chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
29 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dissection - Storm Of The Light's Bane

Chronique

Dissection Storm Of The Light's Bane
C'était il y déjà 10 ans (ça ne nous rajeunit décidément pas) et alors que je me rappelle encore découvrir Offspring et Rage Against The Machine, Dissection envahissait l'Europe avec son chef d'oeuvre "Storm Of The Light's Bane". 2 ans après le très prometteur "The Somberlain" sorti à l'époque chez No Fashion Records, c'est sous l'aile protectrice de Nuclear Blast que les suédois se sont réfugiés pour répendre leur "Metal Of Death" (il n'était pas encore qualifié d'"Anti-Cosmic Metal Of Death", ce qui sonne tout de même mieux :D). Et encore 10 ans après, ce second album n'a pas pris une ride, toujours aussi puissant et actuel.

Il faut bien avouer que dans le genre, on a jamais fait mieux que ça. Je me demande quel groupe a pu, ne serait-ce qu'atteindre le niveau de cet album. Chaque titre relève tellement du génie que l'on serait bien en droit de se demander ce que le combo aurait pu faire ensuite, si Jon n'avait pas eu ses problèmes. Enfin bref, si cet album est aussi génial, ça n'est pas un hasard. Dissection a su composer des titres à la fois riches et longs, mais terriblement puissants et efficaces, et surtout très mélodiques. Même si la musique est essentiellement électrique, le groupe intègre de temps à autre quelques parties acoustiques ("Night's Blood", "Thorns Of Crimson Death", "Where Dead Angels Lie"), renforçant la beauté glacée de l'album. Car la musique pratiquée par le groupe est d'une incroyable froideur qui nous vient des terres gelées de Suède. L'album possède une atmosphère propre que le groupe impose dès l'introduction "At The Fathomless Depths", à la fois oppressante et d'une grande profondeur que seule l'instrumentale au piano "No Dreams Breed In Breathless Sleep" viendra casser en toute fin d'album.

Pour ce qui est de la qualité, c'est bien simple : il n'y a rien à jeter. Du single "Where Dead Angels Lie", aux excellents "Unhallowed" et "Thorns Of Crimson Death" (je ne vais pas citer tous les titres de l'album), c'est le même style, la même magie. Les mélodies sont simples mais magnifiquement trouvées, l'équilibre entre les blasts et les parties plus calme est absolument parfait, les solos sont d'une simplicité et d'une efficacité redoutable et à chaque fois ce sont les mêmes frissons qui vous remontent dans le dos. Et même si le son n'est pas ce qu'il y a de plus clair et précis, la puissance que dégage les compositions vous plonge directement dans l'album. Pour ce qui est de l'artwork réalisé par Necrolord, il faut aimer mais ça colle plutôt bien avec la musique pratiquée par les suédois.

A l'heure actuelle, s'il y a bien un album de Dissection qu'il faut posséder, c'est sans conteste celui-ci. Parfait, génialissime, intemporel. Dans le grand monde du metal, il existe des albums incontournables. Celui-ci en fait parti. Buy it or die.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
17/11/2017 12:32
note: 9.5/10
Je m'y suis accroché : je voulais aimer cet album.
Plus j'y allais, plus j'y trouvais quelque chose, je ne regrette rien. C'est avec un grand plaisir que je réécoute à chaque fois cette pépite.
Sulphur citer
Sulphur
17/11/2016 14:27
note: 9.5/10
21 ans et toujours aussi génial.
Cette chronique me fait penser à la tournée Dissection/Watain de 2004... c'était si bon... *Nostalgie*
L'album qui plaira autant à tes potes fans de Black, de Death Mélo ou de Heavy.
Culte.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
14/09/2016 16:21
note: 10/10
Pas mieux que l'ami Hammerbattalion, rien à dire de +, un pur chef-d'oeuvre intemporel et intouchable et qui ne vieillit pas d'un iota malgré les années !
crowysterik citer
crowysterik
14/09/2016 15:42
note: 10/10
Cet album est culte à plusieurs égards. Si on parle simplement de musique, c'est du black/death mélodique de très haute volée. Chaque titre est superbe, même cette dernière piste version calme/ballade au synthé... C'est un monument du métal... Beaucoup s'en sont inspirés par la suite ! Merci Jon Nödtveidt!!!!
hammerbattalion citer
hammerbattalion
20/08/2016 08:57
note: 10/10
"A l'heure actuelle, s'il y a bien un album de Dissection qu'il faut posséder, c'est sans conteste celui-ci. Parfait, génialissime, intemporel. Dans le grand monde du metal, il existe des albums incontournables. Celui-ci en fait parti. Buy it or die."

