chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
60 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Deinonychus - Ark of Thought

Chronique

Deinonychus Ark of Thought
Les classiques de Sakrifiss : 4/12

Voici la 5ème étape des « classiques de Sakrifiss » et l’arrêt se fait encore aux Pays-Bas, à la suite de l’excellent CIRITH GORGOR. Sauf que cette fois-ci il ne s’agit pas de black metal tournoyant mais de doom. Enfin, c’est ce qu’on dit. Parce que le doom n’est pas ma passion première et que ce groupe passe tout seul chez moi là où la plupart des groupes estampillés pachidermiques me glisse dessus. Mais ma dévotion pour DEINONYCHUS est totale, et si je choisis de parler de Ark of Thought (1997) au lieu de The Weeping of a Thousand Years (1996), Deinonychus (2000), Mournument (2002) ou Insomnia (2004), c’est plus parce qu’il a été ma première approche du groupe et pour fêter son 20ème anniversaire que pour une question de qualité. J’aime ces 5 albums de la même force, et tous continuent d’envahir mes oreilles, mes poumons, mon cœur. Seuls le premier et le dernier album sont en retrait, boudé. The Silence of December (1995) était imparfait et n’avait pas encore la touche du duo de poètes maudits. Warfare Machines (2007) changeait trop la donne, aussi bien d’un point de vue thématique avec l’idée d’aborder la seconde guerre mondiale, que musical avec des carences émotionnelles.

Car DEINONYCHUS a été le maître des sensations, des sentiments, des émotions. Alors que le black dépressif n’existait pas encore, il parvenait à en trouver l’essence, et à créer une musique qui pouvait mêler à la fois force et faiblesse. Quel que soit le morceau, il nous plonge dans une pièce de Ténèbres. Mais une pièce qui n’est pas habitée par des démons, des monstres ou des diablotins. Elle n’est que vide, et donc contenant la pire des facteurs d’angoisse : nous-mêmes. Nous sommes face à notre esprit, avec nos pensées sombres, nos doutes, nos peurs, nos frustrations, nos espoirs perdus… La musique est bien entendu la plupart du temps lente ou mid-tempo, mais il y a des cascades de malheur qui s’abattent. Des pics de désespoir qui hantent pour l’éternité. Et il y a les vocaux, si habités ! Plusieurs tons sont employés, dont deux principaux : un ton grave qui semble inexpressif et parle plus qu’il chante, qui semble représenter la bête tapie dans notre âme, résolue et prête à accepter l’ennui de notre existence et l’insuffisance de notre monde. Et l’autre ton est gémissant. Il pleure, il geint, il se plaint… Lui il représente la lueur qui vacille, celle qui voudrait désespérément rester et continuer de briller mais qui ne le peut plus. Deux voix qui se croisent et qui se complètent aussi parfois. Et aussi des paroles qui marquent : "I hate you, Leviathan !", "Please show me the way ! Please ! Show me !!!", "Dreamt glimpses of encrypted memories ; A journey far from here : Am I you, who knows of my damned soil ?"

Ark of Thought est un album culte. DEINONYCHUS est un groupe unique. Combien de fois m’a-t-on conseillé d’autres formations qui y ressemblaient mais ne parvenaient pas à me faire ressentir les mêmes émotions ? Et non BETHLEHEM n’est pas non plus un bon palliatif. Même si c’est le même chanteur, Marco Kehren, qui apparaît sur Sardonischer Untergang im Zeichen irreligiöser Darbietung et les deux EP suivants, je ne retrouve pas la même magnificence. Ici les pianos, les guitares, les frappes, les bruits ajoutés tels que le feu ou les cris de bébés, tout me pénètre dans son entier. Il paraît que le groupe a du matériel neuf à proposer, et la rumeur parle même d'une sortie en octobre 2017 d'un Ode to Acts of Murder, Dystopia and Suicide… On espère que le dinosaure va bien se réveiller !

DOSSIERS LIES

Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Les classiques de Sakrifiss / Le Bilan !
Décembre 2017
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Dise Nore citer
Dise Nore
06/11/2017 03:47
note: 10/10
Légitime
fayfay citer
fayfay
05/04/2017 22:03
Je ne connais qu'Insomnia, que j'aime beaucoup ressortir régulièrement, mais j'ai jamais écouté le reste.

On va corriger ça du coup!
yog citer
yog
28/03/2017 11:38
Il avait déjà l'air assez confiant pour Warfare machines ! (petit rire méchant)
Sakrifiss citer
Sakrifiss
28/03/2017 11:29
note: 10/10
Message de Marco à propos du nouvel album :

The new album is in my opinion the best album I did in all those 25 years, so it is definitely worth the wait...

Bon, il a au moins l'air confiant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Deinonychus
Doom Black Metal
1997 - Supernal Music
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (1)  10/10
Webzines : (2)  6.84/10

plus d'infos sur
Deinonychus
Deinonychus
Black Doom Désespéré - 1992 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.   Chrysanthemums in Bloom
02.   Revelation
03.   My Days Until
04.   Oceans of Soliloquy
05.   Serpent of Old
06.   Leviathan
07.   The Fragrant Thorns of Roses
08.   Birth and the Eleventh Moon

Durée : 43:21

line up
parution
27 Octobre 2007

voir aussi
Deinonychus
Deinonychus
Mournument

2002 - My Kingdom Music
  
Deinonychus
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dystopia and Suicide

2017 - My Kingdom Music
  

Essayez aussi
Schammasch
Schammasch
Contradiction

2014 - Prosthetic Records
  
Batushka
Batushka
Litourgiya

2015 - Witching Hour Productions
  
Nortt
Nortt
Gudsforladt

2004 - DieHard Music
  
Mourning Dawn
Mourning Dawn
Les Sacrifies

2014 - Total Rust
  
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat

2007 - I Hate / 213 Records
  

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique