chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Smash Hit Combo - Playmore

Chronique

Smash Hit Combo Playmore
Il y a des groupes pour lesquels on a le coup de foudre immédiat et d’autres qu’on apprend à aimer avec le temps. Il y a des groupes qu’on adore ou qu’on déteste mais qui ne laissent pas indifférent. Il y a des groupes qui revendiquent l’influence des pères fondateurs du Metal et d’autres dont l’histoire démarre avec Limp Bizkit.

Smash Hit Combo est un quintet de Rapcore pas comme les autres. Il a développé un univers personnel et inédit et qui rénove en profondeur l’édifice du Metal de papa. SHC ne se contente pas de passer une couche de peinture et changer la moquette, il casse les vieux murs de brique et bâtit une nouvelle maison en béton brut, peinte tout en blanc. Il y met des écrans géants, des consoles et des frigos pleins de vodka dans toutes les pièces.

Cinq mecs, entre 25 et 30 ans, pas vraiment décidés à grandir, et qui ont pourtant déjà vécu bien plus de choses qu’une bonne partie des quadras que je connais. Ils ont fondé un groupe, sorti trois albums autoproduits (et deux EP), créé leur propre label, leur propre boîte de prod, tourné des dizaines de vidéos (et attention, je parle pas de montages foireux comme on en voit par centaines sur Youtube mais de clips scénarisés alliant créativité, cohérence avec leur univers et maîtrise technique), tourné dans une bonne partie de l’Europe, au Canada, en Russie et au Japon, bu plus de vodka qu’une communauté de bûcherons russes et réuni une solide fanbase.

Smash Hit Combo, ce n’est pas juste un groupe de Metal, c’est un concept. Des mecs qui osent les lyrics en français, qui mélangent sans complexe Metal, Rap, HxC et Djent. Des mecs qui innovent, mettent leurs couilles sur la table et assument à 200% leur spécificité.
Des mecs capables de déclarer en interview :
“L'archétype du vieux groupe c'est SLAYER, Je trouve que c'est chiant, ils ont jamais changé. On se sentira vieux à partir du moment où on dira "c'était mieux avant, la musique", pour moi les vieux groupes c'est ceux qui n'ont pas réussi à évoluer et qui vont avoir le discours de "mon époque c'était la meilleure et la tienne elle est nulle". Je pense que c'est à ce moment que tu devient un musicien fainéant. Tu te reposes sur tes acquis et évoluer ça ne sert plus à rien parce que ton époque c'est la meilleure. Alors que non, ce n'est pas ça. La musique elle change et si t'es pas là pour changer avec, les gens ne s'intéressent plus à ta musique. Ou alors tu es une icône qui a créé un mouvement et tu peux te permettre ce genre de discours.”

Pour vous faire une idée par vous-même, leur troisième album, Playmore, sorti en 2015 est à ce jour le projet le plus abouti des alsaciens. C’est un disque consacré au temps qui passe et aux responsabilités qu’on doit prendre quand on passe le difficile cap de l’âge adulte. Car tu le sais, toi qui as eu trente ans il y a peu, vieillir ça fait parfois un peu chier. Tous tes potes se rangent, trouvent un job, font des mômes et arrêtent de faire la fête, tu commences à te remettre en question, tu traverses la crise de la trentaine. Un passage de l’insouciance à une vie de responsabilités. Mais comme Smash Hit Combo n’est pas un groupe pour emo dépressifs, le gang nous dispense d’une énième complainte aussi mielleuse qu’une oreille mal lavée. Retro gammers branchés Jap’anim, Otaku et tout le tremblement, le gang multiplie les références à leur univers de prédilection. Leurs chansons sont une collection de citations et de punchline tirées de l’univers Geek. Le jeu vidéo n'est pas juste un prétexte à quelques rimes, c'est le motto de SMASH HIT COMBO. Depuis Next Level, la démo de 2005, le gang observe le monde à travers le filtre du jeu. Playmore, c'est une musique qui ressemble à l'univers qui l'a inspirée. On se croirait dans un film de Zack Snyder ou des frères Wachowski Des explosions, de la violence, un groove qui repose sur les sensations et les chocs, un rythme syncopé, saccadé, asynchrone. Guitares et basses saturées, batterie triggée, son compressé. Le contraire d'une musique reposante. Les lyrics sont en français, alternant screaming, growl et chant clair. La multiplication des voix ne nuit pas à l'intelligibilité, au service de textes justes, bourrés de références ("Time Attack") et pas dénués d'humour.

