chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hierophant - Mass Grave

Chronique

Hierophant Mass Grave
Le combo italien de Hierophant avait déjà été abordé sur Thrasho, à l'occasion de son premier disque éponyme plutôt prometteur, puis de Great Mother : Holy Monster, qui avait un peu déçu en se fondant parmi le brouillard de groupes crust/hardcore existant déjà. Seulement, depuis est apparu Peste, et mon intérêt est remonté en flèche. Car Peste commençait à méchamment jouer dans la cour du death puant le soufre et la sueur.

Et Mass Grave continue sur cette voie, s'y enfonce même, se noyant à grands cris dans ce nouveau courant. Il réussit l'exploit de résumer son propos en une première piste de quarante secondes au titre évocateur, 'Execution Of Mankind'. Quarante secondes de pur chaos, de blasts dévastateurs et de riffs d'abord à peine déchiffrables, puis franchement death, et les présentations sont faites. Comment ça, vous devez y aller ? Les festivités ont à peine commencé !

En tout cas, que vous restiez là ou pas, Hierophant continue son carnage en règle. Les influences -core ont à peine place à être mentionnées ici, tant tout est écrasé par le death, entre riffs de 36 tonnes, étouffés bien sentis et lignes mélodiques (très, très fugitives, mais tout de même) semées çà et là. 'Forever Crucified' s'autorise tout de même un semblant de breakdown à 1:00, s'abattant de tout son poids sur l'auditeur.
Le temps de remettre votre cerveau en place (avec le headbang, ça glisse vers l'avant), et les italiens changent de ton. Avec le titre éponyme un mid-tempo fait son entrée, sans calmer le jeu pour autant : en ralentissant le rythme, Hierophant se fait oppressant, écrasant, presque funéraire, gagnant en poids ce qu'il perd en vitesse. Les riffs de 'Mass Grave', 'In Decay' et 'Sentenced To Death' ont même un côté majestueux, planant au-dessus de vous de leurs ailes sombres, vous donnant l'impression de marcher sans but dans le glauquissime cimetière de la pochette. La grande classe, quoi.

Alors oui, tout le monde le pense, donc on va le dire : Hierophant prend depuis Peste la direction du Nails nouveau, dérivant de ses tendances crust presque d-beat pour un death/thrash sans concessions, avec cependant deux ans d'avance sur le Todd Jones trio, et en s'éloignant encore plus que les américains de leur passé hardcore. Mass Grave n'est autre que l'aboutissement de ces nouvelles avancées, et c'est une sacrée branlée, qui ne ralentit le tempo que pour vicieusement laisser ses riffs s'infiltrer et poser ses ambiances comme un brouillard acide.
La production sert parfaitement ce but, les guitares sont massives et organiques, la basse fait son boulot poisseux à l'arrière et la batterie sonne bien naturelle, semblant subir autant qu'elle matraque. La voix se fond dans le mix, audible sans être trop en avant, vomissant ses insanités à grands jets de growls d'outre-tombe tout droit sortis de la grotte la plus humide que vous puissiez vous figurer. Et encore, cette comparaison à rallonge ne rend pas justice au grizzly décharné qui enrage tout au long du disque.

C'est intense et chargé ras la gueule, mais le format très court de l'album met fin à nos souffrances avant tout sentiment de lassitude ou de trop-plein. La lancinante dernière piste 'Eternal Void' laisse place à un long moment de bourdonnement artificiel, qui s'allie parfaitement au néant ébété dans lequel on flotte après une telle raclée.

Si il y a une leçon à retenir ici, c'est celle-ci : quand un groupe fait appel à Paolo Girardi pour son artwork, c'est que ça va chier.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hierophant
Brutal death avec du hardcore dans le fond
2016 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (15)  6.57/10

plus d'infos sur
Hierophant
Hierophant
Brutal death avec du hardcore dans le fond - 2009 - Italie
  

tracklist
01.   Hymn Of Perdition
02.   Execution Of Mankind
03.   Forever Crucified
04.   Mass Grave
05.   Crematorium
06.   In Decay
07.   Sentenced To Death
08.   The Great Hoax
09.   Trauma
10.   Eternal Void

Durée : 00:30:40

line up
parution
4 Novembre 2016

voir aussi
Hierophant
Hierophant
Hierophant

2010 - Demons Run Amok Entertainment
  
Hierophant
Hierophant
Great Mother : Holy Monster

2013 - Bridge Nine Records
  

Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Hegemon
Initium Belli (EP)
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique