chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Keiser - The Succubus

Chronique

Keiser The Succubus
Qui pense qu’il n’y a que le noir qui soit effrayant ne s’est jamais égaré dans une jungle luxuriante. Sous la canopée qui masque le ciel, c’est le grand vert qui domine. Difficile de deviner si c’est le matin, l’après midi ou le soir. Difficile de retrouver son chemin. Tous les arbres se ressemblent, on distingue à peine le sol des fondrières, des bêtes venimeuses se cachent dans tous les recoins. Là, au loin apparaît une petite cabane. Est-ce un refuge, un abri ou l’antre de la bête immonde dont le souffle chaud vous caresse la nuque ? Voici la jungle maudite qu'évoque la superbe illustration de The Succubus , debut album du duo norvégien de Black Metal KEISER.

Mikael Aasnes Torseth et Geir Marvin Johansen, originaires de Levenger revendiquent des influences variées allant du Folk Rock au Thrash en passant par le Blues et le Punk. Ces origines disparates insufflent à leurs création un climat particulier. La puissance dévastatrice d’un blast beat et d’un chant écorché sont compensés par la poésie langoureuse d’une guitare acoustique, de discrètes nappes de claviers ou de choeurs gospelisants. On pourrait craindre le cocktail aventureux, mais force est de constater que la bouture prend plutôt bien, le gang osant des sorties de route maîtrisée en gardant bien comme trame de fonds un Black Metal bien rugueux.
“Darkness can be found in most forms of music, in black metal as well as blues and progressive rock. We wish to unite the darkness and evil in the music that enthralls us in late, dark hours and use it to create our own, dark world. We are fascinated by the many weaknesses of man, something which serves as great inspiration when we are composing our music. We are honest as writers and composers, and the music is always in focus.”

Cet album original, frais et plein de bonnes vibrations est magnifié par une prod aux petits oignons qui en fait ressortir tous les bons côtés. Cette prod n’abuse pas d’effets encombrants, se contentant d’ajouter un peu d’écho sur la voix, un peu de profondeur sur la rythmique, de la sécheresse sur les parties acoustiques en donnant à l’ensemble une sonorité tantôt organique et humide comme un marigot, tantôt poussiéreuse et crissante comme un vent d’été. The Succubus est un disque de Black Metal qui sort des sentiers battus sans renier l’héritage des grands anciens, même si les morceaux les plus bluffants sont justement ceux mélangeant les ambiances, laissant parfois le Black de côté au profit d’une construction plus bluesy comme “The Succubus”, “The Malevolent” ou “Pandemic Herb”.

Oserez-vous pousser la porte de la cabane au fonds du vallon, soulever le rideau de perles et pénétrer dans la masure ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
20/04/2017 19:55
Keyser a écrit : Même si le black metal n'est pas né en Norvège Clin d'oeil

bourde corrigée. Clin d'oeil
Le choix du groupe de la première chronique est fortuit, c'était pas un remerciement déguisé.
Keyser citer
Keyser
20/04/2017 08:32
1ère chronique de notre nouvelle recrue, bienvenue!

Même si le black metal n'est pas né en Norvège Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Keiser
Black Metal
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Keiser
Keiser
Black Metal - Norvège
  

vidéos
Pandemic Herb
Pandemic Herb
Keiser

Extrait de "The Succubus"
  

tracklist
01.   Morbid Manifestation
02.   The Malevolent
03.   White Shadows
04.   World Collide
05.   Into The Abyss
06.   Pandemic Herb
07.   Eye Of Syphilis
08.   The Succubus
09.   Vultures

Durée : 46 min.

line up
parution
1 Mars 2017

Essayez aussi
Urgehal
Urgehal
Ikonoklast

2009 - Season of Mist
  
Antaeus
Antaeus
Cut Your Flesh and Worship Satan

2000 - Baphomet Records
  
Furia
Furia
Marzannie, królowej Polski

2012 - Pagan Records
  
Immortal
Immortal
Pure Holocaust

1993 - Osmose Productions
  
Isgärde
Isgärde
Jag enslig skall gå

2016 - Symbol Muzik
  

The Arson Project + Warfuck
Lire le live report
Asyndess
L'Accomplissement
Lire la chronique
Fleshdoll
Hearts Of Darkness
Lire la chronique
Malevolent Creation
Stillborn
Lire la chronique
Withdrawal
Undiluted Fervour (EP)
Lire la chronique
Lex Riders, rétrospective
Lire l'interview
Mental Disease
Non Serviam (EP)
Lire la chronique
C'est quoi le trve black metal ? Un yaourt nature (pardi) !
Lire le podcast
Sinister
Syncretism
Lire la chronique
Deez Nuts
Binge & Purgatory
Lire la chronique
Lamb Of God
The Duke (EP)
Lire la chronique
Pagan Megalith
Viharjárás
Lire la chronique
Armament : Etre Thrash en Inde
Lire l'interview
Smash Hit Combo
Playmore
Lire la chronique
Nicolas Merrien pour la sortie du livre "Black Sabbath - Children Of The Grave"
Lire l'interview
Nicolas Merrien
Black Sabbath - Children Of...
Lire la chronique
Conan + Downfall of Gaia
Lire le live report
Bloodhammer
Kuusi hymniä syvyyksistä
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Rot Prophet
Lire la chronique
Razend
White Goat 2
Lire la chronique
Keiser
The Succubus
Lire la chronique
While She Sleeps
You Are We
Lire la chronique
Martröð
Transmutation Of Wounds (EP)
Lire la chronique
Memoriam
For The Fallen
Lire la chronique
Artificial Brain
Infrared Horizon
Lire la chronique
Hierophant
Mass Grave
Lire la chronique
Gorephilia
Severed Monolith
Lire la chronique
Novembers Doom
Hamartia
Lire la chronique
Nécropole
Nécropole (Compil.)
Lire la chronique
Wolfnacht
Ypervoreia
Lire la chronique