chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
53 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Diablo - Eternium

Chronique

Diablo Eternium
Deux ans après la découverte d’Insomnium, un autre groupe venu tout droit de Finlande m’a tendu les bras, comment résister à l’appel Nordique ? Portant le nom de Diablo, le nom du groupe peut prêter à confusion pour certains, primo le fameux jeu de bourrinage de souris de chez Blizzard (je pense au zigoto qui tente de faire recherche du groupe sur le net) et secundo nan ce n’est pas un groupe de true brutal black, bien au contraire, un groupe très facile d’accès où les mélodies sont omniprésentes. A l’instar d’Insomnium, nous avons en effet droit à un death mélodique mais qui cependant ne puise pas toutes ses influences dans les groupes de Gothenburg. Le style se rapprocherait plus d’un Fear Factory qui tendrait vers un Soilwork, la musique jouée ayant un côté assez moderne presque néo où certains riffs (de même que la voix) très basiques passent aux leads heavy qui te collent aux oreilles. Ce Eternium, troisième galette des Finlandais, arrive 2 ans après un Renaissance plus ou moins bon, et confirme la progression de Diablo.

Eternium dès les premières notes jouées de « Symbol Of Eternity » envoie un bol d’air frais à l’auditeur, et çà rien qu’avec des riffs relativement simples ponctués de mélodies bien accrocheuses et d’un solo bien technique remettant les choses au clair quant aux capacités des gratteux. Tout l’album est un paquet cadeau de bonnes idées (en espérant que papa noël n’ait pas oublié mes playmobils pour ce soir), des riffs heavy avec une batterie jouissive où le chanteur/gratteux se lâche au chant et le varie de façon assez étonnante tout au long de l’album, écoutez donc « Faceless » très « Fear Factoriesque » et son chant clair assez surprenant ou « Lovedivided » : un titre qui accrocherait même les oreilles de ta mamie au réveillon avec ses mélodies plus qu’entêtantes et je ne parle même pas de « In Flesh » et de son refrain simplement énormissime !
Le chant étonnera surtout sur « Queen Of Entity », titre lent avec comme leitmotiv des mélodies mélancoliques et l’apparition d’un chant féminin splendide au refrain qui n’en laissera pas indifférent. Cependant malgré une majorité de bons titres, le single « Read My Scars » pourrait en effrayer plus d’un avec un clavier assez affreux, et un titre très typé « néo » mais heureusement le solo de fin redonnera les sourire.

Diablo arrive à maîtriser quasi parfaitement le passage du côté agressif au côté calme, avec son lot d’émotions, de mélodies et de parties prenantes. Les passages de lead, en étonneront plus d’un et rappelleront les influences suédoises; les rythmes headbangant feront la joie de certains. Mais ne nous vous attendez pas à des passages bien brutaux, la musique se veut assez « easy-listening » et pourrait en ennuyer quelques uns, tout particulièrement sur la fin. Quoiqu’il en soit, Diablo nous offre un bon album de death mélodique, avec son lot de bonnes idées et une production excellente. Pour vous faire une opinion je vous invite à aller sur le site du groupe qui propose des extraits pour chaque titre de l’album.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

citer
edd
21/04/2007 09:43
euh ... petite info, g mon solist qui a le msn du chanteur de diablo, leur influence sont plus orienté vers un messhugah ke vers FF mais j'avoue que sur une certaine zik on a l'impression d'avoir un son midi tout foiré...
Evil_Nick citer
Evil_Nick
26/12/2004
je viens d'écouter les mp3 dispos et je partage totalement ton avis : c'est assez riche au niveau des influences du death mélodique au néo en passant par l'indus à la FF voire même le goth sur "queen of entity". le côté easy-listening peut etre un peu déroutant mais j'aime bien.

un de mes prochains achats assurément. merci pour la découverte Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Diablo
Neo/Death mélodique
2004 - Gaga Goodies
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines : (6)  8.21/10

plus d'infos sur
Diablo
Diablo
Neo/Gothic/Death mélodique - 1999 - Finlande
  

tracklist
01.   Symbol Of Eternity
02.   Read My Scars
03.   Queen Of Entity
04.   Lovedivided
05.   Faceless
06.   The Preacher
07.   In Flesh
08.   Black Swan
09.   Omerta
10.   Shape Shifter
11.   Reptiles

line up
voir aussi
Diablo
Diablo
Mimic47

2006 - Gaga Goodies
  

Essayez aussi
Unanimated
Unanimated
In The Forest Of The Dreaming Dead

1993 - No Fashion Records
  
Carcariass
Carcariass
E-xtinction

2009 - Great Dane Records
  
The Elysian Fields
The Elysian Fields
12 Ablaze

2001 - Black Lotus Records
  
Nightrage
Nightrage
Wearing A Martyr's Crown

2009 - Lifeforce Records
  
At The Gates
At The Gates
Slaughter Of The Soul

1995 - Earache Records
  

Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique