chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dodecahedron - Kwintessens

Chronique

Dodecahedron Kwintessens
Dodecahedron n’est pas le plus connu des groupes néerlandais. Ce n’est pas non plus le plus réputé des groupes de BM. Pourtant, si tu es un ardent chasseur de tombes oubliées, si tu es un passionné de trésors engloutis et si, accessoirement, tu aimes écouter du metal UG de haute qualité avec une calculatrice atomique à la main ou un décodeur intégré, alors tu te dois de connaître ces bataves, eux aussi amateurs de géométrie.

Le mélange prog’/avant-garde/BM peut accoucher de résultats particulièrement probants. Perturbants, sans doute, mais probants. DSO en est le meilleur exemple. Et ça tombe bien puisque Dodecahedron leur ressemble. En partie, au moins. Le prélude plonge de suite dans l’ambiance. Le chaos sera convoqué (la rythmique détruit tout sur son passage). Il servira de fil rouge à tout l’album. Tetrahedron - The Culling of the Unwanted from the Earth, la première véritable pièce de l’album, ajoute cependant un critère : la maîtrise. Car la noirceur extrême qui se dégage ne sacrifie jamais à la très haute technicité des morceaux, à la très grande complexité de leur structure. Comme chez DSO, ce chaos maîtrisé accouche d’une ambiance totalement aliénée, d’une plongée dans la folie comme seuls des groupes comme Leviathan, Lurker of Chalice ou Bethlehem m’avaient semblé capables.

Les structures sont surchargées en informations, gonflées d’arrangements aussi discrets qu’indispensables et toutes construites autour d’une volonté de progression évidente des titres, de reptation de la tempête vers le (faux) calme, du chaos vers l’apaisement (Hexahedron - Tilling the Human Soil ; Icosahedron - The Death of Your Body). De forts relents indus viennent en outre parsemer les titres de leurs éclats métalliques, offrant à l’atmosphère un rendu pour le moins clinique (la fin de Tetrahedron - The Culling of the Unwanted from the Earth ; Octahedron – Harbinger ; Finale).

La composition déstructurée de l’ensemble renvoie évidemment à DSO, cela ne fait aucun doute. Mais Dodecahedron n’en est jamais la pâle copie. Les ruptures, les ponts plus apaisés, les reprises conservent une cohérence qu’à mon sens DSO n’a pas toujours su garder. Les riffs restent accrocheurs ; les breaks sont destructeurs. Lorsque la lumière pointe son nez, elle le fait vraiment, la structure comme les riffs s’entourant d’atours lumineux et d’oripeaux d’une grande légèreté (Interlude ; Dodecahedron - An Ill-Defined Air of Otherness, longue pièce planante, quasi méditative mais transpercée de cris déchirants). Ce contraste – mis en avant par l’agencement matériel des titres – offre une réelle dynamique à l’album : Octahedron – Harbinger qui suit cet Interlude étant un monstre de lourdeur, de vitesse et de densité, même si son pont central renvoie encore à une menace tournoyante beaucoup plus calme.

L’ambiance post-apocalyptique qui plane sur l’ensemble de cette œuvre est riche (Finale), très structurée je l’ai dit et jamais répétitive. Dodecahedron place ici ses pions avec beaucoup de finesse et d’autorité. Kwintessens est un album de très haute qualité, parfaitement exécuté, qui devrait ravir les amateurs de BM complexe et non-immédiatement accessible.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
08/04/2017 14:32
Content de voir que le groupe est de retour, j'avais bien accroché sur l'album éponyme. Je vais y jeter une oreille rapidement en tout cas ! Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dodecahedron
Black metal / Prog'
2017 - Season of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (4)  8.38/10
Webzines : (11)  7.74/10

plus d'infos sur
Dodecahedron
Dodecahedron
Black metal / Prog' - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Prelude
02.   Tetrahedron - The Culling of the Unwanted from the Earth
03.   Hexahedron - Tilling the Human Soil
04.   Interlude
05.   Octahedron - Harbinger
06.   Dodecahedron - An Ill-Defined Air of Otherness
07.   Finale
08.   Icosahedron - The Death of Your Body

Durée : 41:24

line up
parution
17 Mars 2017

voir aussi
Dodecahedron
Dodecahedron
Dodecahedron

2012 - Underground Activists
  

Essayez aussi
Enslaved
Enslaved
Below The Lights

2003 - Osmose Productions
  
Ars Moriendi
Ars Moriendi
Du tréfonds d'un être

2011 - Archaic Sound
  
Dysylumn
Dysylumn
Chaos Primordial (EP)

2016 - Egregor Records
  
Enslaved
Enslaved
Ruun

2006 - Tabu Recordings
  
Kathaarsys
Kathaarsys
Anonymous Ballad

2009 - Silent Tree
  

The Arson Project + Warfuck
Lire le live report
Asyndess
L'Accomplissement
Lire la chronique
Fleshdoll
Hearts Of Darkness
Lire la chronique
Malevolent Creation
Stillborn
Lire la chronique
Withdrawal
Undiluted Fervour (EP)
Lire la chronique
Lex Riders, rétrospective
Lire l'interview
Mental Disease
Non Serviam (EP)
Lire la chronique
C'est quoi le trve black metal ? Un yaourt nature (pardi) !
Lire le podcast
Sinister
Syncretism
Lire la chronique
Deez Nuts
Binge & Purgatory
Lire la chronique
Lamb Of God
The Duke (EP)
Lire la chronique
Pagan Megalith
Viharjárás
Lire la chronique
Armament : Etre Thrash en Inde
Lire l'interview
Smash Hit Combo
Playmore
Lire la chronique
Nicolas Merrien pour la sortie du livre "Black Sabbath - Children Of The Grave"
Lire l'interview
Nicolas Merrien
Black Sabbath - Children Of...
Lire la chronique
Conan + Downfall of Gaia
Lire le live report
Bloodhammer
Kuusi hymniä syvyyksistä
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Rot Prophet
Lire la chronique
Razend
White Goat 2
Lire la chronique
Keiser
The Succubus
Lire la chronique
While She Sleeps
You Are We
Lire la chronique
Martröð
Transmutation Of Wounds (EP)
Lire la chronique
Memoriam
For The Fallen
Lire la chronique
Artificial Brain
Infrared Horizon
Lire la chronique
Hierophant
Mass Grave
Lire la chronique
Gorephilia
Severed Monolith
Lire la chronique
Novembers Doom
Hamartia
Lire la chronique
Nécropole
Nécropole (Compil.)
Lire la chronique
Wolfnacht
Ypervoreia
Lire la chronique