chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
74 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Catacombes - Le démoniaque

Chronique

Catacombes Le démoniaque
Pourquoi c’est moi qui doit m’occuper du nouvel album d’ULTRA VOMIT ? Et d’ailleurs ils ne l’ont pas déjà chroniqué mes partenaires de Webzine ? Attends, bah si, Fullsail en a parlé… Mais c’est quoi alors ce que j’ai sous les yeux là ? Du GRONIBARD ? Je me pose la question à cause des noms de pistes… On a « Arsouille mes couilles », « Catin crottin », « Croque monsieur », « Bar-Tabasse », « Mortel bordel »… On peut penser qu’on est devant des guignolos, devant la version metal de Vincent Lagaf’.

Mais ça c’est en se cantonnant uniquement aux noms de piste. Il suffit de voir le visuel et le label pour comprendre que ce n’est pas de la rigolade. CATACOMBES, signé chez Hass Weg Productions. Difficile de faire plus intègre et sérieux que cette écurie française. Et la musique va le confirmer. Ce one man’s band est en fait le projet d’Antoine Guibert, un nom qui devrait parler aux fans de BELENOS puisqu’il en assure la guitare et les vocaux de fond pendant les concerts. On a presque envie de dire que c’est un gage de qualité. C’est aussi à lui que l’on doit le groupe ONIRISM qui n’a pas eu l’exposition méritée, en tous cas pas encore sur Thrashocore, malgré un black épico-symphonique surprenant et personnel.

BELENOS et ONIRISM… Deux mondes très différents. Mais Guibert ne s’arrête pas là, et sous cette fois-ci le patronyme de Le Démoniaque, il nous présente CATACOMBES. Et si les thématiques peuvent surprendre et inquiéter au premier abord - la prostitution et l’alcool n’étant pas toujours mis en avant dans notre monde, et sûrement pas avec les mots cités plus haut – la musique n’en laisse absolument rien deviner. Il s’agit au contraire d’un black metal à la base classique, mais surmonté de riffs entrainants et dévastateurs. Ces douze pistes regorgent de mélodies qui défoncent l’esprit et de parties bondissantes jouissives. On pourrait faire un rapprochement rapide avec la scène finlandaise si l’on oubliait que l’on a chez nous une bonne scène qui joue ce style. Des exemples ? Vite fait alors : WYRMS. MOURNING FOREST. SACRIFICIA MORTUORUM.

Et c’est non-stop que CATACOMBES nous assène de coups mortels. Les pistes s’enchaînent sans laisser beaucoup de temps morts car elles vont à l’essentiel. Elles durent pourtant bien 5 minutes en moyenne, mais on ne déplore aucune lassitude. Bon, quelques redite, oui, c’est vrai que d’une piste à l’autre on retrouve des similitudes qui gêneront les plus exigeants, mais c’est dû à la formule choisie, et finalement à la patte du géniteur. Il ralentit parfois le rythme, histoire de nous faire reprendre un léger souffle. Mais c’est rare et surtout employé pour repartir de plus belle. Comme sur la dernière piste. La folie. La FOLIE ! Tu penses que ça va vite, il met un break bien mélancolique, et il part dans un solo qui groove !!! La folie. Tu ne bouges ni la tête, ni les jambes, ni rien que tu maîtrises, car c’est carrément ton cervelet qui remue dans tous les sens et ne se remet en place qu’une bonne heure après.

L’enrobage peut casser le charme chez certains. Mais il suffit aussi de se plonger dans les paroles pour saisir l’approche, se rendre compte que c’est plus profond que ce qu’on pouvait craindre. Et surtout il suffit de tester la musique pour approuver. Un nouveau groupe de grande qualité est né et il est à nouveau français.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

N4pht4 citer
N4pht4
24/04/2018 09:23
note: 9.5/10
Cet album reste toujours au top du top malgré des centaines d'écoutes ! J'en profite au passage pour rappeler que demain (25 avril) sort leur prochain EP "Accueille-le" chez Hass Weg. Les extraits dévoilés mettent l'eau à la bouche, on continue sur la meme lancée.
Bras Cassé citer
Bras Cassé
03/10/2017 18:24
Chant similaire du debut a la fin, peu de changements de rythmes, peu d'arrangements. Bref, album rebarbatif et j'avoue le trouver tres moyen.
Stockwel citer
Stockwel
10/06/2017 11:07
Étrange mais cet album ne m'a pas marqué. Il ne m'a pas paru mauvais mais j'ai trouvé qu'il cassait pas 3 pattes à un canard.
J'avais pas senti l'influence finlandaise non plus.
Du coup je vais le re-ecouter au cas où.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
09/06/2017 15:47
note: 8.5/10
Bien vu ! Et surtout bien entendu !
J'ai pas mal d'albums en écoute et j'ai pris du retard sur certaines sorties ! Du coup celui-là a trainé.
N4pht4 citer
N4pht4
09/06/2017 14:24
note: 9.5/10
Il y a deux mois j'ai envoyé un message à un de mes meilleurs amis (gillou RPZ) pour lui dire : "Dans les semaines qui viennent, Sakrifiss va chroniquer Catacombes, et il récoltera un 8.5". Meme si je pensais voir la chronique plus tôt tant la qualité de cet album m'a sauté aux oreilles, je suis très heureux de lire ta chronique et de voir qu'il t'a aussi plu. Album de black de l'année pour ma part, fans de Sargeist et de la scène finlandaise en général allez-y les yeux fermés !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Catacombes
Black Metal mélodique
2017 - Hass Weg Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8.83/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Catacombes
Catacombes
Black Metal mélodique - 2016 - France
  

tracklist
01.   (Intro)
02.   "Le Démoniaque"
03.   Arsouille mes couilles
04.   Mortel bordel
05.   L'antre effroi
06.   Pompe funèbre
07.   (Interlude)
08.   Bar-Tabasse
09.   Catin crottin
10.   Croque monsieur
11.   Bonnes sœurs terreur I
12.   Bonnes sœurs terreur II

Durée : 54:04

line up
parution
3 Avril 2017

Essayez aussi
Noctes
Noctes
Pandemonic Requiem

1997 - No Fashion Records
  
Mortifera
Mortifera
IV: Sanctii tristhess

2014 - Apparitia Recordings
  
The Moaning
The Moaning
Blood From Stone

1997 - No Fashion Records
  
Catamenia
Catamenia
Location:COLD

2006 - Massacre Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Follow The Reaper

2001 - Nuclear Blast Records
  

Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique
NORTH OF THE WALL 2018
Abyssal + Bismuth + Bölzer ...
Lire le live report