Ne nous voilons pas la face, le son de Smash Hit Combo n’est pas fait pour toutes les oreilles. Le Rapcore c’est spécial, le Djent c’est spécial, c’est le genre qu’on aime ou qu’on déteste. Cependant, si vous me demandez vers quoi le Metal pourrait évoluer dans les années à venir, je pense qu’une partie de la réponse tient dans les compos de Smash Hit Combo.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
24/04/2017 17:37
Mera a écrit : Au delà du fait que je suis pas particulièrement d'accord avec ce bout d'interview

J'ai été un peu salaud avec eux, ils étaient plus modérés que ça dans l'interview intégrale. L'extrait ne leur rend pas vraiment justice...

L'intégrale est là :
http://www.metal-impact.com/index.php?name=Interviews&req=showcontent&id=690

J'ai prévu de les réinterviewer en juin à l'occasion de la sortie de leur nouvel album...la nouvelle interview sera bien sûr publiée sur Thrasho...
Mera citer
Mera
24/04/2017 12:35
Au delà du fait que je suis pas particulièrement d'accord avec ce bout d'interview mais que je m'entendrais probablement très bien avec ces mecs (même culture toussa, j'ai à peu près toutes les références dans les lyrics Mr Green ), je trouve juste ça pas hyper intéressant du tout, musicalement parlant. Je me suis forcé à allé au bout mais c'est quand même très bof...
MoM citer
MoM
23/04/2017 22:41
dantefever a écrit :
Honte à moi, je n'ai jamais réussi à apprécier vraiment Death ... J'aime bien Symbolic, mais sans plus ... Opprobre sur moi


Un jour, peut-être, connaîtras-tu cette épiphanie que j'ai eue à deux reprises, d'abord le combo "Leprosy / Spiritual Healing / Human" (grosse préférence pour Human à l'époque), puis la branlée avec Symbolic et, surtout, The Sound of Perseverance (pour ce dernier, claque plus lente, plus progressive, une évidence que j'ai ressentie peu à peu).

Ou alors, non, jamais. C'est comme ça Sourire
dantefever citer
dantefever
22/04/2017 13:56
MoM a écrit : dantefever a écrit : Tu as les mots.
Après, je pense tout de même que le vieillissement de la musique n'est pas systématique, dans le sens où tout ne pourra pas être qualifié de "rock à papa". Plus de gens apprécieront le rock des 60' que Slayer, même dans 20 ou 30 ans je pense. C'est simplement une musique plus radicale. M'enfin ça change rien au fait que tu as 100% raison, si la musique est bonne, on s'en fout complètement.

Au fond, la différence c'est que dans 20 ans, personne se se rappellera de SHC, alors que Slayer sera, à mon avis, toujours écouté.


Purée mais la fin de ton message, c'est clairement ça ! Parce que les mecs ont rien créé ni fédéré. En faisant du communautaire ultra-restrictif comme là, ils ne s'inscrivent pas dans la durée mais dans l'instantané. Slayer, quoi qu'on en dise, reste une référence car il a su capter une émotion générale dans l'instant, et poser les bases pour que ça perdure ensuite.
La même avec Death, qui est l'exemple type du mec qui a su tenir la route tout au long de sa carrière. Sauf que Death, plus que Slayer, a su remettre en question ses acquis pour évoluer et proposer des musiques encore plus différentes - et être aujourd'hui une référence très ouverte.


Honte à moi, je n'ai jamais réussi à apprécier vraiment Death ... J'aime bien Symbolic, mais sans plus ... Opprobre sur moi
MoM citer
MoM
22/04/2017 13:08
dantefever a écrit : Tu as les mots.
Après, je pense tout de même que le vieillissement de la musique n'est pas systématique, dans le sens où tout ne pourra pas être qualifié de "rock à papa". Plus de gens apprécieront le rock des 60' que Slayer, même dans 20 ou 30 ans je pense. C'est simplement une musique plus radicale. M'enfin ça change rien au fait que tu as 100% raison, si la musique est bonne, on s'en fout complètement.

Au fond, la différence c'est que dans 20 ans, personne se se rappellera de SHC, alors que Slayer sera, à mon avis, toujours écouté.


Purée mais la fin de ton message, c'est clairement ça ! Parce que les mecs ont rien créé ni fédéré. En faisant du communautaire ultra-restrictif comme là, ils ne s'inscrivent pas dans la durée mais dans l'instantané. Slayer, quoi qu'on en dise, reste une référence car il a su capter une émotion générale dans l'instant, et poser les bases pour que ça perdure ensuite.
La même avec Death, qui est l'exemple type du mec qui a su tenir la route tout au long de sa carrière. Sauf que Death, plus que Slayer, a su remettre en question ses acquis pour évoluer et proposer des musiques encore plus différentes - et être aujourd'hui une référence très ouverte.
dantefever citer
dantefever
22/04/2017 10:26
MoM a écrit : Slayer, chiant et qui a jamais changé ?

Je ne suis pas fan de Slayer, mais il suffit de voir Show No Mercy, puis Reign in Blood, Seasons in the Abyss et Undisputed Attitude pour voir que, oui, ça a changé. Bon, Repentless est un album que je trouve fainéant, mais c'est une autre histoire.

Quand un jeune groupe parle de "vieux", tout de suite ça fait clivage générationnel ; et c'est con. C'est exactement pareil qu'à l'époque des Slayer, dans les années 80, où les "p'tits cons" s'envoyaient comme des imbéciles sur le Thrash naissant en envoyant chier le Rock des 60's en disant "c'est du rock à papa".

Maintenant, on a des coreux ou des Djent maniacs qui vont dire "notre actualité est super, le Thrash c'est du rock à papa" et ils auront tort à moitié. Si pour eux "rock à papa = moisi, chiant et nostalgique", alors non ça ne va pas. Mais, soyons sincères, le metal des années 80 est même en passe de devenir "rock à papy" vu que ceux qui avaient 20 ans en 87 en ont 50 aujourd'hui. Papy jeune, certes.

Tout ça pour dire : tant que la musique est bonne, on s'en ballek de l'époque. Je comprends leur discours mais, en effet, il fait prétentieux.
Puis suffit de voir le clip "In Game"... Ah ouais ? Je comprends que ça fasse "petit con" Gros sourire Je suis un joueur, mais là ça fait vraiment putassier. Pour racoler du geek qui se veut branché et divergent.
Il leur faut vraiment poser leur style, et arrêter de faire du "regardez on est jeunes mais on est conscient" parce que c'est maladroit et que ça dessert totalement leur propos. On dirait Starrysky, dans le principe : https://www.youtube.com/watch?v=iVJmZ7KlLT4

Je sens du communautarisme chez SHC, le jeu vidéo semble juste être là pour dire "ouaiiiis on comprend tes galères" sans jamais réellement réfléchir à ce que ce medium peut apporter à la musique.


Tu as les mots.
Après, je pense tout de même que le vieillissement de la musique n'est pas systématique, dans le sens où tout ne pourra pas être qualifié de "rock à papa". Plus de gens apprécieront le rock des 60' que Slayer, même dans 20 ou 30 ans je pense. C'est simplement une musique plus radicale. M'enfin ça change rien au fait que tu as 100% raison, si la musique est bonne, on s'en fout complètement.

Au fond, la différence c'est que dans 20 ans, personne se se rappellera de SHC, alors que Slayer sera, à mon avis, toujours écouté.
MoM citer
MoM
22/04/2017 08:11
Slayer, chiant et qui a jamais changé ?

Je ne suis pas fan de Slayer, mais il suffit de voir Show No Mercy, puis Reign in Blood, Seasons in the Abyss et Undisputed Attitude pour voir que, oui, ça a changé. Bon, Repentless est un album que je trouve fainéant, mais c'est une autre histoire.

Quand un jeune groupe parle de "vieux", tout de suite ça fait clivage générationnel ; et c'est con. C'est exactement pareil qu'à l'époque des Slayer, dans les années 80, où les "p'tits cons" s'envoyaient comme des imbéciles sur le Thrash naissant en envoyant chier le Rock des 60's en disant "c'est du rock à papa".

Maintenant, on a des coreux ou des Djent maniacs qui vont dire "notre actualité est super, le Thrash c'est du rock à papa" et ils auront tort à moitié. Si pour eux "rock à papa = moisi, chiant et nostalgique", alors non ça ne va pas. Mais, soyons sincères, le metal des années 80 est même en passe de devenir "rock à papy" vu que ceux qui avaient 20 ans en 87 en ont 50 aujourd'hui. Papy jeune, certes.

