chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Feller Buncher - 203040

Chronique

Feller Buncher 203040 (EP)
Ils se sont croisés sur une scène, dans un groupe qui a pris l'eau. TACKLEBERRY, tel est le nom de ce navire abandonné par tous les marins. Quand le capitaine a sauté dans la dernière chaloupe, ils ont préféré construire un nouveau vaisseau. Ils auraient pu continuer à barrer le vénérable trois mats mais ils sentaient l'appel du large. Ils aimaient bien les chansons à boire que leur avaient apprises les autres marins mais les sirènes leur fredonnaient à l'oreille des mélodies bien différentes. Ainsi va la vie. Compagnons d'infortune, réunis par les hasard de la vie, les trois de FELLER BUNCHER ont décidé de mener leur propre barque quand d'autres, moins aventureux, préfèrent se laisser porter par celle d'un autre.

Qui pourrait imaginer trio plus disparate. Guillaume, le guitariste, un vieux loup de mer blanchi sous les harnais, les avants bras musculeux noircis de tatouages exotiques, la barbe broussailleuse et l'oeil vif. Il lui manque juste un perroquet sur l'épaule et une jambe de bois pour camper le parfait pirate des mers du Sud. Antoine, le bassiste, brun de cheveu et de favoris, est le Fletcher Christian de la bande. D'âge indéfinissable, dans les trente ans, le verbe haut et la langue habile. C'est sans doutes pour cela que les autres lui ont laissé le micro. Enfin Raphael, le petit gars qui cache son jeu, un peu l'allure de Cris Campion dans le Pirates de Polanski. Une trompeuse allure de lapin de six semaines et de l'or au bout des doigts, transfiguré dès qu'on lui met une paire de baguettes entre les paluches, osant des roulements de grosse caisse en mode double pédale même si on lui a dit que ça se fait pas dans le Stoner.

Mais FELLER BUNCHER est-il un groupe de Stoner ? Oh oui bien sûr, il y a ce nom de scène, celui d'un véhicule qui est au bûcheron ce que le tracteur est au paysan. Il y a l'artwork de leur premier EP 203040, avec cette forêt primale, insondable et brumeuse. Et puis il y a bien sûr les bûches que les trois amis nous débitent, 5 stères à la minute, à coup de riff épais, de basse grasse comme le delta du Gange et de la fameuse batterie de Raphaël, crachant son groove à gros bouillon. Car au cas où vous ne le sauriez pas, le fan de Stoner aime la métaphore à base de bûche. D'après Antoine, c'est parce que la bûche c'est quelque chose de mastoc, de lourd et entier. Malgré tous ces indices dignes d'une partie de Cluedo, le groupe se défend de n'être qu'un groupe de Stoner et force m'est de constater que même si je choisis cette étiquette par raccourci, FELLER BUNCHER est un petit peu plus qu'un groupe de Stoner de plus.

Ce gang est la somme des expériences et des influences de ses trois composantes. Les trois matelots ont autant de points communs qu'ils ont de divergences (musicales). Dans le creuset commun, il y a BLACK SABBATH bien sûr, KYUSS et MOTÖRHEAD, pour mettre du jus dans la machine. Dans les différences, il y a celui qui aime le Grindcore, celui a un petit faible pour le Groove Metal et enfin celui qui aime vraiment beaucoup le Stoner et tout ce qui Fuzze. Le jeu des devinettes sera de deviner qui est qui, mais l'interview que m'ont donné les trois loustics devrait vous aider dans l'opération. Par une savante alchimie, FELLER BUNCHER parvient à créer une musique qui ne ressemble pas à ses références et qui ne ressemble pas non plus à celle des autres groupes de Stoner de la scène actuelle. Bien sûr il y a des points communs dans la construction musicale, la disto, le gras double de la rythmique et le contraste entre les guitares fuzzées et une batterie désarmante de naturel. Un certain feeling qui vous fait immédiatement reconnaître le "genre" Stoner, c'est à dire le genre de musique qui plait aux amateurs de Stoner. Mais il y a aussi plein de ces petites touches qui rendent le projet, sinon unique, du moins suffisamment intéressant pour sortir du lot.

Composé en mode jam, enregistré en live pour restituer l'énergie de la scène, 203040 donne cinq bonnes raisons d'aimer FELLER BUNCHER. Cinq chansons aux titres énigmatiques, aux constructions variées et houleuses. Entre l'expérience des uns, l'audace des autres, le gang vous embarque pour un beau voyage. Bien sûr, un EP de 20 minutes, c'est pas encore la Route des Indes, mais vu ce que cette petite traversée envoie dans les esgourdes, on se prend à rêver à donnera le gang sur un format plus long. Chaudement recommandé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Feller Buncher
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Feller Buncher
Feller Buncher
Stoner - 2015 - France
  

tracklist
01.   Le Chiffre  (03:52)
02.   Last One  (03:25)
03.   After You  (03:13)
04.   Minotaur  (03:38)
05.   Doppelganger  (05:15)

Durée : 20:00

parution
12 Juillet 2016

Essayez aussi
The Sword
The Sword
Apocryphon

2012 - Napalm Records
  
Monster Magnet
Monster Magnet
Last Patrol

2013 - Napalm Records
  
Monster Magnet
Monster Magnet
Tab (EP)

1991 - Caroline Records / Glitterhouse Records
  
The Sword
The Sword
Age Of Winters

2006 - Kemado Records
  
Oklahoma Swamp Monster
Oklahoma Swamp Monster
Oklahoma swamp monster (EP)

2013 - Autoproduction
  

River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique