chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
79 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bethzaida - LXXVIII

Chronique

Bethzaida LXXVIII
Les classiques de Sakrifiss : 8/12

Chaque mois je présente une album qui m’a marqué. Si, si, ça fait déjà 8 mois que ça dure. Jusqu’à maintenant j’ai parlé de : Dead Within de CRY, The Revenge of Soul de SAD LEGEND, Lord of Nighmares d’ENDLESS DISMAL MOAN, Onwards to the Spectral Defile de CIRITH GORGOR, Ark of Thought de DEINONYCHUS, L’accomplissement de ASYNDESS et Gudsforlat de NORTT. C’est assez varié hein ! Bon, c’est vrai que ça manque peut-être de grosses couilles poilues. CIRITH GORGOR uniquement... C’est ce qui m’incite à me pencher sur un album qui a accompagné mes jeunes années, LXXVIII de BETHZAIDA. Sorti en 1998, il est en fait le deuxième et dernier méfait des Norvégiens. C’est vrai, ce n’est pas un groupe resté dans les annales, mais il a encore des fans fervents, malgré les années passées.

Et moi aussi, il m’a marqué. Surtout cette sortie, proposée par Season of Mist, qui a été pour le petit Sakrifiss, encore adolescent, une découverte, l’un de mes premiers contacts avec un black metal sulfureux, très imprégné de death. Je commençais juste à m’aventurer vers des choses moins mélodiques que le heavy, le black sympho et le thrash gentillet.

J’aimais déjà la pochette, qui invitait aux Enfers, mais je me rendis compte que c’était en fait tout l’album, du visuel aux compositions, qui dégageait une chaleur inconfortable. Les morceaux suaient les ambiances démoniaques vicieuses. Vraiment chaudes, définitivement chaudes. Moi qui ne réfléchissais pas encore à l’époque en terme d’étiquettes, tant j’avais peu de bagage en black et death, restais encore sur la défensive, découvrant de nouvelles sonorités, ne comprenant pas toujours tout.

J’entendais des guitares lacher des riffs durs mais laisser passer quelques soli plus agréables à l’oreille. Ils avaient même quelque chose de death melo en y repensant, comme au milieu de « Lengsel LXXVIII ». J’entendais un gueulard infatigable, qui sortait des vocaux laids, mais tellement adaptés à la situation ! C’était pour moi un album complexe, à la fois haïssable et attirant. En tous cas j’y revenais. Constamment même puisque je n’avais pas accès à grand chose en 1998. J’achetais un CD il restait dans la platine pendant des jours et des jours. C’était difficile d’acheter ne serait-ce qu’un seul album par mois. Il est donc resté longtemps, écouté encore et encore, et devenant donc tellement familier que je n’ai plus besoin de le réécouter pour savoir ce qui va suivre maintenant.

Mais ce qui m’hypnotisait surtout, c’était ces ajouts de claviers et de flûtes, très peu fréquents, mais imparables, qui rendaient certains passages encore plus maléfiques. Aaaah le clavier sur « Sumarian Rebirth » me foutait les frissons... Et c’est bien la première fois que j’ententdais de la flûte sur du metal ! Si elle accompagne bien la fin de « Brief in the Flame », elle rend complètement dépravés et maléfiques « No regrets Before Death », titre bien plus lent et malsain que les autres, mais aussi « Wolf’s Desire », morceau énorme qui est resté pour moi l’un des modèles du black enflammé. C’est une pépite ce titre !

Oh, BETHZAIDA a sûrement été dépassé par d’autres maintenant. Certains d’entre vous qui l’ont découvert à sa sortie se demandent aussi ce que je lui trouve. Je le répète, c’était nouveau pour moi, et à une période charnière de ma vie musicale. Il fait alors partie de ces oeuvres qui m’ont un peu plus plongé dans le metal, principalement le black, et qui m’ont fait comprendre que ce style était pour moi. Cet album m’a ainsi accompagné jusqu’à maintenant et restera dans mon panthéon personnel...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

Gauchet citer
Gauchet
29/06/2017 01:45
note: 7/10
gulo gulo a écrit : Gauchet a écrit : C'est peu être tout cela qui fait la différence et l'appréhension d'un album. A l'époque j'ai acheté ce cd sur Adipocere ( d'ailleurs Adipocere, Holy records, Osmose et la geniale boutique près de Jussieu = c'est honteux je ne me souviens plus de son nom :-( , étaient mes seules sources d'approvisionnement , avec la lecture de Métallian )
Pareil : 1 commande par mois, celle ci munitieusement choisie apres lecture et relecture de chro, ou aidée par les samplers des quelques Mag's trouvables à l'epoque. Elle se composait d'un ou deux albums et, parfois, Ô joie ! un TS !
Alors, en effet, si l'album m'a parut un peu " râpeux" au depart il etait evident que je j'allais lui donner encore, et encore, et encore une chance, cherchant coûte que coûte à en investir l'univers.
Pas culte, pour moi, ( d'autre l'ont été et le sont toujours ), assez maladroit, mais une sacrée ambiance et un joli 7/10 !
Merci de cette chro ;-)


Dysphorie !


Oui !!
Merci ;-)
tasserholf citer
tasserholf
27/06/2017 13:51
Raziel a écrit : tasserholf a écrit : Haha j'avais cet album ado aussi, je sais même plus où je l'avais acheté, mais c'était un achat à l'aveugle.
Faudrait que je le réécoute je l'avais totalement oublié.

Et sinon les nostalgiques, pleurez pas trop, l'économie de la rareté c'est quand même bien depuis que c'est fini.


Tout dépend du style. Dans le dark folk par exemple, les prix s'envolent assez vite.

Ha mais je parlais d'obligation d'acheter un support physique pour écouter la musique.
Raziel citer
Raziel
27/06/2017 08:10
tasserholf a écrit : Haha j'avais cet album ado aussi, je sais même plus où je l'avais acheté, mais c'était un achat à l'aveugle.
Faudrait que je le réécoute je l'avais totalement oublié.

Et sinon les nostalgiques, pleurez pas trop, l'économie de la rareté c'est quand même bien depuis que c'est fini.


Tout dépend du style. Dans le dark folk par exemple, les prix s'envolent assez vite.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
27/06/2017 04:36
note: 9/10
Stockwel a écrit : J'ai jamais entendu parler de ce groupe, pourtant des norvégiens actifs dans les années 90 oO

C'est pour ça que je le classe dans "mes classiques". Le principe est vraiment de revenir sur des albums qui m'ont marqué, mais qui n'ont pas nécessairement marqué la scène.
Ca permet de parler d'autres formations que les sempiternels mêmes trublions.
von_yaourt citer
von_yaourt
26/06/2017 21:21
Tout l'album n'est pas de ce niveau, mais Wolf's Desire, qui est un des premiers morceaux de BM que j'ai écoutés, reste parmi ce que j'ai entendu de mieux dans le genre.
Stockwel citer
Stockwel
26/06/2017 20:10
J'ai jamais entendu parler de ce groupe, pourtant des norvégiens actifs dans les années 90 oO
tasserholf citer
tasserholf
26/06/2017 11:21
Haha j'avais cet album ado aussi, je sais même plus où je l'avais acheté, mais c'était un achat à l'aveugle.
Faudrait que je le réécoute je l'avais totalement oublié.

Et sinon les nostalgiques, pleurez pas trop, l'économie de la rareté c'est quand même bien depuis que c'est fini.
TarGhost citer
TarGhost
26/06/2017 08:36
J'ai toujours eu du mal à appréhender cet album, tant sur le fond que sur la forme même si je lui reconnais volontiers un côté original, presqu'excentrique indéniable !
Et tant qu'à faire mon vieux, j'ajouterais bien à cette liste le mythique magasin Masters of Rock - Paris 17 où Bernard nous régalait de nouveautés improbables chaque mois ! Que d'albums découverts avec passion dans sa petite vingtaine de métres carré !
gulo gulo citer
gulo gulo
26/06/2017 07:26
Gauchet a écrit : C'est peu être tout cela qui fait la différence et l'appréhension d'un album. A l'époque j'ai acheté ce cd sur Adipocere ( d'ailleurs Adipocere, Holy records, Osmose et la geniale boutique près de Jussieu = c'est honteux je ne me souviens plus de son nom :-( , étaient mes seules sources d'approvisionnement , avec la lecture de Métallian )
Pareil : 1 commande par mois, celle ci munitieusement choisie apres lecture et relecture de chro, ou aidée par les samplers des quelques Mag's trouvables à l'epoque. Elle se composait d'un ou deux albums et, parfois, Ô joie ! un TS !
Alors, en effet, si l'album m'a parut un peu " râpeux" au depart il etait evident que je j'allais lui donner encore, et encore, et encore une chance, cherchant coûte que coûte à en investir l'univers.
Pas culte, pour moi, ( d'autre l'ont été et le sont toujours ), assez maladroit, mais une sacrée ambiance et un joli 7/10 !
Merci de cette chro ;-)


Dysphorie !
Gauchet citer
Gauchet
26/06/2017 01:37
note: 7/10
C'est peu être tout cela qui fait la différence et l'appréhension d'un album. A l'époque j'ai acheté ce cd sur Adipocere ( d'ailleurs Adipocere, Holy records, Osmose et la geniale boutique près de Jussieu = c'est honteux je ne me souviens plus de son nom :-( , étaient mes seules sources d'approvisionnement , avec la lecture de Métallian )
Pareil : 1 commande par mois, celle ci munitieusement choisie apres lecture et relecture de chro, ou aidée par les samplers des quelques Mag's trouvables à l'epoque. Elle se composait d'un ou deux albums et, parfois, Ô joie ! un TS !
Alors, en effet, si l'album m'a parut un peu " râpeux" au depart il etait evident que je j'allais lui donner encore, et encore, et encore une chance, cherchant coûte que coûte à en investir l'univers.
Pas culte, pour moi, ( d'autre l'ont été et le sont toujours ), assez maladroit, mais une sacrée ambiance et un joli 7/10 !
Merci de cette chro ;-)
dantefever citer
dantefever
24/06/2017 17:21
Sakrifiss a écrit : On sent les vieux qui sortent les mouchoirs ! Et oui... Bon, je suis de cette génération ,et j'en ai gardé quelques habitudes tout de même. Je n'écoute jamais sauf grosse exception, un album sur le net. Le nouveau Nokturnal Mortum pa rexemple, non, toujours pas. j'attends de le recevoir, et plein d'albums, je les ai pas écoutés parce que pas trouvés... Nocternity par exemple, bah pfiou, j'ai toujours pas pu l'écouter... Vieux principe...

J'éspère que tu vas nous faire une chro du nouveau NM, album de l'année pour moi je pense.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
24/06/2017 15:16
note: 9/10
On sent les vieux qui sortent les mouchoirs ! Et oui... Bon, je suis de cette génération ,et j'en ai gardé quelques habitudes tout de même. Je n'écoute jamais sauf grosse exception, un album sur le net. Le nouveau Nokturnal Mortum pa rexemple, non, toujours pas. j'attends de le recevoir, et plein d'albums, je les ai pas écoutés parce que pas trouvés...
Nocternity par exemple, bah pfiou, j'ai toujours pas pu l'écouter...
Vieux principe...
Raziel citer
Raziel
24/06/2017 13:25
C'était la belle époque. Celle où, sans internet, tu allais chez ton disquaire écouter les disques, en discuter avec lui et avec d'autres gars présent.

Celle où, comme tu le soulignes Sakri, tu achetais ton CD dans le mois, que tu écoutais encore et encore, dont tu décortiquais le layout, l'artwork...

Celle où des mecs venaient pas encore te dire qu'ils avaient écouter mille trucs dans la journée, ou qu'ils avaient acheté 100 CD dans la semaine, dont 1/4 d'écoutés en réalité en fin d'année... L'époque d'avant forum de webzine, en somme...
ChuckSchuldiner citer
ChuckSchuldiner
23/06/2017 22:10
En tout cas j'espère qu'ils nous sortent bientôt le prochain TES...
rivax citer
rivax
23/06/2017 19:31
"Constamment même puisque je n’avais pas accès à grand chose en 1998. J’achetais un CD il restait dans la platine pendant des jours et des jours. C’était difficile d’acheter ne serait-ce qu’un seul album par mois."

Oui, je crois que c'est la plus grosse différence entre l'avant et l'après internet. On l'a un peu oublié aujourd'hui, mais avant internet, écouter de la musique quand on n'avait que des fonds limités était un vrai casse-tête. La pire déception : acheter un disque sur sa bonne mine et se rendre compte à l'écoute que c'était une merde...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bethzaida
Black Death Metal
1998 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (2)  5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bethzaida
Bethzaida
Black Death Metal - 1993 † 2000 - Norvège
  

tracklist
01.   The Blasphemer
02.   Wolf's Desire
03.   Black Winter
04.   The Curtain Falls
05.   No Regrets Before Death
06.   Lengsel LXXVIII
07.   Sumarian Rebirth
08.   Brief Is the Flame
09.   Et natens eventyr

Durée : 48:12

line up
parution
18 Juin 1998

Essayez aussi
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers
  
Akercocke
Akercocke
Antichrist

2007 - Earache Records
  
Sarcasm
Sarcasm
Within The Sphere Of Ethereal Minds

2017 - Dark Descent Records
  
Death Worship
Death Worship
Extermination Mass (EP)

2016 - Nuclear War Now! Productions
  
Emptiness
Emptiness
Nothing But The Whole

2014 - Dark Descent Records
  

Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report