois plus être très sensible à ce style.
J'avais beaucoup aimé le premier, et depuis c'est sur une pente descendante, quoique celui avant le nouveau était moins bon, dans mes souvenirs.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bornholm
Black metal
2016 - Massacre Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (3)  4.93/10

plus d'infos sur
Bornholm
Bornholm
Black metal - Hongrie
  

tracklist
01.   Eye of Knowledge
02.   Atavism
03.   Runes of Power
04.   Old
05.   March of Saturn
06.   Iron Crown
07.   Seventh Reign
08.   Bloodstorm
09.   Imperium (Divus Rex)

Durée : 51:52

line up
parution
1 Décembre 2016

voir aussi
Bornholm
Bornholm
Inexorable Defiance

2013 - Noiseart Records
  
Nydvind / Bornholm
Nydvind / Bornholm
Split (Split 7")

2011 - Ancestrale Production
  

Essayez aussi
Darkthrone
Darkthrone
Sardonic Wrath

2004 - Moonfog Productions
  
Ravencult
Ravencult
Temples Of Torment

2007 - Dark Essence Records
  
Eternum
Eternum
Veil of Ancient Darkness

2012 - Dark Adversary
  
Missa Mortvm
Missa Mortvm
Et Lux Perpetua Luceat Eis​.​.​.

2015 - Satanath Records
  
Seth
Seth
l'Excellence

2000 - Osmose Productions
  

Pagliacci : Genèse d'un Opéra Metal
Lire l'interview
Vemod
Venter På Stormene
Lire la chronique
On Thorns I Lay
Eternal Silence
Lire la chronique
Make Them Suffer
Worlds Apart
Lire la chronique
Satan présente GRAVELAND (feat. Sakrifiss)
Lire le podcast
Grima
Tales of the Enchanted Woods
Lire la chronique
Mötley Crüe
Shout at the Devil
Lire la chronique
Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique