chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Slo Burn - Amusing The Amazing

Chronique

Slo Burn Amusing The Amazing (EP)
Premier projet de John Garcia post KYUSS, Amusing The Amazing de SLO BURN est un disque iconique aussi surévalué que la sextape de Pamela Anderson et Tommy Lee. Tout sympathique que soit l'unique méfait publié par SLO BURN au cours de son année d'existence (1996 - avril 1997), il me parait exagéré de lui accorder le statut de disque culte contrairement à d'autres disques enregistrés par John Garcia.

En 1995, KYUSS splite suite à des désaccords sur l'évolution artistique du gang. Brant Bjork rejoint FU MANCHU, Josh Homme s'en va fonder QUEENS OF THE STONE AGE et John Garcia trompe sa rancœur dans SLO BURN, projet éphémère qui sort rapidement une démo suivie de l'EP quatre titres Amusing The Amazing. Le disque se verra agrémenté des cinq titres issus de la démo dans une réédition sauvage. J'entends par sauvage que les titres de la démo ont été plaqués à l'arrache sur le disque, sans remastering.

Je ne parlerai ici que de l'édition officielle de la galette, celle avec quatre titres. En quinze petites minutes, le frontman de KYUSS, considéré aujourd'hui à juste titre comme l'infatigable porte étendard du Desert Rock, fait sa mue. Ce disque catharsis vous sert une bonne louche de Desert Rock séminal. Bien que n'ayant ni la complexité tortueuse et envoûtante des compos de KYUSS, ni le feeling chaleureux et presque sexuel des groupes fondés par John Garcia par la suite (UNIDA, HERMANO, VISTA CHINO), SLO BURN a eu quelque chose à dire à un instant T. Il faut prendre le disque pour ce qu'il est, sans chercher à lui donner une importance exagérée dans l'histoire du Stoner. Quatre morceaux de Desert Rock sans prétentions, montés avec passion par un groupe éphémère qui n'a pas eu le temps de se forger une identité et entraînés par un singer-songwriter génial, refusant de laisser tomber, mais encore en transit entre son premier amour et le prochain.

Quatre petits morceaux de musique chargés de feeling, mis en valeur par une production organique. Un son poussiéreux caractéristique du Desert Rock : batterie sèche comme un coup de trique, guitares Heavy, beau gras de la basse, chant engagé porté par de belles intonations. "Pilot Of Doom", le morceau le plus connu est une chanson rapide et incisive, construite assez simplement autour d'un riff efficace qui se grave bien vite dans votre cortex tandis que le tempo entraînant vous donne furieusement envie de secouer la nuque. Il y a encore des relents de KYUSS dans "July", une compo qui démarre par un bel instru porté par la batterie avant d'éclater sur un autre très beau riff gras comme un spare ribs tandis que sur "The Prizefighter" et "Muezli" c'est la gratte qui mène la danse, ouvrant sur des intros hyper fuzzées, débouchant sur d'autres riffs gras et puissant sur lesquels John Garcia nous régale d'une partie de de chant engagé comme il sait si bien les faire.

Ne soyons pas injustes avec SLO BURN, il n'y a rien à jeter sur Amusing The Amazing et on aimerait que les jeunes pousses du Stoner nous proposent de tels disques plus souvent. Seulement, dans la carrière spectaculaire de ce stakhanoviste du Desert Rock, tout est tellement excellent que les compos qui sont juste très bonnes semblent forcément en-deçà du reste.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

rivax citer
rivax
04/06/2017 10:13
note: 4/5
KPM a écrit : Le morceau Positiva qui fait partie des bonus éclate le reste de la tracklist.

J'ai un petit faible pour Muezli. L'intro est magistrale et le riff fuzzé....une crème!
KPM citer
KPM
03/06/2017 14:46
Le morceau Positiva qui fait partie des bonus éclate le reste de la tracklist.
AxGxB citer
AxGxB
01/06/2017 10:09
note: 4/5
Très chouette disque en effet. Quatre titres c'est relativement peu pour parler de disque majeur mais c'est suffisamment efficace et accrocheur pour y revenir régulièrement. Et puis oui, cette voix.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Slo Burn
Desert Rock
1996 - Malicious Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (5)  4.53/5

plus d'infos sur
Slo Burn
Slo Burn
Desert Rock - 1996 - Etats-Unis
  

vidéos
Pilot The Dune
Pilot The Dune
Slo Burn

Extrait de "Amusing The Amazing"
  

tracklist
01.   The Prizelfighter
02.   Muezli
03.   Pilot The Dune
04.   July

Durée : 15:48

line up
Essayez aussi
Kyuss
Kyuss
Blues For The Red Sun

1992 - Elektra / Dali records
  
Unida
Unida
Coping With The Urban Coyote

1999 - Man's Ruin Records
  

Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report