Tout ça pour dire : tant que la musique est bonne, on s'en ballek de l'époque. Je comprends leur discours mais, en effet, il fait prétentieux.
Puis suffit de voir le clip "In Game"... Ah ouais ? Je comprends que ça fasse "petit con" Gros sourire Je suis un joueur, mais là ça fait vraiment putassier. Pour racoler du geek qui se veut branché et divergent.
Il leur faut vraiment poser leur style, et arrêter de faire du "regardez on est jeunes mais on est conscient" parce que c'est maladroit et que ça dessert totalement leur propos. On dirait Starrysky, dans le principe : https://www.youtube.com/watch?v=iVJmZ7KlLT4

Je sens du communautarisme chez SHC, le jeu vidéo semble juste être là pour dire "ouaiiiis on comprend tes galères" sans jamais réellement réfléchir à ce que ce medium peut apporter à la musique.
dantefever citer
dantefever
21/04/2017 19:44
Ce discours de petit con, ça me fout des boutons ... Ou comment justifier l'arrivisme et l'opportunisme, sans le moindre respect pour les fondateurs. Et on s'étonne que ce genre de musique soit taxée d'adolescente et d'immature ...
m.Kekchoz citer
m.Kekchoz
21/04/2017 16:46
C'est marrant leur discours sur l'évolution, ça fait très "faites ce que je dis, pas ce que je fais"

Sinon SHC ça fait le job en live et c'est très vite lassant sur album. Et je pense notamment à cause du flow des chanteurs qui ont toujours la même façon de rapper et toujours le même placement "ta ta ta tata tata ta, ta ta ta tata tata ta" etc. Ca rend la chose très redondante.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Smash Hit Combo
Rapcore
2015 - Dark Tunes
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  8.04/10

plus d'infos sur
Smash Hit Combo
Smash Hit Combo
Rapcore - France
  

vidéos
Plan B
Plan B
Smash Hit Combo

Extrait de "Playmore"
  
Quart de siècle
Quart de siècle
Smash Hit Combo

Extrait de "Playmore"
  
Baka
Baka
Smash Hit Combo

Extrait de "Playmore"
  
In Game
In Game
Smash Hit Combo

Extrait de "Playmore"
  

tracklist
01.   In Game
02.   Sous Pression
03.   Baka
04.   Quart de siècle
05.   Time Attack
06.   B3T4
07.   Animal Nocturne
08.   Déphasé
09.   Le vrai du faux
10.   Irréversible
11.   48h
bonus track : Plan B

Durée : 42 min.

parution
24 Mars 2015

Essayez aussi
Body Count
Body Count
Body Count

1992 - WEA
  

Point Mort
Look At The Sky (EP)
Lire la chronique
Mørkt Tre
To the Graves of Smoldering...
Lire la chronique
Krimh
Gedankenkarussell
Lire la chronique
Aura Noir + Necroblood + Occvlta
Lire le live report
Au-Dessus
End Of Chapter
Lire la chronique
Mutoid Man
War Moans
Lire la chronique
Nortt
Gudsforladt
Lire la chronique
Morfin
Consumed By Evil
Lire la chronique
Oceano
Revelation
Lire la chronique
Soundgarden
Superunknown
Lire la chronique
Deflesher - Interview pour l'album "Ossuary"
Lire l'interview
Black Sabbath
Black Sabbath
Lire la chronique
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave
Lire la chronique
Essaie de ne pas te suicider !!!
Lire le podcast
Insidious one
Хочу, чтобы все умерли...
Lire la chronique
Deflesher
Ossuary
Lire la chronique
Obelyskkh
The Providence
Lire la chronique
The Furor
Cavalries Of The Occult
Lire la chronique
Slaamaskin
2016 (EP)
Lire la chronique
Nicolas Muller
Abécédaire pour les musicie...
Lire la chronique
In Death...
The Devil Speaks
Lire la chronique
Nargaroth
Era of Threnody
Lire la chronique
Skáphe
Untitled (EP)
Lire la chronique
Neverlight Horizon
Dead God Effigies
Lire la chronique
Sabbath Assembly
Rites of Passage
Lire la chronique
Black Sabbath
Forbidden
Lire la chronique
Unchained
Chasing Shadows
Lire la chronique
Feller Buncher
203040 (EP)
Lire la chronique
Smoke Mountain
Smoke Mountain (EP)
Lire la chronique
No One is Innocent + Tagada Jones + Ultra Vomit
Lire le live report