chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nicolas Muller - Abécédaire pour les musiciens en galère

Chronique

Nicolas Muller Abécédaire pour les musiciens en galère (Livre)
La vie de musicien n’est pas une sinécure. Alors pour éviter de cuisantes déconvenues, il est préférable de bien savoir où l’on met les pieds avant de tout plaquer et tailler la route avec comme but de devenir le prochain Tony Iommi, Eddy Van Halen ou Bruce Dickinson. Musicien. habité par la passion, le plaisir pour seule récompense et la muse de la création pour seule compagne, vous arpentez les routes dans un van crasseux avec une bande de chevelus puants dans le but de passer une heure de pied total à jouer devant un public plus ou moins nourri. Vingt trois heures de souffrance, de malbouffe, de privation de sommeil et d’ennui, une heure de plénitude.

Etre un artiste n’est pas donné à tout le monde, non pas parce qu’il faut être doté à la naissance d’une quelconque fibre artistique dispensée à un poignée d’élus, mais parce que le sacrifice réclamé en contrepartie est tel qu’il faut vraiment être très motivé pour accepter le deal.

L’équation est cruelle, ce n’est que l’une des nombreuses leçons de ce livre d’apprentissage en forme d’abécédaire écrit par Nicolas Muller, alias Ranko, batteur de son état, ayant massacré les fûts pour (notamment) : OTARGOS, SVART CROWN, SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE, ARTEFACT. Après plusieurs années de participation active aux groupes susmentionnés, le musicien prend une retraite anticipée, ralentit le rythme et couche son expérience sur le papier. Conscient que sa petite carrière ne justifie pas encore la rédaction d’une autobiographie, l’auteur choisit le format, plus ludique, de l’abécédaire.

En quatre séries d’une vingtaine de définitions, Nicolas Muller balaye les étapes clé de la carrière d’un musicien : la décision de passer “semi-pro”, les tournées, l’enregistrement d’un disque et la pérennisation du projet artistique. Sans pompe ni prise de tête, sans ton doctoral ni élitisme de technicien, cet Abécédaire pour les musiciens en galère s’adresse aussi bien aux musiciens qu’aux curieux. Si vous avez toujours voulu comprendre comment vivent les groupes en tournée ou en studio, l’ouvrage soulève le voile et vous livre la vérité toute nue. Bien sûr, l’expérience serait différente si elle était racontée par Tommy Lee : ici, point de groupies, de champagne, de montagnes de coke ni de suites dans des hôtels de luxe. L’abécédaire déroule toutes les galères de la vie hasardeuse des artistes peu ou pas connus. Ce qu’il en ressort c’est que l’on n’embrasse pas cette carrière pour la gloire mais pour vivre une passion, que celle-ci a un prix et qu’on doit en avoir pleinement conscience avant de s’engager. Une réalité que bien des groupes éphémères revenus à la vie civile ont découverte sur le terrain, comme l’attestent les nombreux témoignages savoureux qui jalonnent ce récit palpitant.
Je dis palpitant car, la plume aiguisée, le format du récit et l’humour noir de l’auteur sont de puissants hameçons et il est bien difficile de poser l’ouvrage une fois qu’on l’a pris en main. Remarquez, avec ses 250 pages, il se lit bien vite.

La seule ombre au tableau, et ma seule déconvenue avec son auteur, est la partie consacrée à la presse et plus particulièrement aux webzine. Il y a chez certains artistes, tourneurs et labels un énorme quiproquo sur notre rôle effectif dans la promotion des artistes, surtout depuis que ces derniers ne vendent plus de disque. Nicolas Muller ne fait pas exception à la règle et se précipite à pieds joints dans le piège consistant à considérer que les webzines sont au service des artistes et non pas de leur public. Mais comme tout le reste, ce point de vue n’est que celui de l’auteur et s’il est contestable, il a le mérite de mettre en lumière un ressenti malheureusement répandu dans ce microcosme.

Pour une fois, Camion Blanc publie un livre qui n’est pas écrit avec les pieds. On se demandera juste pour quelle raison c’est un beau portrait de Niklas Kvarforth (SHINING) qui orne la couverture. L’auteur s’en explique dans l’introduction mais ce choix est tout de même étrange et quelque peu déroutant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
20/05/2017 10:59
Goodnacht a écrit : D'ailleurs y'a quelqu'un qui sait si le bouquin Camion Blanc sur Cradle vaut le coup ?

Je ne sais pas, mais d'expérience, les publications Camion Blanc sont très inégales, surtout quand il s'agit de traductions....si tu as l'occasion, je te conseille d'essayer de trouver le bouquin en magasin (à Paris, chez Gibert à St Michel, ils ont une grosse collection) et d'en lire quelques pages, ça te donnera une meilleure idée de la teneur du livre (et puis chez Gibert, tu en as d'occaze, parce que les neufs ne coûtent jamais moins de 30 euros!)
Bras Cassé citer
Bras Cassé
19/05/2017 18:08
Super bouquin!
Super mec!
Super interessant et divertissant!
Goodnacht citer
Goodnacht
19/05/2017 17:34
D'ailleurs y'a quelqu'un qui sait si le bouquin Camion Blanc sur Cradle vaut le coup ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nicolas Muller
Chronique
2011 - Camion Blanc
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Nicolas Muller
Nicolas Muller
Chronique - France
  

parution
16 Septembre 2016

Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique
Monster Magnet
Mindfucker
Lire la chronique
Whoresnation
Mephitism
Lire la chronique
Hardcore Anal Hydrogen
Hypercut
Lire la chronique