chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
66 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Unchained - Chasing Shadows

Chronique

Unchained Chasing Shadows
Si l’avenir de KRAGENS est aujourd’hui en suspens, celui d’UNCHAINED s’annonce pour le mieux et est intimement lié à ce dernier, car outre un style pratiqué relativement proche (quoi qu’un peu plus pêchu) il comporte en son sein le batteur Olivier Gavelle, toujours aussi motivé et au jeu très efficace. Après le réussi et agréable « Oncoming Chaos » le quintet revient après une longue absence avec un nouveau bébé, qui voit le guitariste soliste Loïc Manuello et le bassiste Noël Damani (bien qu’intégrés depuis 2014) signer leur premier enregistrement avec la formation niçoise.

Pendant quarante minutes celle-ci va reprendre les éléments qui ont fait la réussite de son prédécesseur, à savoir du bon Heavy bien dynamique et rythmé qui laisse de la place à la mélodie, sans jamais perdre de sa puissance via des riffs qui lorgnent désormais un peu plus vers du Death relativement accessible. D’entrée « No Lessons Learned » se montre très convaincant et se révèle être dans la droite lignée de ce que les mecs ont réalisé par le passé, car on est de suite pris par ces riffs biens agressifs mis en avant par une suite de double et des cassures de tempos bien en places. On ne perd pas de puissance malgré des passages plus rapides et d’autres plus lents, et le tout est parfaitement mené par le chant toujours impeccable de Pierre Jourdan-Gassin qui n’hésite pas à amener un peu de cris entre des growls majoritaires. Ayant la bonne idée de ne jamais trop étirer ses compositions (qui ne dépassent jamais les cinq minutes), la bande offre tout du long un mélange de toutes ses influences et ne tombe jamais à plat tant l’écriture et les arrangements sont vraiment bien ficelés, que ce soit sur celles plus lourdes comme avec les autres plus rapides. Il est en effet difficile de résister aux excellents « Conspiracy For Fools » et « The Great Disease » à l’entrain contagieux, et qui donnent envie de headbanguer comme un fou tant ceux-ci sont lourds et remuants, mais n’oublient jamais leurs doses mélodieuses à travers le boulot fourni par le successeur de Thibaud Vuille, qui se montre tout aussi à l’aise que celui-ci dans ses nombreuses harmonies de haute volée. On peut faire le même constat avec « Let It Kill You » qui reprend pas mal de choses déjà entendues précédemment, tout en y intégrant encore plus de dynamisme grâce à un côté direct et simple qui montre que les sudistes sont aussi capables d’être plus franc du collier, comme avec l’efficace « Book Of The Dead » dont les accélérations permettent de voir une influence un peu plus extrême et brute.

Au milieu de tout cela on trouve les deux pièces-maîtresses (et également les plus longues du disque), qui à l’instar du reste de l’album sont taillées pour la scène, en premier lieu se présente « My Favorite Nightmare » où l’on trouve toute la palette technique du groupe. A la fois massive et donnant envie de bouger elle met en avant des accélérations bien foutues et le gros boulot effectué par la paire de guitaristes qui donne une rythmique imparable à ce morceau, qui se conclut comme sur scène avec une explosion finale, avant d’enchaîner sur le tout aussi réussi « Black As Your Soul ». Celui-ci est la suite logique du précédent et pourtant il ne tombe pas dans la redite, car ici l’on trouve en plus un break mélodieux et calme qui permet de faire ressortir les arpèges et les notes joués par les guitaristes, ainsi qu’un ralentissement général sur la fin histoire d’alourdir et diversifier l’ensemble au maximum.

Et même si « This Is Hell » (où intervient au chant Mick de NO RETURN) se montre un peu plus linéaire et moins inspiré que le reste, il n’en reste pas moins qu’on est en présence d’une très belle confirmation (aidée en cela par une production très équilibrée au son naturel) qui montre une formation plus unie et soudée que jamais, dont le niveau et l’agressivité se sont encore élevés mais qui ne tombent jamais dans la surenchère. Celui-ci privilégie l’efficacité à la technique afin d’offrir le meilleur rendu possible sur scène, qui est son terrain de jeu favori, et il ne fait aucun doute que ces nouvelles compositions y trouveront parfaitement leur place et leur public dans un avenir proche, vu que ces dernières passent le cap des écoutes multiples sans aucun problème et ne souffrent d’aucune faiblesse ni baisse de régime sur la durée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unchained
Heavy Death Mélodique
2017 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  8/10

plus d'infos sur
Unchained
Unchained
Heavy Death Mélodique - 2010 - France
  

vidéos
Black As Your Soul
Black As Your Soul
Unchained

Extrait de "Chasing Shadows"
  

tracklist
01.   City Of Lights
02.   No Lessons Learned
03.   Conspiracy For Fools
04.   The Great Disease
05.   This Is Hell
06.   My Favorite Nightmare
07.   Black As Your Soul
08.   Book Of The Dead
09.   Let It Kill You
10.   Room 237

Durée : 40 minutes

line up
parution
12 Mai 2017

Essayez aussi
Amorphis
Amorphis
Elegy

1996 - Relapse Records
  
In Flames
In Flames
Whoracle

1997 - Nuclear Blast
  
Kragens
Kragens
Seeds Of Pain

2006 - Thundering Records
  
Arch Enemy
Arch Enemy
Burning Bridges

1999 - Century Media
  
Satariel
Satariel
Phobos and Deimos

2002 - Hammerheart Records
  

River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules / Sepulchral Zeal
Cultes Des Ghoules / Sepulc...
Lire la chronique
Opium Warlords
Droner
Lire la chronique