chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Memoriam - For The Fallen

Chronique

Memoriam For The Fallen
L’histoire des Anglais de Memoriam est intrinsèquement liée à celle de Bolt Thrower. Lors d’une interview accordée par Karl Willetts à Invisible Orange en mars 2016, on en apprenait effectivement un peu plus sur la genèse ce jeune groupe pourtant composé de vieux briscards : Memoriam was primarily developed to fill the void that was left following the tragic death of Martin ‘Kiddie’ Kearns, the drummer from Bolt Thrower, back in September 2015. Bolt Thrower subsequently placed all activity on hold for the foreseeable future, which gave me an opportunity to develop a new project with friends that had expressed interest in forming a band for some time.
Cet évènement tragique, s’il a donc donné naissance à un projet muri de longue date a également sonné le glas d’un Bolt Thrower à l’agonie. Un an jour pour jour après cette disparition, le groupe de Coventry annonçait effectivement sa séparation après trente ans d’une carrière sans aucun compromis. Une perte énorme mais néanmoins compréhensible quand on sait à quel point l’humain jouait une part primordiale dans un groupe dont le line-up n’a finalement que très peu changé au cours de toutes ces années.

Formé autour de Karl Willetts, on retrouve au sein de Memoriam quelques vieux de la vieille ayant fait leurs premières armes durant les années 80. Tout d’abord Andrew Whale, batteur de Bolt Thrower entre 1986 et 1994 (de In Battle There Is No Law à …For Victory). Puis Frank Healy, bassiste de Benediction et Sacrilege dès le début des années 90. Pour compléter ce trio d’anciens, le plus jeune Scott Fairfax au CV moins impressionnant (ex-Cerebral Fix, Benediction live). Un line-up au capital sympathie évident qui très vite aura su susciter, notamment auprès des fans inconditionnels de Bolt Thrower, un sentiment de curiosité et d’excitation.

Un sentiment rapidement apaisé par la sortie l’été dernier d’un EP deux titres (The Hellfire Demos) préfigurant du son Memoriam. La suite ne se sera pas non plus faite attendre puisqu’en parallèle d’un second EP paru en tout début d’année (The Hellfire Demos II), le groupe sortait il y a quelques semaines via Nuclear Blast un premier album intitulé For The Fallen. Un disque en forme d’hommage (du titre à l’artwork en passant bien évidemment par les paroles) illustré par un Dan Seagrave au coup de pinceau toujours aussi ciselé. Huit titres (dont trois issus des deux EPs susmentionnés) pour un total de quarante-trois minutes.

Mais qu’attendre exactement de musiciens dont on vénère le travail depuis maintenant plus de vingt-ans ? Si le premier sentiment est bien celui décrit quelques lignes plus haut, à savoir un mélange de curiosité et d’excitation, c’est plutôt une certaine appréhension face à un résultat qui pourrait s’avérer bien loin des attentes personnelles, une peur de ne pas retrouver cette alchimie qui animait le groupe de Coventry depuis ses débuts et de rester évidemment bloqué sur une comparaison invariablement en faveur de Bolt Thrower. Le fait est que ces deux groupes n’ont pas la même histoire et que par conséquent Memoriam ne pourra jamais rivaliser avec celui qui a sorti War Master, The IVth Crusade et ...For Victory. Pour autant inévitable, cette comparaison se pose d’autant plus que le Death Metal de Memoriam y fait constamment référence que ce soit par sa musique ou bien les thèmes qui y sont abordés. Faut-il alors considérer Memoriam comme l’ersatz d’un groupe incontournable et emblématique des années 80/90 ? Un simple groupe de potes à nouveau réuni dont le seul but semble de vouloir se faire plaisir ? Ou bien un petit peu des deux ? Chacun y verra évidemment ce qu’il veut en fonction de ce qu’il attend, pour ma part je pencherai davantage pour la dernière proposition, étant marqué à vie par les dits albums de Bolt Thrower.

Concrètement, For The Fallen se veut une version moderne (avec la production qui va bien) du Bolt Thrower de l’époque In Battle There Is No Law. Un mélange de Death Metal et de Punk/Hardcore old school dans une version encore un peu plus simple et allégée. Difficile en effet d’égaler la paire de guitaristes Gavin Ward/Barry Thompson qui a pondu tous les riffs les plus mémorables de Bolt Thrower, surtout quand on est tout seul à assurer le rôle de guitariste... Si nous sommes alors d’accord pour dire que Memoriam n’a ni le talent ni la puissance de feu, ni même cette espèce d’amertume qui faisaient le sel des anglais, reste que ce premier album n’est pas si décevant que ce à quoi je m’étais préparé. Pour tout vous dire je me suis même surpris à le trouver très vite agréable. Parce qu’en effet, je n’avais pas été particulièrement emballé par les quelques titres proposés sur les deux EPs du groupe.
Effectivement loin d’être mauvais, ce premier album joui notamment d’une excellente dynamique. Éloigné de l’aspect rouleau compresseur du groupe dont il continue néanmoins de s’inspirer, Memoriam propose à l’auditeur de nombreux morceaux marqués par un allant que l’on ne connaissait pas à Bolt Thrower ou tout du moins que le groupe avait remisé loin à l’arrière-plan. Des racines Punk/Thrash évidentes que le groupe assume pleinement à travers des titres tels que "War Rages On", "Corrupted System" et sa grosse moitié ultra Punk, "Surrounded (By Death)", la seconde moitié de "Resistance". Ces morceaux/séquences sont contrebalancés par d’autres plus lourds à l’image de "Reduced To Zero", "Flatline", la première moitié de "Surrounded (By Death)", ou encore un "Last Words" écrasant en dépit de quelques accélérations.

Mais malgré toute cette bonne volonté (Karl Willetts à décidément encore du coffre) et une prédisposition certaine pour une musique de qualité (le line-up parle de lui-même), le Death Metal de Memoriam souffre d’une trop grande linéarité ainsi que de riffs, certes efficaces, mais quelque peu génériques. Au final, For The Fallen marche sans trop de surprise dans les pas du grand Bolt Thrower mais n’arrive malheureusement jamais à sortir de son ombre. On ne pourra pourtant pas reprocher aux Anglais de ne pas avoir essayé, n’hésitant pas à apporter d’autres sonorités à leur musique afin de mieux s’en détacher. Malheureusement c’était à mon avis peine perdue dès le départ… Quoi qu’il en soit, ce disque n’a pas pour but premier de nous satisfaire. For The Fallen est en effet un disque fait par de vieux potes, composé, enregistré et joué pour l’un d’entre d’eux aujourd’hui disparu. Un exutoire à prendre tel quel et peu importe si celui-ci doit plaire ou ne pas plaire. La vie continue...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

yog citer
yog
18/04/2017 18:32
Le son d'Hail of Bullets et un concept à la Vallenfyre... ça me convient !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
18/04/2017 15:53
note: 7.5/10
Je me retrouve dans les grandes lignes avec ton point de vue ! De bonnes idées, l'ensemble écrase tout, la voix de Karl Willetts est toujours aussi puissante mais il manque un petit quelquechose pour faire la différence. Certains passages manquent d'entrain et un côté un peu linéaire sur la durée se fait sentir, néanmoins on a affaire à un disque de qualité, mais pas sûr qu'il vieillisse aussi bien que BOLT THROWER ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Memoriam
Death Metal
2017 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (3)  7.33/10
Webzines : (16)  8.07/10

plus d'infos sur
Memoriam
Memoriam
Death Metal - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Memoriam  (02:50)
02.   War Rages On  (04:09)
03.   Reduced To Zero  (06:37)
04.   Corrupted System  (06:38)
05.   Flatline  (07:35)
06.   Surrounded (By Death)  (03:10)
07.   Resistance  (03:52)
08.   Last Words  (08:45)

Durée : 43:36

line up
parution
24 Mars 2017

Essayez aussi
Abyssal
Abyssal
Novit Enim Dominus Qui Sunt Eius

2013 - Autoproduction
  
Cancer
Cancer
Death Shall Rise (Rééd.)

2014 - Cyclone Empire
  
Ancient Crypts
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)

2014 - Mushantufe Productions
  
Vomitory
Vomitory
Terrorize Brutalize Sodomize

2007 - Metal Blade
  
Burial
Burial
Relinquished Souls

1993 - West Virginia Records
  

The Arson Project + Warfuck
Lire le live report
Asyndess
L'Accomplissement
Lire la chronique
Fleshdoll
Hearts Of Darkness
Lire la chronique
Malevolent Creation
Stillborn
Lire la chronique
Withdrawal
Undiluted Fervour (EP)
Lire la chronique
Lex Riders, rétrospective
Lire l'interview
Mental Disease
Non Serviam (EP)
Lire la chronique
C'est quoi le trve black metal ? Un yaourt nature (pardi) !
Lire le podcast
Sinister
Syncretism
Lire la chronique
Deez Nuts
Binge & Purgatory
Lire la chronique
Lamb Of God
The Duke (EP)
Lire la chronique
Pagan Megalith
Viharjárás
Lire la chronique
Armament : Etre Thrash en Inde
Lire l'interview
Smash Hit Combo
Playmore
Lire la chronique
Nicolas Merrien pour la sortie du livre "Black Sabbath - Children Of The Grave"
Lire l'interview
Nicolas Merrien
Black Sabbath - Children Of...
Lire la chronique
Conan + Downfall of Gaia
Lire le live report
Bloodhammer
Kuusi hymniä syvyyksistä
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Rot Prophet
Lire la chronique
Razend
White Goat 2
Lire la chronique
Keiser
The Succubus
Lire la chronique
While She Sleeps
You Are We
Lire la chronique
Martröð
Transmutation Of Wounds (EP)
Lire la chronique
Memoriam
For The Fallen
Lire la chronique
Artificial Brain
Infrared Horizon
Lire la chronique
Hierophant
Mass Grave
Lire la chronique
Gorephilia
Severed Monolith
Lire la chronique
Novembers Doom
Hamartia
Lire la chronique
Nécropole
Nécropole (Compil.)
Lire la chronique
Wolfnacht
Ypervoreia
Lire la chronique