Rien à dire de plus, l'un des dix meilleurs albums du metal. Point.
Diego citer
Diego
03/11/2014 15:55
À mes yeux, le meilleur album de black de l'histoire. Et le dernier de Dissection (je refuse de considérer Reinkaos comme un album de Dissection).
yoyo citer
yoyo
30/07/2006 19:56
Hail Hail Hail ya rien d'autre à dire
Gothenburg citer
Gothenburg
19/11/2005 20:18
note: 10/10
ptain jai pas mis de com encore ? Ouai bah c'est bien dommage que le groupe ne soit plus.
rip-adunakhor citer
rip-adunakhor
28/04/2005 13:50
note: 9/10
j'ai mis 9/10 , j'adore cet album . j'ai pourtant négligé ce groupe , je m'aperçois de mon erreur !
Arn0ld citer
Arn0ld
05/02/2005
note: 10/10
en fait je suis trop con d'avoir négligé ce groupe...cet album a tout pour lui : la voix est excellente, et les mélodies sont belles à en pleurer, emplies d'une froideur infinie (qu'est-ce que je peux être con moi quand je m'y mets...Moqueur).

raaaaahhh Thorns of crimson death *soupir*
Jester citer
Jester
08/01/2005
ah putain, enfin chroniquée.... une des perles intemporelles du metal extreme, un vrai bijou... sombre, raffiné, glacé, malsain, génial...
il y'a plus de changement d'ambiance dans n'importe laquelle des chansons que certains groupes dans des albums entiers...
un chef d'oeuvre incontesté...
Dead citer
Dead
07/01/2005
note: 9/10
Je n'ai pas mis 10 pour leur laisser une chance de faire mieux, mais apparemment, c'est mal parti Moqueur
Chris citer
Chris
07/01/2005
à la lecture de la chronique, je me demande pkoi tu lui a pas mis 10...allez va s'y, je sais que t'en meurs d'envie! Moqueur

sinon c un excellent album que j'aime bcp mais il ne touche pas autant que ça...ça reste un disque emblématique du style en tt cas
Dead citer
Dead
07/01/2005
note: 9/10
Clair Gros sourire
citer
darkclem
06/01/2005
Perso j ai du mal à comprendre l'engoument pour ce groupe, mais bon je respecte les gouts.Dommage que le chanteur est des idées debiles....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dissection
Black/Death
1995 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (78)  9.58/10
Webzines : (14)  9.38/10

plus d'infos sur
Dissection
Dissection
Death mélodique - 1989 † 2006 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   At The Fathomless Depths
02.   Night's Blood
03.   Unhallowed
04.   Where Dead Angels Lie
05.   Retribution - Storm Of The Light's Bane
06.   Thorns Of Crimson Death
07.   Soulreaper
08.   No Dreams Breed In Breathless Sleep

Durée : 43:16

line up
parution
17 Novembre 1995

voir aussi
Dissection
Dissection
Rebirth Of Dissection (DVD)

2006 - Black Horizon Music
  
Dissection
Dissection
The Somberlain

1993 - No Fashion Records
  
Dissection
Dissection
Reinkaos

2006 - Black Horizon Music
  
Dissection
Dissection
Live Legacy (Live)

2003 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Karcavul
Karcavul
Intersaône

2016 - Deaf Death Husky / No Way Asso / Repulsive Medias / Witch Bukkake Records / Et mon cul c'est du tofu / Crustatombe / Saka Čost / Sentient Ruin Laboratories / Underground Pollution
  
Denouncement Pyre
Denouncement Pyre
World Cremation

2010 - Hells Headbangers
  
Angelcorpse
Angelcorpse
The Inexorable

1999 - Osmose Productions
  
The Legion
The Legion
Awakened Fury (EP)

2003 - Deepsend Records
  
Pseudogod
Pseudogod
Sepulchral Chants (Compil.)

2015 - Relapse Records
  

Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique