chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
68 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Wildspeaker - Spreading Adder

Chronique

Wildspeaker Spreading Adder
Par cette chaleur, tu es probablement en train de te chercher un petit coin d'ombre. Mais que dirais-tu d'un vent glacial, d'un blizzard à t'en faire péter les gencives ?

Wildspeaker est là, en provenance du Texas (marrant pour un groupe aussi froid), prêt à délivrer sa mixture black/crust plus efficace que jamais. Là où Survey The Wreckage péchait par quelques moments creux et un manque de diversité, Spreading Adder vient prouver que le combo a potassé sa recette, et sans faire semblant.
Après la terne et pâle – et ce sont des compliments – introduction 'Apparent Death', le titre éponyme vient tout renverser sur son passage, franchement punk, toutes dents dehors, avec un riff simple mais balourd à souhait qui rappelle que lourdeur ne rime pas forcément avec lenteur. Et des comme ça, les texans en ont plein leur gamelle, entre je-m'en-foutisme destroy et metal bien léché. Ecoutez donc 'Petrified Forest'. On hésite entre frapper sur la télé avec la lampe la plus proche et headbanger avec soin, et finalement on fait les deux en même temps en poussant des grognements primaux dans la bonne humeur.

Mais ce serait oublier que chez Wildspeaker, quand "crust" est mentionné, "blackened" n'est jamais loin. On le sent pointer dans les petits passages blasts saupoudrés de mélodies aigües de 'Spreading Adder', mais il faut attendre les titres suivants pour réaliser que les orteils, puis les jambes entières du groupe sont trempées dans la mare black sans rechigner, ajoutant noirceur et sens de l'épique à la puissance de feu de l'album. La formule n'est pas novatrice (on pense beaucoup à Young And In The Way, un peu à Iskra sans le grind), mais elle fonctionne. A fond.
A noter aussi quelques ralentissements bien sentis parsemés çà et là sur le disque, sur la fin de 'Cinders' ou celle de 'Ecdysis' par exemple, qui n'hésitent pas à traîner en longueur sans pour autant devenir gavants, et aident à poser bien solidement l'ambiance. Ambiance grelottante et squelettique de grotte humide, mais ambiance tout de même. Mention spéciale à 'One Sinking Stone', morceau evil à souhait qui matraque autant qu'il plombe.

Porté par des nappes de guitares épaisses et vrombissantes, une batterie organique au son très naturel (j'ai vraiment l'impression de parler de yaourt) et une basse grasse à souhait, l'album jongle entre ces différentes formules, pour un ensemble très homogène, complétement décapé, plongé dans un noir d'encre. La voix de Natalie Kahan est un petit plus, peut-être un poil monochrome mais très convaincante, décharnée juste comme il faut l'être quand on hurle le déclin de l'humanité.

Un disque efficace donc, qui ne cherche pas à réinventer une roue déjà inventée mille fois et évite ainsi de tomber dans l'exercice de style ou la prétention. Wildspeaker est sincère et brut de décoffrage, et c'est déjà beaucoup. A écouter un soir de pleine lune, quand le découragement flirte avec la bestialité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wildspeaker
Blackened crust
2017 - Prosthetic Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (1)  6.67/10

plus d'infos sur
Wildspeaker
Wildspeaker
Blackened crust - 2013 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Apparent Death  (02:34)
02.   Spreading Adder  (02:04)
03.   Elegy  (03:14)
04.   Cinders  (04:55)
05.   Ecdysis  (02:38)
06.   False Mourning  (02:54)
07.   One Sinking Stone  (04:11)
08.   Shadow  (04:01)
09.   Still Life  (03:10)
10.   Petrified Forest  (02:39)
11.   Renewal  (05:42)

Durée : 00:35:03

line up
parution
23 Juin 2017

Essayez aussi
Early Graves
Early Graves
Red Horse

2012 - No Sleep Records
  
Fukpig
Fukpig
3

2012 - Devizes Records
  
Martyrdöd
Martyrdöd
Martyrdöd

2003 - Plague Bearer
  
Oathbreaker
Oathbreaker
Eros|Anteros

2013 - Deathwish Inc.
  

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique