chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
34 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Gods Forsaken - In A Pitch Black Grave

Chronique

Gods Forsaken In A Pitch Black Grave
Henry Kane, Valgrind, Pale King, Ashcloud et maintenant Gods Forsaken, tout ça rien que pour le début de cette année 2017 … Jonny Peterson serait-il en passe de devenir le nouveau Rogga Johansson ? Non vous dirais-je, point de death metal de seconde zone générique à la chaine pour le moment, le gaillard sait livrer une musique de la mort testostéronée de qualité. Ici Jonny n’ira pas chercher bien loin puisqu’il formera Gods Forsaken fin 2016 en compagnie de ses acolytes de Just Before Dawn, à savoir le guitariste Anders Biazzi (fondateur d’Amon Amarth) et le batteur norvégien Brynjar Helgetun. La fiche promo tenant sur trois lignes et l’absence de référence sur Metal-Archives (à l’heure où j’écris ces lignes) ne me permettront pas de vous en dire d’avantage sur ce trio et ce premier album (surtout qu’apparemment plusieurs guitaristes « guests » sont présents) sous la bannière batave Soulseller Records.

Que se cache-t-il sous le son « scie sauteuse » imposant (modèle HM-2, potards au maximum) largué par Gods Forsaken ? Contrairement à ce que peux laisser supposer la pochette plutôt « old school », In A Pitch Black Grave joue certes principalement la carte death de Stockholm 90’s mais au références remis au goût du jour par une belle perfusion de brutalité. Dois-je encore présenter les grognements « paquet dodu » savoureux de Jonny (Wombbath) ? Comme à chaque nouvelle sortie, le gaillard semble améliorer son coffre et ses modulations. Au-delà de son chant guttural d’ogre pour décrasser les conduits, des aboiements au « flow » impressionnant qui vireront parfois au criard puissant (comme un air de Tägtgren sur « Black Winds Of Genocide » ?). Pour enfoncer le clou de la virilité, Brynjar jouera des frappes en font (baguettes et double pédale) dans un tempo relativement soutenu, quitte à balancer du méchant « hammer blast » impromptu à la manière d’un Tobias Gustafsson (Cut Up, ex-Vomitory, ex-Torture Division) ou d’un Brutally Deceased (« By Hate He Comes » à 2:34, « Born Of Blasphemy » à 1:23 ou « Black Winds Of Genocide » à 3:22). Primaire oui mais si jouissif…

Outre ce duo de choc velu, le guitariste Anders Biazzi demeure le socle et la force de Gods Forsaken. Comme en témoigne ses splendides vestes à patch, le musicien aime jouer sur différents tableaux. Rien de révolutionnaire, ici se mêlent influences US, suédoises (« Souls Torn Apart » ou l’hommage on ne peut plus explicite à feu Dismember), britanniques (Bolt Thrower) ou encore néerlandaises (Asphyx). Les compositions restent globalement fluides malgré quelques légers flottements (« Ashes To The Dead » et « Curse Of The Serpent » perdent en impact) et homogènes mais surtout une atmosphère léchée. De très bonnes idées de riffs (pain béni pour le style pratiqué) sur des breaks horrifiques (« Born Of Blasphemy » aux leads glacials et « Souls Torn Apart » à 3:30 particulièrement) avec samples à la clé. Mention toute particulière à la conclusion instrumentale « Chronicles Of A Maniac » reprenant des extraits des monologues du génie Joe Spinell du film Maniac de 1980. On en redemande ! Bourrin certes mais aux pointes raffinées. Le potentiel de Gods Forsaken semble formidablement grand.

Riffs, chant et rythmique de berserker, les amateurs de death metal suédois seront heureux de pouvoir ajouter Gods Forsaken parmi les rares nouveaux groupes redoutables du genre. Alors oui tout n’est pas parfait, ce premier opus souffrira de quelques baisses de régime et de passages trop communs. Pourtant la musique n’est pas si décérébrée et générique, pour preuve se cachent quelques subtilités et une ambiance inquiétante qui feront que l’on ne rangera pas ce In A Pitch Black Grave après seulement quelques écoutes. Un bon moyen d’oublier le dernier Entrails ou l’adieu en demi-teinte de Desultory (tous deux sortis à une semaine d’intervalle).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

yog citer
yog
22/05/2017 14:00
j'avais lu God Forsaken et je me suis pris à croire à un retour des finlandais... *déception*

Sinon un millième projet Swedeath on dirait. *pas motivé*
Jean-Clint citer
Jean-Clint
22/05/2017 13:48
note: 7.5/10
Sympa ces deux titres, du bon Swedeath qui fait le job et qui s'écoute sans coup férir. Ca ne révolutionne rien mais ça s'écoute tout seul !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gods Forsaken
Death Metal
2017 - Soulseller Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (5)  7.6/10

plus d'infos sur
Gods Forsaken
Gods Forsaken
Death Metal - 2016 - Suède
  

tracklist
01.   In A Pitch Black Grave  (3:39)
02.   By hate he comes  (4:11)
03.   Born Of Blasphemy  (6:50)
04.   Ashes Of The Dead  (5:01)
05.   Black Winds Of Genocide  (3:50)
06.   Curse Of The Serpent  (4:39)
07.   Souls Torn Apart  (5:48)
08.   An Odyssey Of Broken Bones  (4:33)
09.   Chronicles Of A Maniac  (3:18)

line up
parution
9 Juin 2017

Essayez aussi
The Chasm
The Chasm
The Spell Of Retribution

2004 - Wicked World
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Those Once Loyal

2005 - Metal Blade Records
  
Mordbrand
Mordbrand
Wilt

2017 - Carnal Records
  
Deathblow
Deathblow
First World Wasteland

2009 - Brute! Productions
  
Grave Miasma
Grave Miasma
Exalted Emanation (EP)

2009 - Sepulchral Voice Records
  

Bovary
Mes racines dans le desert ...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique