chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Genocide Shrines - Manipura Imperial Deathevokovil: Scriptures Of Reversed Puraana Dharmurder

Chronique

Genocide Shrines Manipura Imperial Deathevokovil: Scriptures Of Reversed Puraana Dharmurder
Il aura fallu trois longues années aux sri lankais de Genocide Shrines pour donner une suite à l’excellent Devanation Monumentemples, premier EP prometteur s’inscrivant dans une démarche relativement similaire à celle des Canadiens de Blasphemy, Antichrist, Revenge et finalement celle d’une bonne partie de la scène Black bestiale. Il y a bien eu un split en compagnie de leurs compatriotes de Manifestator mais il s’agissait seulement d’un enregistrement live (un genre auquel je porte finalement très peu d’attention) proposant, à l’exception de deux titres inédits repris ici en version studio, un mélange de morceaux justement issus de ce premier EP et de reprises d’Archgoat ("Lord Of The Void") et Sarcofago ("I.N.R.I.").

Intitulé Manipura Imperial Deathevokovil: Scriptures Of Reversed Puraana Dharmurder, ce premier album est paru dans un premier temps en CD et cassette via le label Vault Of Dried Bones (Eggs Of Gomorrh, Recluse, Mitochondrion, Weregoat…) avant d’être pressé quelques mois plus tard en vinyle par Iron Bonehead Productions. L’artwork est quant à lui signé Joel Santiago aka Necronos qui a notamment collaboré il y a quelques années avec les Philippins de Deiphago.

Voilà pour les présentations d’usage. Passons à ce qui nous intéresse davantage, le contenu. Alors, est-ce que les quelques années qui séparent ces deux sorties auront été l’occasion pour Genocide Shrines de mûrir sa recette, peaufiner son style et affûter son identité afin de tirer encore davantage son épingle du jeu ? Et bien oui et non. Oui car sur la forme, la musique des sri lankais s’est clairement affinée, devenant encore un peu plus redoutable avec le temps et l’expérience. Non car c’est bien là la seule véritable nuance entre les quelques titres de Devanation Monumentemples et ceux de ce premier album qui vient lui emboîter le pas.

Enregistré une fois de plus aux Blasphemous War Goat studios, Manipura Imperial Deathevokovil: Scriptures Of Reversed Puraana Dharmurder bénéficie d’une meilleure production que son prédécesseur. Pas nécessairement plus lisible pour le péquin moyen peu habitué à ce genre d’albums dense et opaque (c’est encore le cas ici avec ces guitares étouffées, cette batterie plus largement mise en avant et ces voix bestiales (pré)dominantes), celle-ci s’avère néanmoins plus imposante. Une puissance et une agressivité décuplées qui vont vite faire de ce premier album un monstre encore plus terrifiant que le pourtant pas très rigolo Devanation Monumentemples.
S’il y a donc du mieux côté production, d’un point de vue strictement musical on ne peut pas dire que Genocide Shrines ait apporté quoi que ce soit de nouveau à sa recette. On retrouve d’abord ces fameux interludes aux sonorités typiquement asiatiques. Celles-ci prennent la forme de séquences plus ou moins courtes (entre deux et quatre minutes) identifiées une fois encore sous l’appellation "Pillar 1 / 2 / 3") où l’on y devine d’occultes et sombres cérémonies religieuses (rites, sacrifices, viols, magie d’un autre temps...). Ces quelques moments concourent - par ces sonorités exotiques - à la mise en place d’une atmosphère toute particulière que l’on retrouve encore assez peu chez les autres groupes (tous ceux qui ne viennent pas d’Asie) officiant dans le même registre. Il y a bien quelques formations telles qu’Aum, entité française dont le premier album est sorti récemment chez Iron Bonehead, qui n’hésitent pas à s’inspirer elles aussi des religions dites dharmiques mais cela reste aujourd’hui encore assez rare. Un trait d’identité fort qui apporte à Genocide Shrines un petit plus indéniable.
Et puis surtout, son Black/Death bestial et primitif se partage toujours entre passages sanglants et destructeurs menés la rage au ventre ("Militant Thrishul: Eradiction Puja" à 0:12, "Subterranean Katacomb, Termination Temple: Henotheistic Primal Demiurge" à 0:17, "Ethnoheretical Padmavyuha Consecration" et sa mise en route fulgurante, le très organique "Gas.Mask.Gauthama: And Other Raavanic Résurrections" et ainsi de suite...) et séquences post-apocalyptiques d’une lourdeur particulièrement suffocante ("Militant Thrishul: Eradiction Puja" à 2:05, "Subterranean Katacomb, Termination Temple: Henotheistic Primal Demiurge" à 2:44, "Ethnoheretical Padmavyuha Consecration" à 2:31, l’écrasant "Hurl Burning Spears To Exhume The Raavanic Throne Of Sivvhela Retaliation", etc). Un mélange des genres qui n’a rien de bien nouveau et que l’on a tous déjà entendu 1000 fois ailleurs mais qui dans le cas présent apporte néanmoins une certaine personnalité là où l’essentiel des formations officiant dans ce registre (N.B : Black/Death bestial) passent effectivement l’essentiel de leur temps à mitrailler sur tout ce qui bouge sans jamais lever le pied.

Usant des mêmes ficelles et rouages que sur son premier EP, Genocide Shrines livre avec Manipura Imperial Deathevokovil: Scriptures Of Reversed Puraana Dharmurder un premier album tout aussi réussit mais surtout encore un peu plus convaincant grâce à une production plus puissance et impitoyable. Le groupe qui n’a pas la prétention de révolutionner quoi que ce soit, continue cependant d’apporter un peu de fraîcheur à une scène où, par définition, seule l’idée de tout annihiler domine. Genocide Shrines ne déroge pas particulièrement à cette idée mais s’applique à l’exécuter avec davantage de subtilité. Certes, le résultat est peut-être moins éprouvant, moins impressionnant et moins jusqu’au-boutiste mais grâce à ces sonorités toutes particulières et ces séquences incroyablement pesantes, les Sri Lankais prouvent qu’il est possible d’offrir autre chose sans pour autant sacrifier au chaos et à la destruction.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Genocide Shrines
Black / Death Metal
2015 - Vault Of Dried Bones
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Genocide Shrines
Genocide Shrines
Black / Death Metal - 2011 - Sri Lanka
  

tracklist
01.   Pillar I: Deimetrical Satanic Dasayoga  (01:50)
02.   Militant Thrishul: Eradiction Puja  (05:49)
03.   Subterranean Katacomb, Termination Temple: Henotheistic Primal Demiurge  (06:01)
04.   Ethnoheretical Padmavyuha Consecration  (06:40)
05.   Pillar II: Rape Of The Kamadhenu  (02:01)
06.   Hurl Burning Spears To Exhume The Raavanic Throne Of Sivvhela Retaliation  (06:43)
07.   Gas.Mask.Gauthama: And Other Raavanic Resurrections  (03:13)
08.   Aerialdishamanic Bonethrone Omega: Aryaputhra Ascension  (03:42)
09.   Pillar III: Triumphing Of The Three Worlds  (03:47)

Durée : 39:46

line up
parution
18 Avril 2015

voir aussi
Genocide Shrines
Genocide Shrines
Devanation Monumentemples (EP)

2012 - Cyclopean Eye Productions
  

Essayez aussi
Unanimated
Unanimated
Ancient God Of Evil

1995 - No Fashion Records
  
Mephistopheles
Mephistopheles
Death Unveiled

2003 - Remedy Records
  
Immemoreal
Immemoreal
Temple Of Retribution

2001 - Blackend Records
  
Gravetemple
Gravetemple
Impassable Fears

2017 - Svart Records
  
Necrophobic
Necrophobic
The Third Antichrist

1999 - Hammerheart Records
  

Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy - Interview
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique
Les reprises BLACK METAL (Björk / Radiohead / Foufoune...) POURQUOI ?
Lire le podcast
Les sorties de 2017
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Kawir
Exilasmos (Εξιλασμός)
Lire la chronique
Incantation
Profane Nexus
Lire la chronique
Nephren-Ka
La Grande Guerre de l'Epice
Lire la chronique