chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
44 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Author & Punisher - Pressure Mine

Chronique

Author & Punisher Pressure Mine (EP)
À l'heure où le transhumanisme s'habille au cinéma des agréables traits de Scarlett Johansson – ne me demandez pas mon avis sur l'adaptation en blockbuster de Ghost in the Shell, rien que l'idée d'aller le voir me fait frémir –, est-il étonnant de voir Tristan Shone embrasser de ses machines la pop de manière aussi assumée ? Sans doute pas, surtout au regard d’œuvres précédentes s'étant faites de plus en plus affinées, avenantes, sans perdre en pouvoir de sujétion.

Il n'empêche que Pressure Mine reste une énorme surprise. Sorti sans grande pompe au milieu d'autres nouvelles (dont une signature chez Relapse pour un futur album), cet EP sonne comme une refonte complète de l'OS Author & Punisher, faisant sienne cette occasion d'expérimenter que peut être un format court, souvent vu comme un « à-côté » de l'histoire principale. Beats entraînants faisant irrémédiablement bouger la tête malgré leur avancée lourde, voix blanche où les cris sont presque aux abonnés absents (seul « Nazarene » les utilise à foison), mélodies léchées, entêtantes, allant jusqu'à emprunter les structures « couplet / refrain / break / on recommence » des compositions taillées pour réussir... En toute logique, Pressure Mine réussit, à la fois la mue du projet, dont l'évolution semble on-ne-peut-plus évidente, et son objectif apparent, à savoir transmettre tout ce qu'ont pu dessiner les essais précédents mais de façon plus claire, affirmée, intime, totalitaire... Pop, en un mot.

En effet, on pourra appuyer sur ce changement de ton qu'opère ici Tristan Shone, citer des formations telles que Nine Inch Nails, Pinkish Black ou encore ce que les scènes électroniques contiennent de plus efficace et rock – je ne m'avancerai pas à citer de nom, confessant ma méconnaissance de cette scène – : ce serait passer sous silence cette sensation bien connue, déjà rencontrée lors de Women & Children et Melk en Honing. Author & Punisher, malgré ses nouvelles lubies, reste cette sorte de peinture de notre temps, celui d'un pic technologique, où les hommes sont à un pas de devenir des androïdes connectés au monde par le virtuel, et cependant pris dans un déraisonnable fracas, un chaos en mouvement constant, où les questions ancestrales sur notre existence ont en réponse des applications et pop-ups pour les mettre en sourdine momentanément. Industrielles car Implacables, Doom car Damnées, Pop car Prenantes : voilà ce que sont, en surface et au cœur, ces vingt-sept minutes, où un chant humain erre au sein de sons purs et synthétiques, où l'émotion cherche à reprendre ses droits sur un univers monochrome et fabriqué, où l'urgence de danser se mêle d'un besoin d'expulser.

Autant dire que l'on ressort pareillement mélancolique que revigoré de Pressure Mine, aussi bien épaté par tant de maîtrise (les transitions entre les morceaux par exemple, montrant que tout a été calculé au point de voir cet EP comme un seul morceau dans lequel se laisser couler) qu'emporté dans ce sentiment de rage diluée, dématérialisée, où l'envie nous prend de détruire des lignes de codes froides et mécaniques à coups de poing, sueur, larme et autres choses humaines. En résumé, une nouvelle réussite pour Author & Punisher, dont j'espère un longue-durée de cette trempe le plus rapidement possible, tant sa courte durée laisse frustré de ne pas pouvoir se lover plus longtemps en lui. Mince, le silence, mon écran et mes notifications se rappellent à moi. Vite, appuyons sur « Lecture » !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Ikea citer
Ikea
12/04/2017 18:44
note: 4/5
Tiens, je la trouve très bien (surtout qu'elle succède parfaitement à "New World") mais j'ai une nette préférence pour le trio de départ !
gulo gulo citer
gulo gulo
12/04/2017 18:32
note: 3.5/5
Après une très forte impression initiale, finalement il ne reste que "Black Wand" à véritablement m'entêter et impressionner.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Author & Punisher
Industrial Doom / Pop
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Author & Punisher
Author & Punisher
Industrial Doom / Hardcore - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Enter This
02.   Pressure Lover
03.   Nazarene
04.   New World
05.   Black Wand

Durée : 27 minutes 32 secondes

line up
parution
14 Mars 2017

voir aussi
Author & Punisher
Author & Punisher
Women & Children

2013 - Seventh Rule Recordings
  
Author & Punisher
Author & Punisher
Melk en Honing

2015 - Housecore Records
  
Author & Punisher
Author & Punisher
Ursus Americanus

2012 - Seventh Rule Recordings
  

Essayez aussi
Drug Honkey
Drug Honkey
Cloak of Skies

2017 - Transcending Obscurity
  
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat

2007 - I Hate / 213 Records
  
Drug Honkey
Drug Honkey
Ghost In The Fire

2012 - Diabolical Conquest Records
  
P.H.O.B.O.S.
P.H.O.B.O.S.
Atonal Hypermnesia

2012 - Megaton Mass Products
  
Type O Negative
Type O Negative
Slow, Deep and Hard

1991 - Roadracer Records
  

Point Mort
Look At The Sky (EP)
Lire la chronique
Mørkt Tre
To the Graves of Smoldering...
Lire la chronique
Krimh
Gedankenkarussell
Lire la chronique
Aura Noir + Necroblood + Occvlta
Lire le live report
Au-Dessus
End Of Chapter
Lire la chronique
Mutoid Man
War Moans
Lire la chronique
Nortt
Gudsforladt
Lire la chronique
Morfin
Consumed By Evil
Lire la chronique
Oceano
Revelation
Lire la chronique
Soundgarden
Superunknown
Lire la chronique
Deflesher - Interview pour l'album "Ossuary"
Lire l'interview
Black Sabbath
Black Sabbath
Lire la chronique
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave
Lire la chronique
Essaie de ne pas te suicider !!!
Lire le podcast
Insidious one
Хочу, чтобы все умерли...
Lire la chronique
Deflesher
Ossuary
Lire la chronique
Obelyskkh
The Providence
Lire la chronique
The Furor
Cavalries Of The Occult
Lire la chronique
Slaamaskin
2016 (EP)
Lire la chronique
Nicolas Muller
Abécédaire pour les musicie...
Lire la chronique
In Death...
The Devil Speaks
Lire la chronique
Nargaroth
Era of Threnody
Lire la chronique
Skáphe
Untitled (EP)
Lire la chronique
Neverlight Horizon
Dead God Effigies
Lire la chronique
Sabbath Assembly
Rites of Passage
Lire la chronique
Black Sabbath
Forbidden
Lire la chronique
Unchained
Chasing Shadows
Lire la chronique
Feller Buncher
203040 (EP)
Lire la chronique
Smoke Mountain
Smoke Mountain (EP)
Lire la chronique
No One is Innocent + Tagada Jones + Ultra Vomit
Lire le live report