chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
79 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Wolfbrigade - Run With The Hunted

Chronique

Wolfbrigade Run With The Hunted
Vingt-deux ans de carrière et pas un seul album de Wolfbrigade chroniqué ici sur Thrashocore. Triste constat pour l’un des groupes de Crust les plus efficaces qu’ai porté la prolifique scène scandinave. La sortie il y a quelques jours de son neuvième album était donc l’occasion idéale pour enfin dresser quelques lignes au sujet d’une formation qui, au même titre qu’un Skitsystem ou un Anti-Cimex, mérite très clairement de figurer dans nos colonnes.
Paru pour la seconde fois consécutive sur Southern Lords Records, ce nouvel album intitulé Run With The Hunted est aujourd’hui illustré par Karmazid (Urfaust, Venefixion, Wederganger...). Malgré de très fortes similitudes avec les artworks passés, cette couleur rouge ainsi que ce coup de crayon plus sombre et incisif rendent la chose enfin digne d’intérêt là où les travaux précédents étaient, il faut bien l’avouer, un brin convenus.

En activité depuis 1995, d’abord sous le nom de Wolfpack, les Suédois ont essuyé tout au long de cette période de nombreux revers (changement de line-up, maladie, hiatus...) allant même jusqu’à cesser toute activité entre 2004 et 2007. Autant de moments compliqués qui n’ont pourtant pas réussi à entacher cette rage, cette énergie et cette puissance qui caractérisent depuis plus de vingt ans la musique de Wolfbrigade.

Bouclé en moins de trente minutes, Run With The Hunted reprend absolument toutes les ficelles d’un genre balisé à l’extrême. Une approche simple mais radicale qui n’a pas vraiment évolué depuis le début des années 80 et l’émergence de formations telles que Discharge, Asocial, Amebix ou The Varukers. On retrouve ainsi tout ce qui caractérise le style à commencer par de savoureux riffs Punk/Hardcore ultra speed, une batterie survoltée enchainant les séquences de tchouka-tchouka et autres d-beat des familles, des mélodies amères et absolument épiques ("Warsaw Speedwolf", "No Reward", "Kallocain" et cette espèce de flamboyance d’une autre temps, "Feral Blood" ou encore "Under The Bell") ainsi qu’une voix arrachée assénant des paroles toujours aussi sombres et désespérées. Rien de neuf dans tout cela mais un savoir-faire bien réel qui aujourd’hui encore n’est plus à démontrer. Efficace de bout en bout, ce nouvel album de Wolfbrigade n’est rien d’autre qu’une puissante décharge électrique balancée en plein cœur, un brûlot Punk/Hardcore joué par des Hardos qui ont probablement passés leur jeunesse à écouter trop fort les albums de Motörhead et Entombed (à l’image de ces moments de pur rock’n’roll que sont "Nomad Pack" à 1:17, "Kallocain" à 1:53 ou encore ce riffs principal de "Return To None" à se frapper la tête contre les murs...), des gamins animés par une hargne sincère et qui, vingt-ans plus tard, continuent de porter bien haut l’étendard d’un genre qu’ils ont eux-mêmes fait perdurer.

Aidé par une production particulièrement solide (alliant puissance et rugosité) signée du duo Fredrik Nordström et Henrik Udd (Fredman Studio) et du célèbre Tomas Skogsberg (Sunlight Studio), Wolfbrigade assoit sans conteste sa supériorité dans un genre quelque peu délaissé par les grosses pointures scandinaves (une dizaine d’années que Disfear et Skitsystem n’ont plus rien sorti...). Si Run With The Hunted ne surprendra absolument personne, ses compositions ultra efficaces, ce rythme particulièrement soutenu et pourtant varié et surtout cette rage inextinguible en font un véritable défouloir à prendre tel quel, sans prise de tête. Un disque en forme d’uppercut et dont la sentence ne tarde pas à tomber. Victoire par KO.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

dantefever citer
dantefever
05/05/2017 16:04
La grosse branlée ! La putain d’efficacité qui ne redescend jamais

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wolfbrigade
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (13)  7.45/10

plus d'infos sur
Wolfbrigade
Wolfbrigade
Crust - 1995 - Suède
  

tracklist
01.   Nomad Pack  (02:14)
02.   Warsaw Speedwolf  (2:34)
03.   Lucid Monomania  (02:22)
04.   No Reward(  (02:34)
05.   Kallocain  (04:18)
06.   Return To None  (02:31)
07.   War On Rules  (01:57)
08.   Feral Blood  (01:58)
09.   Under The Bell  (02:59)
10.   Dead Cold  (03:25)

line up
parution
28 Avril 2017

Essayez aussi
Driller Killer
Driller Killer
Fuck The World

1997 - Osmose Productions
  
Loud Pipes
Loud Pipes
The Downhill Blues

1997 - Osmose Productions
  
Cursed
Cursed
Two

2005 - Goodfellow Records
  
Disfear
Disfear
Misanthropic Generation

2003 - Relapse Records
  
Disfear
Disfear
Live The Storm

2008 - Relapse Records
  

Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique
Looking For An Answer
Dios Carne
Lire la chronique
Godflesh
Post Self
Lire la chronique
Weregoat
Pestilential Rites Of Infer...
Lire la chronique